Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir des jeux de société pour tablette

Par Sylvain A. Trottier
jeu-sur-tablette

Transporter tous ses jeux de société sur sa tablette ou son téléphone, oui c'est possible. De plus en plus de jeux sont adaptés en version mobile, comme Catan, Pandémie ou Les Aventuriers du rail.

Nous ne parlons pas ici de compléments numériques qui sont nécessaires à certains jeux – par exemple, Doctor Panic, testé l’an dernier, utilise une application pour gérer les événements qui surviennent pendant la partie –, ni de jeux entièrement numériques – comme Heartstone, un jeu de cartes qui n’a pas d’équivalent physique –, mais bien de jeux de table adaptés pour la tablette ou le cellulaire.

Il existe peu de données sur ces versions de jeux de société conçues pour les plateformes numériques iOS et Android. Toutefois, en magasinant dans l’App Store ou le Google Play Store, nous avons pu dénombrer quelque 200 adaptations de jeux de société.

Côté prix, même s’il y en a des gratuites, la majorité de ces applications coûtent aux alentours de 6 $; la plus chère que nous avons vue est Carcassonne à 14 $ sur l’App Store. Dans tous les cas, qu’elles soient payantes ou non, la grande majorité des applications proposent des achats intégrés – généralement des extensions qui viennent bonifier le jeu. À noter que dans le cas des applications gratuites, il arrive qu’on ait affaire à une version démo plutôt qu’à un jeu entier, ou qu’il ne soit possible de jouer qu’un certain nombre de parties avant de devoir payer.

Qu’est-ce qui attire vers ce genre de jeux ? Nous avons recueilli l’avis de 70 personnes qui en ont déjà acheté. Ce qui semble le plus motiver les joueurs, outre la curiosité de voir comment a été adapté leur jeu préféré, est l’aspect pratique de l’application. Avoir toute sa collection de jeux avec soi sans devoir transporter quantité de boîtes est sans conteste un argument séduisant.

De plus, la facilité à trouver des joueurs en ligne ainsi que l’existence de modes solos (on joue contre une intelligence artificielle) sont d’autres éléments qui peuvent faire pencher la balance en faveur de ces versions numériques. Enfin, les joueurs les plus compétitifs aiment l’idée de pouvoir s’entraîner afin d’être meilleurs lors de parties autour d’une table.

>> Consultez le guide Jeux et jouets de Protégez-Vous, qui contient des centaines de jeux de société et de jouets.

À savoir avant d’acheter un jeu de société pour tablette

Cependant, les adaptations de jeux de société ne sont pas toujours l’idéal. La majorité des personnes interrogées sont moyennement satisfaites de leurs achats, l’expérience n’étant clairement pas la même qu’autour d’une table. Se retrouver à quatre penchés sur une tablette pour jouer, cela limite grandement le confort et la lisibilité.

Un autre reproche formulé par les joueurs concerne les intelligences artificielles, qui sont soit très prévisibles, donc faciles à battre, ou, au contraire, imbattables, ce qui rend l’expérience frustrante. De plus, il arrive que l’application soit mal supportée par l’appareil sur lequel elle est téléchargée (téléphone ou tablette), ce qui ralentit le jeu, voire le fait planter. Enfin, certains jeux ne sont pas disponibles en français.

Si vous songez à vous procurer des applications, voici quelques conseils :

• assurez-vous d’avoir déjà joué au jeu physique avant,

• pensez à regarder les politiques de remboursement de la plateforme sur laquelle vous achetez,

• surveillez les rabais et les ventes spéciales,

• lisez les critiques d’experts et avis de testeurs.

5 jeux qui valent le détour

Catan, le célèbre jeu de colonisation et de gestion de ressources

Smallworld, un jeu de conquête dans un univers médiéval fantastique

Les Aventuriers du Rail, un jeu de placement de trains

Patchwork, un jeu à deux sur thème de courtepointe

Pandémie : un jeu coopératif où il faut trouver les remèdes contre des virus

Sur quelles plateformes aller ?

Évidemment, les deux principaux supports auxquels on pense d’emblée sont les tablettes et les téléphones intelligents. Si les applications fonctionnent en général sur les deux, il va sans dire que, avec leur écran plus grand, les tablettes sont plus ergonomiques.

Il est aussi possible de jouer sur d’autres plateformes comme les consoles de jeux vidéo Xbox One et PS4. Chacune dispose de sa boutique en ligne et propose des adaptations de jeux de société.

Les ordinateurs de bureau ou portables offrent aussi différents moyens de se procurer des versions numériques de jeux de société. Steam, par exemple – une plateforme originellement conçue pour les jeux vidéo indépendants –, en propose plusieurs. On y trouve aussi le très prisé Tabletop Simulator, qui permet d’accéder à plus de 16 000 jeux de société. Si certains sont évidemment des adaptations de jeux existants, d’autres sont créés spécifiquement pour la plateforme. À noter qu’avant de pouvoir vous procurer un jeu (dont certains sont gratuits), vous devez acheter Tabletop Simulator au coût de 22 $.

Si vous ne souhaitez pas télécharger de jeux sur votre ordinateur, vous pouvez vous tourner vers Board Game Arena, un site web français qui offre d’accéder gratuitement – et ce, en toute légalité – à près de 125 jeux à partir de votre navigateur. Enfin, plus rarement, certains éditeurs proposent sur leur site web des adaptations accessibles à partir de votre navigateur.

Qu’en pense l’industrie?

Les répercussions des ventes numériques sur celles des jeux physiques sont inexistantes, ou si faibles qu’elles ne sont pas quantifiables. «Il est très rare que des joueurs viennent en magasin pour acheter un jeu qu’ils ont découvert sur leur tablette », explique Martin Cassel, propriétaire de la boutique Le Valet d’Coeur.

La motivation derrière les versions numériques de jeux existants est avant tout d’offrir une vitrine supplémentaire à ces derniers. En effet, Chantal Campagna, propriétaire de Distribution Dude, explique que «pour les éditeurs, c’est surtout un coup de publicité, voire un revenu d’appoint».

Christian Lemay, éditeur du Scorpion Masqué, a déjà tenté l’aventure avec deux de ses jeux. Même s’il a vendu quelques centaines de versions numériques, il a cessé de rendre ses jeux disponibles pour des raisons de rentabilité. En effet, les entreprises doivent payer des coûts annuels pour maintenir une application dans les marchés en ligne de Google ou d’Apple.

D’où l’importance de choisir judicieusement les jeux à adapter, comme le précise le studio allemand Digidiced, spécialisé dans ce domaine. «Nous devons nous assurer de pouvoir continuer d’exister avec les jeux que nous développons, c’est pourquoi nous priorisons les titres les plus prometteurs [financièrement]. » Cela explique pourquoi la majorité des jeux qui peuvent être téléchargés sont généralement déjà de gros succès comme Les Aventuriers du Rail ou Catan.

>> À lire aussi: 27 applis et sites recommandés pour contribuer à l’éveil de votre enfant

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.