Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vacances d'été: 4 destinations méconnues à découvrir au Québec

Par Maxime Bilodeau

Crise sanitaire oblige et aléas économiques en toile de fond, les Québécois seront nombreux à se réapproprier le Québec dans les prochaines semaines. Ce repli vers le tourisme local est l’occasion parfaite pour découvrir de nouvelles destinations, loin des sentiers battus.

1. Les Escoumins
2. Montebello
3. Saint-Alban
4. Mont-Laurier

1. Pourquoi visiter Les Escoumins

Les-Escoumins Les Escoumins Photo: Shutterstock.com

Les amoureux du fleuve Saint-Laurent se plairont à visiter cette municipalité paisible de la Haute-Côte-Nord, située à 30 minutes de Tadoussac.

« C’est l’un des meilleurs endroits d’où observer facilement certaines espèces de cétacés, comme les petits rorquals, puisqu’ils s’approchent souvent du rivage », explique Julie Brodeur, autrice du guide de voyage Étonnant Québec ! 150 expériences insolites, publié en 2017 chez l’éditeur québécois Ulysse. Il est aussi possible de voir des baleines bleues de la rive, souligne la passionnée de tourisme local.

Sur place, arrêtez-vous au Centre de découverte du milieu marin, consacré à l’interprétation de la vie marine, des étoiles de mer jusqu’aux baleines en passant par les requins.

Pour plus de renseignements : escoumins.ca

2. Pourquoi visiter Montebello

Montebello Fairmont Hotel Le château Montebello Photo: Shutterstock.com

Ce village se trouve à mi-chemin entre Gatineau et Montréal, sur la rive nord de la rivière des Outaouais.

Sur place, le Château Montebello vaut le détour notamment pour le coup d’œil et la richesse de son histoire, mise en valeur grâce à des photos d'époque exposées dans le hall d’entrée. Cet hôtel Fairmont, reconnu comme le plus grand édifice en bois rond du monde, a par exemple accueilli les dirigeants des pays du G7 pour un sommet économique en 1981.

Julie Brodeur vous suggère de prendre vos quartiers à Montebello pour découvrir les environs. Dans un rayon de 20 minutes de voiture, vous trouverez le parc national de Plaisance, dont les marais rappellent les bayous de la Louisiane, de même que le Parc Oméga, un parc animalier où il est possible de dormir dans une habitation luxueuse en bois rond offrant une vue panoramique sur une meute de loups gris.

Pour plus de renseignements : montebello.ca

3. Pourquoi visiter Saint-Alban

94843012_227552732019533_5959016637597821238_n St-Alban, section maison du gardien Photo: Jean-Claude Cajolet

Les amateurs de plein air tomberont sous le charme de cette localité rurale de Portneuf, dans la région de Québec.

Elle sert de porte d’entrée du parc naturel régional de Portneuf, un terrain de jeu de 70 km2 où il est possible de pratiquer entre autres la randonnée pédestre, le canot-camping et l’escalade de façon autonome. « Ce bijou de parc, plutôt méconnu, est une destination de vacances en soi avec ses immenses lacs et plages bordés de forêts », indique Julie Brodeur.

Ne manquez pas la grotte Le Trou du Diable – où il est possible de vous balader sous terre sur près d’un kilomètre, dit l’autrice du guide Étonnant Québec ! 150 expériences insolites – de même que la visite guidée de l’ancienne centrale hydroélectrique Saint-Alban II du secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne.

Pour plus de renseignements : st-alban.qc.ca

4. Pourquoi visiter Mont-Laurier

Mont-Laurier Mont-Laurier Photo: Shutterstock.com

La capitale régionale des Hautes-Laurentides est située aux confins des Pays-d’en-Haut, colonisés au 19e siècle.

Encore aujourd’hui, cette vaste région est reconnue pour son calme et sa nature abondante. Étant donné son large éventail de restaurants, de lieux d’hébergement et de commerces, la municipalité constitue un bon camp de base à partir duquel rayonner, croit Julie Brodeur.

« Profitez-en pour pédaler sur ce qui est, à mon avis, le plus beau tronçon du parc linéaire Le P’tit Train du Nord, qui se termine d’ailleurs à Mont-Laurier », souligne-t-elle.

Vélo de montagne au parc régional Montagne du Diable, kayak sur le réservoir Kiamika, arrêt gourmand à la miellerie des Miels d’Anicet : il y en a pour tous les goûts à proximité.

Pour plus de renseignements : villemontlaurier.qc.ca

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.