Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(4) Articles

(20) Produits

(0) Fiches

Comment choisir un bon aspirateur robot

Par Maude Tanguay Mise en ligne : 21 mai 2020

Pour savoir quel aspirateur robot choisir, voici les critères à considérer : la variété des programmes, les détecteurs et marqueurs de territoire, l’entretien qu'il requiert, son autonomie, la hauteur de l’appareil et le bruit qu’il fait.

Comment fonctionne un aspirateur robot?
Les types de planchers
Les programmes
La connexion
L’autonomie
La hauteur de l’appareil
Les brosses latérales
Le bruit
Comment entretenir un aspirateur robot?

Comment fonctionne un aspirateur robot?

Tout d’abord, vous devrez trouver un emplacement permanent pour brancher la station de charge de l’appareil. Pensez à vérifier l’espace libre nécessaire autour de la station – habituellement entre 60 et 90 cm (2 et 3 pi) – pour que le robot puisse s’y loger sans difficulté à la fin de son travail. Pour lancer l’appareil, il suffit de le mettre en marche avec ou sans télécommande, ou encore de le programmer. Il parcourra la pièce tout en aspirant ce qui se trouve sur son chemin, détectera les obstacles et modifiera sa trajectoire en conséquence. Si vous choisissez de le programmer, vous pouvez par exemple lui demander de nettoyer le salon chaque mardi matin lorsque vous êtes au travail.

À la première utilisation, il vaut mieux rester à proximité de l’appareil pour s’assurer qu’il ne reste pas coincé sur un fil, entre des pattes de chaises ou dans un tapis pendant le nettoyage. Si cela arrive, vous devrez déplacer les obstacles afin que votre appareil puisse par la suite fonctionner en votre absence. Et bonne nouvelle : tous les aspirateurs robots évalués ont la capacité d’éviter les escaliers, ce qui n’était pas toujours le cas lorsque ces appareils sont apparus sur le marché.

>> Pour trouver le meilleur aspirateur robot, consultez notre liste d'aspirateurs robots recommandés ou utilisez notre comparateur de produits

Les types de planchers

Pour évaluer leur performance, nous avons mesuré la capacité des robots à aspirer plusieurs types de saletés (sable, riz, poils d’animaux et céréales). Sur les surfaces dures, les aspirateurs font bien le travail, même si le temps nécessaire peut varier beaucoup d’un modèle à un autre. Les notes obtenues sont plus faibles pour la performance sur tapis, souvent en raison des poils d’animaux, plus difficiles à aspirer.

Les programmes

Certains modèles se déplacent de façon méthodique, tandis que d’autres suivent un motif aléatoire en modifiant leur trajectoire en fonction de l’environnement. En général, les aspirateurs robots sont équipés de plusieurs modes de fonctionnement, par exemple le mode « clean » (l’appareil détermine le temps nécessaire pour nettoyer la pièce), le mode « max » ou «turbo» (l’appareil fait un nettoyage intégral, et ce, durant deux heures au maximum) et le mode «coins» (l’appareil passe dans les coins de la pièce).

Appareils connectés

Quinze des 20 robots testés peuvent être connectés à une tablette ou à un cellulaire. Parmi les cinq appareils n’offrant pas cette fonction, quatre sont vendus avec une télécommande.

Pour les appareils connectés, nous avons ajouté cette année un volet permettant d’évaluer la confidentialité et la sécurité des données recueillies. Pour y parvenir, nous avons examiné les interfaces utilisateur, le trafic réseau, la documentation accessible au public et les fonctionnalités de l’appareil. Nous avons aussi procédé à des essais d’intrusion afin d’analyser la sécurité des données.

Selon Alexis Dorais-Joncas, chef d'équipe de renseignement et de sécurité à ESET, «le risque principal n'est pas tant l’idée d’une brèche ouverte qu'un attaquant pourrait utiliser pour entrer dans le réseau que la confidentialité des données personnelles et la vie privée. Les informations recueillies de certains aspirateurs se limitent à la collecte d’informations liées à leur bon fonctionnement et à leur amélioration, alors que d’autres collectent tout ce qui leur est possible.» Par exemple, certains modèles peuvent cartographier les pièces de votre demeure, une information qui pourrait ensuite être transmise au fabricant.

Dans un monde idéal, les fabricants devraient non seulement être transparents à cet égard, mais aussi vous permettre de contrôler les données qu’ils recueillent et les tiers à qui ils les font suivre. Dans les faits, les notes obtenues en matière de confidentialité sont moyennes tout au plus.

En revanche, la quasi-totalité des appareils connectés font bonne figure en matière de sécurité des données. Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à utiliser un mot de passe dont vous ne vous êtes jamais servi dans le passé.

Enfin, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de connecter votre appareil, sachez que vous pourrez tout de même le faire fonctionner sans passer par le Wi-Fi, en utilisant la télécommande ou les boutons qui se trouvent sur le robot. Toutefois, vous bénéficierez alors de moins d’options, comme celle qui permet d’activer votre aspirateur à distance.

L’autonomie

Les fabricants annoncent une autonomie allant de 60 à 150 minutes, ce qui est suffisant pour la plupart des besoins. Si vous avez une très grande maison, vous pourrez étaler le travail sur quelques jours ; votre robot pourra ainsi parcourir l’ensemble des pièces sans manquer de souffle. Ou encore, choisissez un robot qui fait une pause pour se recharger et poursuit le nettoyage de la pièce ensuite.

La hauteur de l’appareil

Si vous désirez que votre appareil fasse le ménage sous les meubles, considérez-en la hauteur. Quelques millimètres de trop, et il risque de ne pas pouvoir se glisser sous votre sofa. Parmi les appareils testés, certains peuvent se glisser sous un meuble situé à aussi peu que 7,4 cm du sol. À l’opposé, d’autres modèles exigent une hauteur libre de 12,2 cm pour aller sous le mobilier.

Les brosses latérales

Nos testeurs ont apprécié les modèles munis de brosses latérales: celles-ci peuvent aller chercher davantage de saletés le long des murs et des coins, et les pousser vers la brosse principale pour être aspirées. La majorité des modèles en possèdent une ou deux.

Le bruit 

Contrairement aux autres types d’aspirateurs dont le niveau sonore peut être assez élevé, celui des aspirateurs robots importe peu, puisqu’ils sont conçus pour fonctionner en votre absence. À moins de travailler à la maison ou d’y passer le plus clair de votre temps, n’en faites pas un critère primordial. Notez que les appareils testés ont tous obtenu une bonne ou très bonne note à ce chapitre.

Comment entretenir un aspirateur robot?

L’aspirateur robot demande un certain entretien. Vous devrez régulièrement vider son réservoir à poussière et nettoyer le filtre, comme dans le cas d’un aspirateur traditionnel. Vous aurez aussi à enlever les cheveux et poils qui pourraient s’être enroulés autour des petites roues de l’appareil et à nettoyer les brosses qui l’équipent.

>> Pour trouver le meilleur aspirateur robot, consultez notre liste d'aspirateurs robots recommandés ou utilisez notre comparateur de produits

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Électroménagers

Commentaires 2 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par GAETAN LECLERC | 17 mai 2019

    EUFY 30C n'a pas la même forme sur AMAZON que la photo de Protégez vous.

  • Par GAETAN LECLERC | 17 mai 2019

    Est-ce qu'Il y a une erreur pour la photo de EUFY 30 C?