Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Tarification dynamique d’électricité : les économies valent-elles le coup?

Par Marie-Eve Shaffer
compteur-electrique

Pour une deuxième année, près de 60 000 Québécois bénéficient de rabais sur leur facture d’électricité hivernale, mais, pour les obtenir, ils doivent faire des efforts pour réduire leur consommation d’énergie.

Mélanie Appadoo fait partie des clients d’Hydro-Québec qui profitent de la tarification dynamique. Pour être éligible, elle devait avoir un compteur communicant et sa maison ne devait pas être desservie par un réseau autonome. Aucun critère ne visait sa consommation d’énergie.

Tous les jours, Mélanie Appadoo surveille sa consommation d’électricité grâce à un tableau de bord fourni par la société d’État. «C’est un défi personnel de consommer moins d’énergie», confie-t-elle.

Deux options

Lors de son inscription au programme, deux options s’offraient à elle: le crédit hivernal ou le tarif Flex D. La première accorde des crédits lorsque la consommation est à la baisse pendant les heures de pointe (-0,50 $ par kilowattheure) par rapport à celle observée habituellement. Celle-ci est calculée selon la consommation d’électricité des cinq derniers jours en période hors pointe. Pour avoir droit à un crédit, la consommation doit être réduite d’au moins deux kilowattheures par événement de pointe.

Le tarif Flex D propose plutôt un tarif réduit en tout temps (environ -0,02 $ le kilowattheure, soit 0,053 $ plutôt que le tarif de base de 0,073 $ le kilowattheure), sauf pendant les périodes où le réseau d’Hydro-Québec doit répondre à une forte demande. Le prix atteint alors 0,50 $ le kilowattheure. Avec cette option, il est possible de réaliser de plus grandes économies, mais le risque que la facture d’électricité explose est élevé.

Des événements de pointe

Mélanie Appadoo a opté pour le crédit hivernal. Jusqu’au 31 mars, elle reçoit des messages d’Hydro-Québec pour lui annoncer que des événements de pointe sont prévus. Ils ont lieu de 6 h à 9 h et de 16 h à 20 h. Ils peuvent survenir tous les jours de la semaine avec l’option du crédit hivernal alors qu’avec le tarif Flex D, ils peuvent se produire seulement du lundi au vendredi.

«Il pourrait y avoir jusqu’à 33 événements de pointe par hiver pour un maximum de 100 heures entre le 1er décembre et le 31 mars», indique le porte-parole d’Hydro-Québec, Cendrix Bouchard.

La société d’État planifie ces périodes de grande demande selon le déroulement de ses opérations, mais également en fonction des conditions météorologiques.

«C’est le facteur principal, ajoute M. Bouchard. C’est lors des journées froides que les gens consomment beaucoup d’énergie en même temps. La température a donc une influence sur la prévision de la demande.»

Des économies

Du 1er décembre à la mi-février, Mélanie Apppadoo est parvenue à réduire sa facture de 42 $, ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne des réductions enregistrées par les clients d’Hydro-Québec inscrits à l’option hivernale, qui se situait à 38 $.

Pour les consommateurs qui ont opté pour le tarif Flex D, la moyenne des économies qu’ils ont réalisées sera connue après la fin de la période de facturation prévue le 31 mars. L’an dernier, ils avaient économisé en moyenne 62 $. 

Hydro-Québec propose des trucs à ses clients inscrits à la tarification dynamique pour les aider à réduire leur consommation d’électricité. La société d’État suggère par exemple de retarder le lancement d’un cycle du lave-vaisselle après 20 h, de prendre les douches plus tard le soir et d’augmenter le chauffage de sa maison une heure ou deux avant le début d’un événement de pointe et de le réduire pendant celui-ci.

«Le matin, je n’arrive pas à diminuer ma consommation parce que, de 6 h à 9 h, je ne consomme pas beaucoup. Je me rattrape bien dans l’heure de pointe de l’après-midi de 16 h à 20 h. C’est là que j’obtiens tous mes crédits. Je suis compétitive. Je veux les avoir, mes crédits !» rapporte Mélanie Appadoo.

