Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

IKEA vire au vert et dit adieu aux piles jetables

Par Johanne David
ikea-batterie

Fini les piles jetables chez IKEA. À partir d’octobre 2021, le géant suédois de l’ameublement ne vendra que des piles rechargeables. Cette décision de l’entreprise, comme celles de commercialiser des panneaux solaires et des meubles d’occasion, s’inscrit dans une volonté de réduire son impact sur l’environnement.

IKEA va progressivement retirer de tous ses magasins dans le monde sa gamme de piles alcalines non rechargeables – les fameuses petites piles jaunes ALCALYST –, pour ne vendre que ses piles LADDA, des piles rechargeables au nickel-hydrure métallique (NiMH).

La petite pile bouton au lithium-ion PLATTBOJ sera cependant toujours offerte puisque certains articles d’IKEA, comme les balances de cuisine, nécessitent une telle pile pour fonctionner.

Jetables versus rechargeables

L’an dernier, IKEA a vendu près de 300 millions de ses piles alcalines ALKALISK dans le monde. Selon ses calculs, si tous ses clients les remplaçaient par des piles rechargeables LADDA dans leurs appareils à forte consommation et qu’ils rechargeaient ces dernières ne serait-ce que 50 fois, la réduction des déchets à l’échelle mondiale s’élèverait à 5000 tonnes par an.

«Comme une pile LADDA peut être rechargée jusqu’à 500 fois, il est possible de réduire davantage la quantité de déchets», explique Kristin Newbigging, responsable des relations publiques, chez IKEA Canada.

Cycles de vie et de recharge

Selon des études d’analyse du cycle de vie, les piles alcalines jetables ont un impact environnemental plus grand que les piles rechargeables NiMH lorsqu’elles sont utilisées dans des appareils qui consomment beaucoup d’énergie (jouets, lampes de poche, enceintes acoustiques portables, etc.). Dans ce contexte, elles perdent leur charge rapidement et doivent être remplacées régulièrement (courte durée de vie).

La durée de vie des piles NiMH est basée sur leur cycle de recharge, soit plusieurs centaines de cycles pour une utilisation moyenne.

Meubles d’occasion

IKEA propose aussi de recycler ses meubles avec l’ouverture, plus tôt cette année, d’un premier magasin de meubles et d’articles d’occasion en Suède. Les visiteurs peuvent y acheter des meubles IKEA qui ont été réparés et remis à neuf, à un prix bien inférieur à celui des produits neufs.

L’introduction d’un tel concept au Québec n’est pas encore à l’étude, mais, dans la même veine, IKEA Canada a instauré son programme Revendez-les, qui offre aux clients de reprendre leurs produits utilisés et en bon état en échange d’une carte-cadeau.

«Si elle accepte de reprendre les meubles et produits, IKEA les revend ensuite dans son rayon Tel quel ou en fait don à un organisme de bienfaisance local», précise Mme Newbigging.

Panneaux solaires

Autre initiative verte, IKEA vient de lancer un service clé en main d’installation de panneaux solaires en France. Le service est offert en partenariat avec Voltalia, une société spécialisée en production d’énergie renouvelable, notamment en installation de panneaux solaires.

Le client sélectionne son système solaire, un peu comme il le ferait pour une cuisine, en fonction de ses besoins énergétiques à l’aide d’un outil de simulation. IKEA envoie ensuite le «devis» chez Voltalia, qui se charge de l’installation et de l’après-vente.

Une option qui n’est cependant pas encore envisagée pour le Québec. «Chez IKEA Canada, nous commençons tout juste à étudier la possibilité, la viabilité et l’opportunité de proposer aux Canadiens une gamme de solutions solaires pour la maison. Pour l’instant, nous ne proposons donc pas de telles solutions», indique Kristin Newbigging.

>> À lire aussi: Ce qu’il faut savoir sur la recharge rapide

Lire l'article
5 trucs pour améliorer son chauffage électrique

Avec l’automne et ses couleurs, arrive aussi le moment de repartir le chauffage dans la maison. Avant de remonter les thermostats, prenez le temps de faire le tour des plinthes et des convecteurs pour tirer le meilleur parti de votre système de chauffage.

Lire l'article
Que faire en cas d’éclosion de COVID-19 à l’école de votre enfant?

De nombreux parents ont reçu une lettre de l’école les avisant que des cas de COVID-19 s’étaient déclarés dans la classe de leur enfant ou dans l’établissement et leur indiquant les règles à suivre. Des instructions qui ne sont pas toujours bien comprises. Protégez-Vous a demandé au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de les clarifier.

Lire l'article
Recycler ses appareils électroniques de façon responsable, malgré les restrictions

L’utilisation des appareils électroniques est en forte augmentation au Québec, alors que le travail à distance a amené plusieurs travailleurs à moderniser leurs équipements à la maison. Mais que faire avec les vieux équipements en cette période de restriction?

Lire l'article
Une action collective contre Hydro-Québec pour surfacturation va de l’avant

L’action collective contre Hydro-Québec, qui aurait surfacturé ses clients pour environ 1,2 milliard de dollars entre 2008 et 2013, peut aller de l’avant. Le 15 octobre, la Cour suprême a refusé la demande d’appel de la société d’État.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par STEPHANE DADOUN
    09 Octobre 2020

    Nous utilisons que des piles rechargeables NiMh depuis au moins 10 ans avec jouets, lampes de poches, etc. Nous les achetons chez Dollarama.