Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Cyberintimidation: 5 conseils pour éviter que votre ado en soit victime

En quelques clics, un enfant peut devenir la risée du Web. Comment prévenir ce danger encore mal connu des parents?

>> À lire aussi: notre plus récent article pour aider votre enfant à faire face à la cyberintimidation

«Awaye don, t tellement belle, t’a di ke t’allais le faire. J’te jure que ça reste entre nous.» Une adolescente seule dans sa chambre cède aux textos de son chum et lui envoie une photo d’elle dénudée via son téléphone cellulaire.

Le lendemain, la photo a fait le tour du collège. Cette histoire, devenue presque banale, nous est racontée par une professeure de l’Université McGill, Shaheen Shariff, spécialiste de la cyberintimidation.

Lancé en mai, son nouveau site definirlafrontiere.ca propose de courtes vidéos mettant en scène différents cas d’intimidation virtuelle, afin d’inciter parents et jeunes à dialoguer sur le sujet. «La cyberintimidation est en croissance chez les enfants et adolescents. D’où l’importance de les éduquer tôt sur les limites à ne pas franchir.»

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 21 % des jeunes canadiens déclarent avoir été victimes de cyberintimidation, 19 % ont souffert au moins une fois de rumeurs diffusées sur la Toile et 18 % se sont vu voler leur identité sur le Web, selon une étude de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants.

Les dérives du cyberespace

L’intimidation, la discrimination et l’exclusion n’ont pas attendu l’arrivée des nouvelles technologies pour s’immiscer dans les cours d’écoles. Mais si le phénomène ne date pas d’hier, l’usage d’Internet l’a accentué. Car sur la Toile, l’information peut échapper à ses auteurs et se diffuser à grande vitesse. Souvenez-vous du jeune Ghyslain Raza de Trois-Rivières, surnommé «Star Wars kid». En 2003, alors âgé de 15 ans, il se filme en train d’imiter les combats au sabre laser de la Guerre des Étoiles.

Des jeunes de son école tombent par hasard sur la vidéo et la mettent en ligne à son insu. Le film fait alors le tour du monde, enregistrant des millions de visionnements en quelques mois. Ghyslain Raza finit par quitter l’école pour échapper aux sarcasmes. «Internet offre un faux sentiment d’anonymat, souligne Shaheen Shariff. Les jeunes pensent pouvoir se cacher derrière leur écran et ils se rendent d’autant moins compte des répercussions de leurs actes.»

5 conseils pour prévenir la cyberintimidation

Sensibiliser les enfants aussi tôt que possible
Les enfants utilisent Internet de plus en plus jeunes. On peut donc les sensibiliser dès l’âge de 5 ou 6 ans sur les bons et mauvais usages du Web. Évitez de placer l’ordinateur dans une chambre mais plutôt dans un lieu de passage tel que le salon, afin que votre enfant prenne rapidement l’habitude de naviguer sur Internet en présence de ses parents.

Montrer les limites 
«Je ne le pensais pas vraiment». «C’était juste une blague». Les jeunes n'ont pas toujours conscience de l’impact de leurs actes. «Il faut leur expliquer qu’il y a une ligne à respecter, recommande Shaheen Shariff. Plaisanter sur Internet, c’est possible, mais pas aux dépens de quelqu’un d’autre.»

Bâtir une relation de confiance 
De nombreux logiciels permettent de filtrer ou d’espionner ce que fait votre enfant sur le Web. Des outils à éviter selon Shaheen Shariff: «votre enfant trouvera de toute façon un moyen de les contourner. Mieux vaut au contraire construire une relation de confiance afin qu’il se sente à l’aise d’utiliser l’ordinateur en votre présence.»

Ne pas interdire
Priver un enfant d’ordinateur risque d’être contreproductif: «60 % des jeunes déclarent ne pas rapporter la cyberintimidation à leurs parents par peur qu’ils leur interdisent l’usage de l’ordinateur», constate Shaheen Shariff.

Responsabiliser
Les enfants sont souvent plus à l’aise en informatique que leurs parents. Profitez-en pour solliciter leurs conseils, ils seront d’autant plus enclins à vous montrer les sites sur lesquels ils naviguent.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Bernard Martel
    05 Janvier 2012

    important de sensibiliserles élèves

     2
  • Par Robert Patoine
    05 Janvier 2012

    effectivement, il faut faire confiance aux enfants. Dans le fin fond d'eux même, ils sont à notre image