Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

9 conseils pour planifier vos travaux de rénos

Par Guillaume Jousset
Conseils généraux - Bien planifier ses travaux

Cette étape indispensable est l’une des clés de la réussite de vos rénovations. Une bonne planification vous évitera un tas de surprises et autant de stress.

Avant de chercher un entrepreneur ou de donner vous-même le premier coup de marteau, il est essentiel que vous planifiiez dans le détail vos futurs travaux. Voyez cela comme un investissement qui rapporte à coup sûr!

Téléchargez notre Grille budgétaire (calculez le budget réno) - Cuisine (PDF)

Téléchargez notre Grille budgétaire (calculez le budget réno) - Salle de bain (PDF)

1. Déterminez vos besoins

Seul ou aidé d’un professionnel (inspecteur en bâtiment, architecte, entrepreneur), faites une inspection complète de votre habitation ou de la pièce à rénover pour dresser l’inventaire des tâches à réaliser. Établissez une liste des travaux par ordre d’importance. Par exemple, on fera réparer le toit avant de s’attaquer à la cuisine. Si vous envisagez des travaux d’une certaine ampleur, vous devrez faire des choix selon le budget et les délais que vous vous êtes fixés! Projetez-vous à long terme. Vous voulez refaire votre plafond? Pourquoi ne pas en profiter pour remettre à niveau le circuit électrique plutôt que d’avoir à faire des trous dans votre nouveau plafond quelques mois plus tard pour mettre votre installation électrique aux normes?

2. Tenez compte de la mécanique du bâtiment

Une maison, c’est aussi des éléments invisibles, mais bien indispensables, comme les canalisations de plomberie, de ventilation et de chauffage et les circuits électriques. Selon les travaux que vous souhaitez effectuer, vous n’aurez pas d’autre choix que d’en tenir compte. Cette vérification mécanique nécessite l’intervention d’un professionnel (comme un inspecteur ou un architecte), qui évaluera les interactions entre les principaux systèmes (chauffage, plomberie, électricité, etc.) et leur impact sur vos rénovations. Ce n’est pas une fois les murs fermés qu’il faudra s’en préoccuper, d’autant que cela influera sur l’ordre dans lequel les travaux seront effectués.

3. Ça prend un budget!

Fixez-vous un budget et respectez-le. C’est indispensable pour discuter de la faisabilité de votre projet avec les différents professionnels (entrepreneur, architecte, designer) que vous allez consulter. Si vous n’avez pas d’idée précise, établissez au moins une fourchette des montants que vous êtes prêt à consentir aux différentes étapes du projet.

Prévoyez de 10 à 15 % de coûts supplémentaires pour faire face aux inévitables imprévus.

Tenez compte des coûts de planification: ils sont variables selon la nature de votre projet et le nombre d’experts (ingénieur, architecte, électricien ou inspecteur en bâtiment…) que vous allez consulter. En général, on estime qu’ils représentent de 3 à 6,5 % de la valeur totale des rénovations. Cela dit, ces dépenses sont un investissement: en ciblant mieux les travaux à effectuer, vous éviterez des dépassements de coûts.

Résistez aux tentations: les «tant qu’à y être» risquent de compliquer le bon déroulement de vos travaux. Tenez-vous-en à vos plans initiaux. Sinon, vos coûts et vos délais s’en ressentiront forcément.

4. N'oubliez pas que dans planification, il y a «plan»

Votre projet de rénovations doit s’appuyer sur des plans et des croquis. Ces derniers vous permettront d’étayer vos discussions avec les entrepreneurs ou les professionnels. Si votre projet est relativement simple, vous pouvez les réaliser seul, notamment avec l’aide de logiciels spécialisés (pour en savoir plus, lisez L'informatique au secours de vos plans). Sachez aussi que les entrepreneurs et les designers peuvent, moyennant des frais, établir les plans dont vous aurez besoin et le cahier des charges de vos travaux. Ouvrez une chemise «Rénovations» dans laquelle vous noterez les différentes étapes de votre projet en y détaillant les démarches à accomplir. Rangez-y également tous les documents liés à vos travaux. Lisez nos articles Tout ce qu'il faut savoir pour engager un entrepreneur et Défendez-vous face aux professionnels négligents.

