Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Collusion dans la construction: amende de 100 000 $ pour trucage des offres

Par Rémi Leroux

Une entreprise de construction reconnue coupable de complot de trucage des offres en Montérégie a été condamnée à 100 000 $ d’amende. D’autres cas pourraient suivre.

Prenez les entreprises A et B qui œuvrent dans le même secteur d’activité, par exemple la réalisation de chantiers publics. L’entreprise A propose à l’entreprise B de ne pas déposer de soumission pour le projet de réfection d’une rue dans telle municipalité en échange d’une somme de plusieurs milliers de dollars payée via un bon de commande bidon. L’entreprise B accepte et l’entreprise A remporte le marché.

Au sens de la Loi sur la concurrence, ce petit arrangement entre amis est un cartel, c’est-à-dire «un groupe d’entreprises indépendantes organisé ou non qui a comme but concerté de diminuer ou d’empêcher la concurrence entre ses membres».

Trucage des offres à Saint-Jean-sur-Richelieu

Dernière entreprise épinglée en date: la compagnie Construction Benvas. L’entreprise a plaidé coupable et devra payer une amende de 100 000 $ pour sa participation à un complot de trucage des offres pour un projet de réfection à Saint-Jean-sur-Richelieu datant de 2008.

Début 2016, une autre entreprise a plaidé coupable du chef d’accusation de trucage des offres pour un chantier de réfection également programmé à Saint-Jean-sur-Richelieu, une municipalité où un vaste système de collusion, d’abus de confiance et de corruption était en vigueur depuis 2007. Construction Beaudin & Courville a été condamnée par la Cour supérieure du Québec à payer une amende de 35 000 $ pour avoir comploté avec d’autres firmes.

>> À lire aussi sur notre site: Les 10 arnaques qui vident les poches des Canadiens

83 accusations depuis 2012

Depuis juin 2012, les enquêteurs du Service des enquêtes sur la corruption de la Sûreté du Québec – membre de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) du Québec – et du Bureau de la concurrence du Canada traquent en effet les pratiques de collusion et de trucage des offres dans le secteur de la construction.

Au total, depuis 2012, l’enquête conjointe des instances provinciales et fédérales a mené à 83 accusations criminelles déposées contre 13 particuliers et 11 entreprises de l’industrie de la construction.
 
 
 
Dans le dossier du cartel de Saint-Jean-sur-Richelieu, Marie-France Faucher, chargée des relations avec les médias au Bureau de la concurrence du Canada, précise que, à ce jour, des accusations demeurent contre les entreprises et individus suivants:

• Pasquale Fedele

• Jacques Lavoie

• P. Baillargeon Ltée

• François Bernard

• Cie Wilfrid Allen ltée

• Bernard Proulx

• Construction G.C.P. inc.

• Gaétan Paradis

• Serge Frégeau

• B. Frégeau & fils
Leurs procès devraient se tenir au printemps 2017.

>> À lire aussi sur notre site: la chronique «Condamnations» de Protégez-Vous

Les consommateurs payent la note

Rien de nouveau ici: les cartels privent les consommateurs des bienfaits de la concurrence (prix concurrentiels, innovation, variété d’offres, etc.). Au bout du compte, «ce sont les citoyens qui finissent par en payer la note», rappelle John Pecman, commissaire à la concurrence. Cette vidéo du Bureau de la concurrence explique d’ailleurs les conséquences du trucage des offres pour l’ensemble des communautés.

Dans le cas de Saint-Jean-sur-Richelieu et des municipalités avoisinantes touchées par les stratagèmes de collusion de Construction Benvas et Construction Beaudin & Courville, la fraude s’est traduite par une augmentation significative du coût des projets publics.

Lire l'article
Retours, échanges et remboursements : renseignez-vous avant d’acheter en ligne

Forcés de fermer, de vendre leurs produits uniquement en ligne ou de fonctionner à effectifs réduits, les commerçants québécois ont dû revoir leurs politiques sur les échanges, les retours et les remboursements de marchandises. Assurez-vous de les consulter avant d’acheter un produit susceptible de ne pas faire l’affaire!

Lire l'article
Une action collective de 100 millions autorisée contre Québecor

La Cour supérieure du Québec a autorisé le recours contre Québecor pour avoir coupé le signal des trois chaînes de TVA Sports aux abonnés de Bell, lors des séries éliminatoires de hockey de 2019.

Lire l'article
Les «savoirs essentiels» à privilégier au primaire et au secondaire

Fermetures d’école, isolement de classe, retrait préventif, enseignement à distance… Les élèves québécois ont perdu de nombreuses heures de cours depuis la rentrée, ce qui pourrait nuire à leur réussite scolaire et à leur apprentissage. Le ministère de l’Éducation élaguera donc les programmes et déterminera les «savoirs essentiels incontournables» à acquérir d’ici juin.

Lire l'article
Hausse fulgurante des prescriptions d’antidépresseurs en 2020

La prescription d’antidépresseurs a augmenté de 7 % en 2020, soit deux fois plus vite que pendant les 15 dernières années, selon les données fournies par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.