Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

COVID-19: de nouvelles aides financières pour remplacer la PCU

Par Marie-Eve Shaffer
PCRE-2

Près de six mois après le début de la pandémie de COVID-19, qui a entraîné un important ralentissement économique, Ottawa revoit le soutien financier offert aux travailleurs et remplace la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

La PCU, qui a été créée à vitesse grand V au printemps dernier, a pris fin le 27 septembre. Si vous receviez cette aide financière, vous devez désormais vous tourner vers le programme d’assurance-emploi, dont les critères ont été assouplis, ou la Prestation canadienne de relance économique (PCRE), qui doit être en vigueur jusqu’au 25 septembre 2021.

Le projet de loi C-4, qui crée la PCRE a été adopté vendredi après-midi. Il prévoit que les prestations s’appliqueront rétroactivement à compter du 27 septembre.

Quel que soit le programme auquel vous êtes admissible, vous toucherez au moins 500 $ par semaine pendant 26 semaines. Comme dans le cas de la PCU, ce montant est imposable, ce qui signifie que vous avez avantage à mettre une partie de la somme reçue de côté, en prévision de votre prochaine déclaration de revenus.

Assurance-emploi

Si vous avez perdu votre emploi et que vous avez accumulé au moins 120 heures de travail assurables au cours de la dernière année, vous pouvez désormais profiter du programme d’assurance-emploi. Vous recevrez 500 $ ou 55 % de votre salaire – jusqu’à concurrence de 573 $ – par semaine pendant une période allant jusqu’à 45 semaines, selon la région où vous habitez.

Dans le cas où vous aviez demandé la PCU par l’entremise de Services Canada, vous serez automatiquement transféré vers le programme d’assurance-emploi, mais si vous aviez fait affaire avec l’Agence de revenu du Canada, vous devrez remplir un nouveau formulaire. Dans le doute, consultez votre dossier en ligne.

Attention: pour recevoir des prestations d’assurance-emploi, vous devez être à la recherche d’un nouvel emploi.

Prestation canadienne de relance économique (PCRE)

Dans le cas où vous êtes un travailleur autonome et que vous avez perdu au moins la moitié de vos revenus, vous pourrez toucher la nouvelle Prestation canadienne de relance économique (PCRE). Elle a été conçue pour ceux qui ne sont pas admissibles au programme d’assurance-emploi. Ceux qui ont quitté volontairement leur emploi ou qui ont refusé de reprendre le boulot sans motif raisonnable n’y ont toutefois pas droit.

Pour recevoir la PCRE, vous devez avoir accumulé des gains d’au moins 5000 $ en 2019, en 2020 ou au cours des 12 derniers mois, que ce soit en revenus d’emploi, grâce à un travail indépendant ou par le biais du Régime québécois d’assurance parentale.

Attention: si vos revenus dépassent 38 000 $ en 2020 ou 2021, vous devez rembourser 0,50 $ pour chaque dollar reçu en plus, jusqu’à concurrence du montant total de la PCRE que vous avez obtenu. La restitution du trop-perçu sera effectuée à l’occasion de la production de votre prochaine déclaration de revenus.

Encore là, pour être admissible à cette prestation, vous devez être disponible pour travailler.

Proches aidants et malades de la COVID-19

Si vous ne pouvez pas travailler parce que vous devez prendre soin d’un enfant âgé de moins de 12 ans ou d’un membre de votre famille, vous pourrez obtenir un soutien financier pendant 26 semaines grâce à la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants. Une seule personne par résidence y a droit. Les mêmes critères d’admissibilité que pour la PCRE s’appliquent.

Il en est de même pour la Prestation canadienne de maladie de la relance économique, qui vous est offerte pendant deux semaines si vous avez contracté la COVID-19 ou si vous devez vous isoler pendant 14 jours. Une condition s’ajoute à cette aide financière: vous ne pouvez pas prendre congé de votre emploi tout en recevant une rémunération.

Que vous demandiez la PCRE pour les proches aidants ou pour cause de maladie, vous n’avez pas à fournir de certificat médical.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.