5. Vérifiez la disponibilité des matériaux

Interrompre un chantier par manque de matériel, c’est frustrant et ça coûte de l’argent. Avant de vous lancer, veillez à établir une liste des matériaux et accessoires dont vous aurez besoin pour mener à bien votre projet. Et surtout, magasinez pour vérifier leur disponibilité. Si vous confiez le chantier à un entrepreneur, assurez-vous qu’il ne néglige pas cette étape par excès de confiance.

6. Envisagez l’impact sur votre quotidien

Poussières, bruit, odeurs de peinture, coupure d’eau ou d’électricité… Vivre sur un chantier peut s’avérer compliqué, surtout si le petit dernier fait de l’asthme… Vous devrez peut-être déménager temporairement et, dans ce cas, prévoir les frais afférents. Sinon, vous pouvez toujours isoler les pièces en rénovation du reste de l’habitation à l’aide de bâches ou de feuilles de polyéthylène. Pour garder un minimum de confort pendant les travaux, déterminez par quelle entrée les ouvriers accéderont à votre domicile et les horaires de travaux acceptables. Enfin, même si vous faites affaire avec un professionnel compétent, ce dernier aura sûrement besoin de votre autorisation pour résoudre les problèmes qui surviennent couramment sur un chantier. Ne le laissez pas improviser: il doit pouvoir vous joindre en permanence pour vous en informer. Si possible, évitez de partir en vacances durant vos travaux. Si vous ne pouvez faire autrement, assurez-vous au moins de rester joignable.

7. N’oubliez pas le permis

Certains travaux de rénovation intérieure ou extérieure, de réfection ou de construction exigent un permis municipal. Les règlements peuvent varier selon les municipalités, voire d’un arrondissement à l’autre. Par exemple, en général vous pouvez refaire une salle de bains sans permis de rénovation si vous ne modifiez pas la configuration de la tuyauterie. Par contre, déplacez, retirez ou ajoutez une cloison et vous avez de fortes chances d’avoir besoin d’un permis. Si votre dossier (preuve de résidence, voire certificat de localisation, plans, etc.) est complet, le délai de délivrance du permis varie d’une journée à six mois selon les municipalités et l’ampleur des travaux. Notez que vous vous exposez à des pénalités si vous effectuez des travaux sans permis.

8. Contactez votre assureur

Il vous donnera toute l’information pertinente sur l’impact de vos rénovations sur votre assurance habitation ainsi que les protections nécessaires pendant vos travaux.

9. Recycler ou jeter… Faites l’inventaire!

Béton, acier, bois ou plaques de plâtre… Des déchets de toutes sortes seront générés lors de vos travaux. S’il s’agit de rénovations mineures, la collecte municipale pourra très bien les ramasser, mais passé un certain volume, il faudra envisager d’autres solutions pour stocker et acheminer les déchets dans un écocentre ou un dépotoir (voir Gérer et recycler ses déchets de rénovation). N’attendez pas le début des travaux pour vous en préoccuper.

Dès la planification, faites l’inventaire des matériaux que vous aurez à envoyer au recyclage, de ceux que vous pourrez réutiliser et de ceux que vous n’aurez pas le choix d’envoyer au dépotoir. Selon la nature de vos travaux, les types de résidus dont vous devrez disposer seront très différents. Ainsi, la démolition génèrera du béton, du gypse et du bois, tandis qu’il restera des cartons et des plastiques des travaux de finition… Cela vous permettra de prévoir le nombre de conteneurs nécessaires pour entreposer ces matériaux, le nombre de voyages à effectuer et la manière de vous en débarrasser. Évaluez les coûts de chaque scénario et, si vous faites affaire avec un entrepreneur, vérifiez de quelle manière il prend en charge ces déchets et à quel prix…

>> À lire aussi: Enquête sur 5 sites web de soumissions pour les rénos et Comment trouver un homme à tout faire

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.