Déploiement progressif

Hydro-Québec souhaite proposer le programme de tarification dynamique à l’ensemble de ses clients, mais elle ne s’est pas donné d’échéancier précis pour atteindre cet objectif. L’an prochain, la société d’État souhaite atteindre 90 000 inscriptions.

«En déployant [la tarification dynamique] de façon progressive, on est en mesure d’apporter des changements. Parfois, ce n’est pas tant le conseil qui a changé que notre façon de l’expliquer», dit M. Bouchard.

Pour espérer participer au programme de tarification dynamique, il y a moyen de manifester son intérêt auprès d’Hydro-Québec, mais cela ne garantit pas d’être choisi.

Plutôt satisfaite de son expérience, Mélanie Appadoo pense déjà renouveler l’expérience l’an prochain. Mais se risquera-t-elle à choisir l’option Flex D? «Risquer de payer plus cher, ça me tente moins, dit-elle. La formule [du crédit hivernal], c’est parfait pour moi. Si je joue bien le jeu, je suis gagnante. Si je n’y arrive pas, je ne suis pas perdante. Au final, je n’ai pas de crédit et je ne paye pas plus cher.»

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

Lire l'article
Sans fil : le CRTC favorise la concurrence dans certaines régions

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise certains fournisseurs régionaux à accéder aux réseaux sans fil mobiles de Bell Mobilité, Rogers, Telus et SaskTel afin d’offrir plus de choix et de meilleurs prix aux consommateurs.

Lire l'article
Vols annulés pendant la pandémie : les clients d’Air Canada seront remboursés sur demande

Après avoir reçu une aide financière d’Ottawa, Air Canada a annoncé qu’elle rembourserait tous ses clients qui n’ont pas pu s’envoler comme prévu depuis le 1er février 2020 et qui n’ont pas obtenu un remboursement. Mais ce sera à eux de faire les démarches et ils devront faire vite puisque l’offre prend fin le 12 juin.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par STéPHANE BOURQUE
    03 Mars 2021

    Ce genre de tarification s'adresse surtout aux personnes disciplinées car ça peut vous pénaliser grandement au moindre écart de conduite. Si on peut reporter une brassée de séchage ou démarrer le lave-vaisselle plus tard, c'est plus difficile pour le chauffage et pour une recharge d'appoint d'une voiture électrique qu'on pense utiliser en soirée. Si on est prudent on sauve 2 sous mais au moindre oubli ça peut nous en coûter 50. Les personnes attentives à leur consommation pourront tirer profit de cette option mais ceux qui s'embarquent aveuglément dans cette tarification en pensant que ça va se faire tout seul pourraient avoir de mauvaises surprises.

  • Par VIRGINIE OSMOND
    03 Mars 2021

    Nous avons aussi la chance de faire partie des Québecois qui ont été sélectionnés. Nous avons opté pour le crédit hivernal. Chaque kwh effacé nous donne 50 cents.
    Nous sommes une famille de 4 (mon mari, nos filles de 6 ans et moi) et nous prenons cela comme un jeu. Pendant les périodes de pointe, on ne prend pas nos douches, pas de cuisson au four, une seule lumière (ambiance tamisée très sympa!) et surtout, on met le chauffage à 19. On a gagné environ 130$ l'année passée et là nous sommes rendus à 160$ et l'hiver n'est pas fini. Les meilleurs jours, on gagne 15$! Pas pire! Sur notre dernière facture, au lieu de payer 460$, on a payé 330 :)

  • Par JEAN-PIERRE RIOUX
    03 Mars 2021

    Bonjour,
    Je fais parti du groupe de tarification dynamique et j'ai opté pour le crédit hivernal. À ce jour j'ai accumulé 264,36$ de crédit principalement de 6h à 9h. Je vais surement renouvelé l'expérience l'année prochaine. Il faut un peu de discipline pour y parvenir et quelques petits trucs importants tel que proposé par Hydro-Québec.
    Jean-Pierre