Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Flair à Montréal : voler à (très) bas prix

Par Florence Dujoux
Flair-Airlines

L’annonce de l’arrivée du transporteur à rabais Flair Airlines à Montréal a eu l’effet d’un électrochoc sur les compagnies aériennes régulières, les incitant à baisser leurs prix.

Flair Airlines, qui se présente comme «le seul transporteur indépendant à très bas prix au Canada», a fait savoir qu’elle étendra son service à l’aéroport de Montréal-Trudeau cet été. Elle commencera par desservir quatre destinations: Toronto (un vol quotidien), Halifax (quatre vols hebdomadaires), Vancouver (six vols hebdomadaires), et Abbotsford, en Colombie-Britannique (trois vols hebdomadaires). D’ici 2021, elle prévoit relier Montréal à 19 villes canadiennes.

Pour faire sa place, Flair Airlines propose des tarifs agressifs. Par exemple : aller simple pour Toronto à 49 $ et aller-retour pour Vancouver à 121 $. «Nous sommes ravis de mettre en place un service à très bas prix à Montréal et d’offrir nos tarifs avantageux dans une région où les Canadiens paient beaucoup trop cher depuis bien trop longtemps», a affirmé par communiqué Stephen Jones, président et chef de la direction.

Des prix à la baisse

La réaction des compagnies régulières à l’arrivée de Flair ne s’est pas fait attendre. Yulair, un site Internet partageant des aubaines pour s’envoler à rabais, a relevé qu’Air Canada avait immédiatement baissé ses prix à 198 $ pour un aller-retour à Vancouver, bagage en cabine inclus. «À la suite de l’arrivée de Flair, les prix sur Air Canada, Transat et WestJet ont baissé de 50 % vers ces quatre destinations en particulier, indique Michel Rochefort, président de Yulair. C’est du jamais vu en saison estivale.»

«Il faut comprendre que le transport aérien est un produit très sensible au prix», commente André Allard, analyste et chroniqueur de l’actualité aéronautique québécoise sur Les ailes du Québec.

Pour les experts consultés, nul doute que cette concurrence accrue va bénéficier aux consommateurs. Mais Flair Airlines aura-t-elle les reins assez solides pour mener une guerre de prix avec ses concurrents? La pandémie pourrait créer les conditions nécessaires à l’essor du modèle des voyages au rabais au Québec, estime André Allard. Il souligne que la compagnie OWG, une division de la ligne aérienne Nolinor Aviation, a elle aussi démarré ses opérations dans la province pendant la crise sanitaire.

Des frais supplémentaires à prévoir

Ces tarifs attractifs ont néanmoins un revers. «L’objectif est d’attirer la clientèle avec un bas prix. On vous annonce cependant un tarif sans aucun service», explique André Allard. Mieux vaut garder en tête que tous les services à bord vous seront facturés.

Ainsi, les frais de bagages ne sont pas inclus dans le coût des billets. Garantir un espace pour votre valise cabine dans le bac de rangement supérieur vous coûtera entre 39 et 79 $, selon le moment de l’achat. Vous souhaitez vous asseoir avec les membres de votre groupe? Il vous faudra payer entre 10 et 45 $ pour choisir un siège particulier dans l’avion.

Pourtant, Flair Airlines a inclus une couverture COVID-19 gratuite sur tous ses vols, tant que les restrictions sanitaires dureront. Comment en profiter? Si les modifications sont effectuées plus de 48 heures avant le départ, un crédit sera émis pour le montant de la réservation, moins 25 $ de frais. Entre 3 et 47 heures avant le décollage, une annulation entraînera des pénalités de 125 $. Au-delà, le billet sera perdu.

«Avec un transporteur au rabais, vous devez absolument lire toutes les modalités et conditions du billet avant de l’acheter, conseille André Allard. Il y a souvent à la fin de petits astérisques qui peuvent devenir dispendieux…»

>> À lire aussi : Comment trouver des billets d’avion pas chers

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.