Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Risques d’incendie : le Toyota RAV4 2013-2018 sous enquête

Par Vincent Aubé
toyota_rav4

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) américaine enquête sur la probabilité qu’un incendie prenne naissance sous le capot du Toyota RAV4 sans que le véhicule ait été impliqué dans un accident.

L’agence fédérale chargée de la sécurité routière a ouvert une enquête après avoir reçu 11 plaintes de propriétaires américains de Toyota RAV4 issus de la quatrième génération du véhicule utilitaire, soit celle commercialisée entre 2013 et 2018. Cette investigation concerne toutes les versions à essence ou hybrides, à deux ou quatre roues motrices.

L’incendie prendrait naissance du côté gauche du véhicule, là où se trouve la batterie 12 V nécessaire au démarrage du véhicule. De ces 11 plaintes, quatre rapportent que ces incendies sont survenus alors que le véhicule était stationné et la clé absente du contact. Les sept autres indiquent que les véhicules ont pris feu alors qu’ils étaient en mouvement.

L’agence américaine a indiqué que l’installation inadéquate de la batterie ou la réparation d’une collision avant étaient des facteurs déterminants dans les rapports d’incidents reçus jusqu’ici. L’hypothèse d’un court-circuit au niveau de la borne positive avec le support à batterie a été soulevée. Elle précise qu’un court-circuit à la borne positive de la batterie 12 V pourrait entraîner une perte instantanée de la puissance électrique, et ainsi causer le calage du véhicule et, ultimement, déclencher un incendie dans le compartiment moteur.

« J’ai été surpris d’apprendre cela, parce que c’est simple. La conception d’une borne de batterie n’est plus un mystère pour personne », a indiqué le directeur de l’Association pour la protection des automobilistes, George Iny.

De plus, le nombre d’allégations d’incendie reliées à cette section du compartiment moteur est plus grand que celui de toutes les autres causes d’incendie comptabilisées, ce qui pousse la NHTSA à creuser plus loin dans ce cas bien précis.

Pas de rappel pour le moment

Au moment d’écrire ces lignes, aucune campagne de rappel n’a été déclenchée, tant du côté américain que du côté canadien. L’agence américaine procède ainsi lorsqu’elle reçoit un nombre significatif de plaintes et que la sécurité des automobilistes est en jeu.

Selon la NHTSA, Toyota a écoulé pas moins de 1,8 million de cette génération du VUS. Au Canada, plus de 267 000 exemplaires ont été vendus.

Si elle juge qu’il y a matière à rappeler les véhicules concernés, l’agence américaine pourrait éventuellement forcer Toyota à rappeler plus de deux millions de véhicules en Amérique du Nord.

George Iny s’est montré confiant face à ce problème concernant le Toyota RAV4 en question. « Quand c’est public comme ça, c’est plus difficile à cacher (pour un constructeur), c’est mieux pour que le problème se règle rapidement », a-t-il mentionné.

Que faire comme propriétaire?

Même si aucune campagne de rappel n’a encore été lancée par le constructeur nippon, il est recommandé de stationner le véhicule à l’extérieur – et loin des bâtiments autant que possible – et de garder un œil sur le capot lorsque le véhicule est en marche.

Un court et simple examen de la batterie 12 V et de son support est recommandé, dans l’optique où une batterie mal fixée pourrait se détacher de ses câbles et, ainsi, déclencher un court-circuit, puis un incendie. N’hésitez pas à consulter un atelier de mécanique pour vous assurer que la batterie est solidement attachée à la voiture.

Finalement, vous pourriez contacter le constructeur Toyota pour vous assurer qu’il a vos coordonnées. Si une campagne de rappel est lancée, le lien sera plus direct.

Un mauvais choix?

À cette question, M. Iny n’a pas hésité un instant : « Ça n’a pas affecté notre recommandation ». Le Toyota RAV4 de génération précédente figure encore parmi les meilleurs de sa catégorie, et ce, malgré cette enquête actuellement en cours aux États-Unis. C’est aussi un des VUS les plus vendus, depuis plusieurs années, tant au Canada qu’aux États-Unis.

Lire l'article
La haute vitesse en région ne sera pas une aubaine… pour le moment

Québec et Ottawa dépenseront 826 millions de dollars pour brancher à la haute vitesse les 148 000 foyers québécois qui n’y ont pas encore accès. Les consommateurs n’auront cependant pas le choix du fournisseur, puisqu’il n’y en aura qu’un seul par région. La haute vitesse sera donc accessible, mais pas nécessairement abordable.

Lire l'article
Cultiver les légumes qui se trouvent dans votre réfrigérateur

Vous souhaitez planter des semis pour repiquer les pousses qu’ils produiront dans votre potager dès que la température le permettra. Pourquoi ne pas profiter des légumes qui sont dans votre réfrigérateur? Voici comment vous y prendre.

Lire l'article
Fin des téléphones LG: ce que vous devez savoir

Le fabricant LG a annoncé cette semaine la fermeture de sa division mobile. Voici ce que cela signifie pour les propriétaires actuels d’un téléphone de l’entreprise, mais aussi pour ceux qui considèrent en acheter un au rabais pendant que LG écoule ses derniers inventaires.

Lire l'article
Vous voulez acheter des bitcoins? Gare à la plateforme que vous utilisez!

Vous voulez investir dans les cryptomonnaies? Facile: des centaines d'applications et de plateformes vous permettent de le faire à partir d'un navigateur web ou d'un téléphone intelligent. Par contre, ces plateformes – à l'exception d'une seule – ne sont pas inscrites auprès des autorités des marchés financiers au Canada. Vous n’avez donc aucun recours si votre investissement ne se déroule pas comme prévu.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.