Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

5 conseils simples pour contrôler l’humidité l'hiver

Par Catherine Crépeau (scénario) / d’après un texte de Rémi Leroux / Vax films (montage)

Pour prévenir la formation de condensation sur vos fenêtres, le taux d’humidité de votre maison devrait se situer autour de 30 % en hiver, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Un taux trop bas signifie que l’air intérieur est sec et peut provoquer, par exemple, des irritations du nez et de la gorge. À l’inverse, une humidité trop élevée peut générer, outre de la condensation, des problèmes de moisissures, diverses réactions physiques (respiration sifflante, toux, écoulement nasal, etc.), voire augmenter la fréquence et la gravité des crises d’asthme. Pour prévenir ces situations désagréables, plusieurs options s’offrent à vous.

Équipez-vous d’un hygromètre

Il s'agit d'un appareil qui permet de mesurer le taux d’humidité. Il existe des appareils mécaniques et électroniques. Dans les centres de rénovation, les prix varient entre une dizaine et une centaine de dollars selon les modèles.

Installez un ventilateur d’extraction d’air dans la salle de bain

C’est l’une des pièces les plus humides de la maison. Comptez à partir d’une centaine de dollars pour un appareil d’une puissance de 70 pi³/min (le code du bâtiment recommande minimalement un appareil de 50 pi³/min dans une salle de bain). Privilégiez les appareils homologués HVI (Home Ventilating Institute) et Energy Star, des labels qui garantissent leur performance (consommation d’énergie, bruit, débit d’air).

Évitez de faire sécher le linge à l’intérieur.

Les vêtements mouillés, surtout s’ils sont placés à proximité d’une source de chaleur, contribuent à augmenter rapidement le taux d’humidité. Privilégiez l’utilisation de la sécheuse ou, à défaut, placez le linge mouillé dans une pièce fraîche, proche d’une fenêtre que vous pourrez ouvrir quelques minutes chaque jour.

Aérez!

Même par temps froid, aérez votre logement quotidiennement pendant quelques minutes, comme le recommande le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ).

Utilisez un déshumidificateur

Pour faire le bon choix, consultez notre test de déshumidificateurs. Cet appareil complétera au besoin votre stratégie pour améliorer la qualité de l’air dans votre maison.

 >> À lire aussi: Comment choisir un bon déshumidificateur et Guide d’achat : 58 déshumidificateurs comparés

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par MICHEL GIROUX
    15 Décembre 2021

    Comment vérifier l'exactitude d'un hygromètre? Pour le plaisir (?), chez Canac et Canadian Tire j'ai comparé une dizaine d'appareils de la même marque et/ou de marques différentes...autant de % que d'appareils. Quel est le truc pour découvrir LE BON.

     1
  • Par RICCARDO ROSSI-RICCI
    14 Décembre 2021

    Le titre porte à la confusion. Il faudrait mieux écrire comment réduire l'humidité, car tous les conseils visent à réduire l'humidité. Et quand le chauffage sèche l'air ? Dans ce cas quels sont les conseils pour humidifier la pièce ? Sécher le linge à l'Intérieur, un humidificateur etc.! Merci

  • Par CARL BOUCHARD
    15 Décembre 2021

    Bonjour, Votre article « 5 conseils pour contrôler l’humidité en hiver » manque malheureusement sa cible, en hiver le taux d’humidité est trop bas, pas trop haut! Vos conseils sont pour abaisser le taux d’humidité et non l’inverse. Merci.