Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achat local: comment trouver des véhicules faits ici

Par Frédéric Perron

Même si l’industrie canadienne de l’auto est en déclin, des constructeurs comme Fiat Chrysler et Toyota fabriquent encore plusieurs modèles de véhicules au pays. Et les amateurs de VR et de sensations fortes ne sont pas en reste, grâce à des fabricants comme Safari Condo, Roulottes Prolite et Bombardier!

L’automobile : fermetures et déménagements d’usines

L’industrie canadienne de l’automobile est sur une pente descendante. Elle est passée de plus de 200 000 travailleurs et 3 millions de véhicules par an au début des années 2000 à 125 000 ouvriers et 2 millions de véhicules aujourd’hui.

En novembre 2018, GM a d’ailleurs annoncé la fermeture de son usine d’Oshawa, en Ontario, où elle construit les berlines Impala et Cadillac XTS. Ce sont ainsi plus de 2 500 travailleurs qui perdront leur emploi d’ici la fin de 2019, après quoi GM ne fabriquera plus que la Chevrolet Equinox au Canada, dans son usine ontarienne d’Ingersoll.

>> Lisez tous nos articles sur l'achat local: alimentation, alcool, produits d'entretien ménager, soins personnels, meubles, quincaillerie , l'achat local c’est quoi et ce qui est le plus difficile à trouver.

Selon Dennis DesRosiers, analyste canadien de l’industrie automobile, la production de l’usine d’Oshawa est passée d’un sommet de 940 000 véhicules en 2003 à 125 000 en 2017. «L’usine fabriquait des berlines alors que la mode est aux VUS», observait-il dans son infolettre sur l’industrie automobile publiée à la suite de l’annonce de GM.

La popularité croissante des VUS au détriment des voitures amènera aussi Toyota à déplacer la production de la Corolla de l’une de ses deux usines de Cambridge, en Ontario, vers de nouvelles installations en Alabama. Celle de Cambridge ainsi réaffectée construira plutôt le RAV4, un VUS très populaire, comme le fait déjà l’usine ontarienne de Woodstock. Toyota fabrique aussi deux VUS, le Lexus RX 350 et le Lexus RX 450h, dans son autre usine à Cambridge.

Dennis DesRosiers croit qu’il faut s’attendre à d’autres fermetures d’usines au cours des prochaines années. D’après lui, le virage vers les véhicules électriques et autonomes coûtera des milliards de dollars à l’industrie; et fermer des installations permettra aux entreprises de récupérer l’argent nécessaire pour se lancer dans ces nouveaux projets.

LES MODÈLES FABRIQUÉS AU CANADA

Fiat Chrysler 

Chrysler 300
Dodge Challenger
Dodge Charger
Dodge Grand Caravan
Chrysler Pacifica 

Ford

Ford Edge
Ford Flex
Ford GT 
Lincoln MKX
Lincoln Nautilus

GM

Cadillac XTS*
Chevrolet Impala*
Chevrolet Equinox

Toyota 

Toyota Corolla*
Toyota RAV4
Lexus RX 350
Lexus RX 450h

Honda 

Honda Civic
Honda CR-V

* La fabrication de ces véhicules au Canada se terminera d’ici la fin de 2019.

Petits véhicules récréatifs : l’embarras du choix

Si vous magasinez un véhicule récréatif (VR), sachez que le Québec compte quelques fabricants tels que Safari Condo, New-West, Prolite, Hélio, Gala RV, Panoramic et Campeur Frédéric. Plusieurs constructeurs sont aussi bien établis dans le reste du Canada, notamment Triple E (véhicules de marque Leisure Travel Vans), Pleasure-Way et Northern Lite.

Gala RV, New-West, Panoramic, Pleasure-Way, Safari Condo et Triple E se spécialisent dans les VR de classe B, construits à partir de fourgonnettes importées comme la Chevrolet Express, la Mercedes Sprinter ou la Ford Transit. Ils aménagent l’arrière du véhicule en y ajoutant des fenêtres, des armoires, des couchettes, etc.

Pour leur part, Hélio et Prolite proposent des roulottes, alors que Northern Lite et Campeur Frédéric fabriquent des caravanes portées, c’est-à-dire installées sur l’espace de chargement d’une camionnette. Quant à Safari Condo, en plus des VR de classe B, il fait aussi des roulottes.

Fabrication soignée

Les véhicules récréatifs faits au Québec et au Canada sont généralement de meilleure qualité que ceux importés des États-Unis, estime Paul Laquerre, rédacteur en chef du magazine Camping Caravaning. «Les entreprises d’ici ont le souci de bien construire, observe-t-il. Aux États-Unis, on fabrique à la chaîne et la qualité n’est pas au rendez-vous.» Selon lui, les constructeurs canadiens auraient une approche plus artisanale. Un reportage diffusé en septembre 2016 à l’émission La Facture constatait d’ailleurs que les défauts de fabrication, comme des fuites de réservoir d’eau ou les infiltrations d’eau, sont courants dans les VR construits au sud de la frontière.

Aussi, selon notre analyse des données de Transports Canada, les véhicules des différents fabricants canadiens ont, en moyenne, fait l’objet de seulement sept rappels de sécurité de 2008 à 2018, contre 80 en moyenne pour les VR d’origine américaine. Chez les constructeurs canadiens, c’est Triple E qui en a subi le plus grand nombre, soit 54. Du côté des fabricants américains, Forest River arrive en tête avec 288 rappels. Mentionnons toutefois que Forest River est l’un des plus grands constructeurs de véhicules récréatifs (35 % des parts de marché en Amérique du Nord), ce qui pourrait en partie expliquer ces nombreux rappels.

ASSOCIATION CANADIENNE DES VÉHICULES RÉCRÉATIFS

Vous trouverez, dans ce répertoire de fabricants de VR, plusieurs constructeurs québécois et canadiens.
crva.ca

BRP : pour les amateurs de sensations fortes

Il y a 60 ans, Joseph-Armand Bombardier lançait à Valcourt son premier Ski-Doo fabriqué en série. Aujourd’hui, BRP fabrique des motoneiges, des motomarines, des véhicules hors route, des pontons, des bateaux ainsi que des motos à trois roues. L'entreprise emploie 12 500 personnes à travers le monde. Les différents véhicules sont faits dans une dizaine d’usines situées en Autriche, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis.

Au Québec, seules les motoneiges Ski-Doo et les motos à trois roues Can-Am Spyder sont produites à Valcourt, en Estrie, où se trouve aussi le siège social de l’entreprise. BRP y emploie près de 3 000 personnes.

>> Lisez tous nos articles sur l'achat local: alimentation, alcool, produits d'entretien ménager, soins personnels, meubles, quincaillerie , l'achat local c’est quoi et ce qui est le plus difficile à trouver.

Correction 15/05/2019: une version précédente de cet article laissait entendre que BRP est une filiale de Bombardier, alors qu'il s'agit d'une entreprise indépendante depuis 2003. Par ailleurs, elle emploie 12 500 personnes dans le monde et non 10 000 personnes. 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.