Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Devez-vous déglacer le toit de votre maison?

Par Marie-Eve Shaffer
deglacer-toit

Une épaisse couche de glace s’est formée sur le toit de votre maison? Veillez à la retirer rapidement, sinon vous risquez d’être confronté à un problème d’infiltration d’eau.

L’hiver neigeux mais plutôt clément a créé les conditions propices à la formation de glace sur le toit des maisons ainsi qu’à l’apparition de glaçons sous les gouttières.

«La neige [amoncelée en grande quantité] fond sur le haut des versants du toit et l’eau d’écoulement, quand elle arrive au rebord, gèle. Si le soleil plombe pendant deux semaines, il y aura une accumulation de glace. Et les gouttières n’aident pas puisqu’elles retiennent l’eau», explique Robert Duval, consultant en toitures.

Ce barrage de glace, qui apparaît aux extrémités du toit, empêche l’eau de s’écouler. Pendant les épisodes de redoux, il risque de provoquer des infiltrations d’eau et, du coup, des dégâts dans la maison.

Même lorsque le mercure se situe sous zéro, les rayons du soleil sont assez puissants pour faire fondre la neige pendant les derniers mois de l’hiver, ajoute l’expert.

De la glace sur les maisons anciennes et neuves

Les maisons dont le comble – l’«entretoit» – est mal ventilé et mal isolé sont plus susceptibles d’être surmontées par des barrages de glace puisque l’espace sous le toit est plus chaud, ce qui contribue à faire fondre la neige plus rapidement, d’après M. Duval.

«Mais, cet hiver, je vois des barrages de glace même sur les maisons neuves», dit le consultant en toitures pour expliquer que le phénomène est important cette année.

D’après la Régie du bâtiment du Québec, des signes avant-coureurs, comme l’apparition de fissures dans la maison, la difficulté de fermer des portes intérieures, des bruits inhabituels et une déformation du plafond, indiquent que le toit peine à supporter la quantité de neige et de glace.

Libérez votre toiture

Pour pouvez déneiger votre toit et enlever la couche de glace qui le recouvre en partie vous-même. Demandez à un proche de vous aider et ne négligez pas les mesures de sécurité, surtout si vous devez grimper sur le toit.

  • Installez solidement votre échelle;
  • Portez un harnais de sécurité;
  • Éloignez-vous des fils électriques;
  • Délimitez un périmètre de sécurité.

À l’aide d’une pelle munie d’un manche télescopique, vous serez en mesure de retirer la neige. Laissez une couche d’environ 10 cm pour éviter d’endommager les bardeaux. Dégagez aussi les équipements qui se trouvent sur le toit, comme les drains, les évents et les ventilateurs.

Pour briser la glace, n’utilisez pas un marteau ou un pic puisque ces outils risquent d’endommager la toiture. Vous pouvez la faire fondre en répandant un produit déglaçant non corrosif, mais assurez-vous d’abord qu’il n’abîmera pas les bardeaux.

«Mettez du sel sur la glace de façon à faire des sillons transversaux à la pente, conseille Robert Duval. Ça va faire des tranchées par lesquelles l’eau pourra s’écouler.»

CAA-Québec propose pour sa part d’utiliser de l’eau chaude pour créer des fissures.

Si vous préférez jouer de prudence, faites appel à des couvreurs professionnels qui offrent des services de déneigement et de déglaçage. Assurez-vous qu’ils détiennent une assurance responsabilité.

Attendez-vous à dépenser quelques centaines de dollars, voire plus de 1000 $, pour la réalisation de ces travaux. La facture dépendra de la superficie du toit de votre maison, de sa hauteur et de la quantité de glace et de neige accumulée.

Après l’hiver

Pour éviter que de nouveaux barrages de glace se forment au cours des prochains hivers, faites inspecter le comble de votre maison pour vérifier si l’isolation et la ventilation sont adéquates. En cas de besoin, procédez aux travaux.

Si votre comble est bien entretenu, mais que des barrages de glace apparaissent malgré tout, installez des câbles chauffants, recommande Robert Duval. Selon lui, avec les hivers québécois qui se suivent et ne se ressemblent pas, cette solution mérite d’être considérée.

«Idéalement, ces câbles [chauffants] devraient être installés avant la saison froide», indique l’Association des maîtres couvreurs du Québec, qui précise qu’ils peuvent aussi être utilisés pour créer des tranchées pendant l’hiver.

>> À lire aussi : À quel moment faut-il déneiger la toiture? et Faut-il enlever l’accumulation de neige et de glace sur votre maison?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.