Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Déclaration de revenus: puis-je lui faire confiance?

Par Priscilla Franken Mise en ligne : 20 Janvier 2012  |  Magazine : 01 Février 2012

homme

Photo: shutterstock

Trouver un professionnel sérieux pour compléter sa déclaration de revenus n’est pas chose facile. Certains indices vous permettront de déceler rapidement s’il vaut mieux ramasser vos papiers et partir en courant.

Le bouche-à-oreille suffit-il? Pas toujours. Quand vous entendez déclaration fiscale, c’est un peu comme quand votre garagiste vous parle embouts de biellettes ou poulie du vilebrequin. Bref, c’est du chinois.

Et quand on ne comprend rien au bla-bla technique, comment savoir si son interlocuteur est digne de confiance? Eh bien sachez qu’il n’y a pas 36 manières de remplir correctement une déclaration de revenus.

Que vous fassiez appel à un comptable, un préparateur, une clinique d’impôts, un ami ou un voisin, il existe une règle d’or à laquelle nul ne peut échapper: on doit vous poser des questions. Beaucoup de questions.

Un entretien doit durer entre
une demi-heure et une heure ou plus

«Si votre interlocuteur ne vous a pas posé de questions ou vous en a posé trop peu, il ne faut pas lui confier votre déclaration de revenus. Si ça part mal, ça finira mal», met en garde François Ménard, comptable en management accrédité.

En toute logique, un questionnaire complet prend forcément du temps. Celui qu’a établi André Boulais, comptable général accrédité, contient par exemple six pages. Un entretien qui fait le tour de votre situation devrait donc durer entre une demi-heure et une heure, voire une heure trente ou plus pour les situations plus compliquées.

Attention aux tarifs fixes


Par ailleurs, plus votre situation est complexe, plus le tarif grimpe, puisque cela signifie plus de travail. Alors méfiez-vous des personnes qui annoncent un tarif fixe et prédéterminé sans même avoir fait, lors du premier contact téléphonique, une revue minimale de votre profil. En général, on ne peut vous donner qu’un tarif approximatif et pour cause: il est impossible de deviner combien de temps exactement on va travailler sur votre dossier.

Lisez bien avant de signer


Enfin, une seconde rencontre pour faire le tour de votre déclaration avant de la signer s’avère aussi un très bon indicateur de sérieux. Rappelez-vous que vous êtes entièrement responsable de ce que contient cette déclaration. Or, est-il bien raisonnable de vous demander de signer un document qu’on ne vous aura ni expliqué ni laissé vérifier? «Mieux vaut tout passer en revue. Cela constitue un second filet de protection pour le client», confirme André Boulais.

Parmi les erreurs fréquentes constatées par Revenu Québec et pouvant facilement être évitées, on notera: les inversions de chiffres, les erreurs de calcul (addition et soustraction), les annexes manquantes, les erreurs dans le numéro d’assurance sociale, dans le nom ou le prénom du particulier, de son conjoint et des personnes à charge, dans la date de naissance ou encore dans l’adresse. Gardez l’œil ouvert!

En tant que client, vous aussi avez des responsabilités

  • Un bon client ne se présente pas à la dernière minute, a fortiori quand sa situation est complexe. Celui qui prépare votre déclaration est un être humain et la fatigue multiplie les risques d’erreurs.

  • Un bon client est bien documenté. Vous devez vous présenter muni des documents de base: votre déclaration, ainsi que vos avis de cotisation au provincial et au fédéral, de l’année précédente; les documents reliés à vos frais médicaux; s’il y a lieu ceux relatifs à vos REER et à vos placements, à des frais professionnels, des revenus locatifs ou des dons. Le conseil de François Ménard: collectez tous ces papiers dans une enveloppe au cours de l’année.

  • Un bon client a préparé une liste des questions. En effet, il n’est pas rare qu’on ait des incertitudes quant à des possibilités de déductions fiscales. Vous aurez donc pris soin de les noter avant votre rendez-vous afin de ne pas les oublier.

Pourquoi la rencontre physique est importante

De nombreux contribuables ont l’habitude de «faire passer» leurs documents par un membre de la famille. Il n’est donc pas rare, pour les comptables et préparateurs, de voir arriver des clients portant plusieurs dossiers sous le bras: le leur, celui de leur conjoint, de leurs parents, de leur oncle…

André Boulais se rappelle ainsi d’une dame qui se déplaçait en fauteuil roulant motorisé depuis une dizaine d’années. Comme son fils transmettait son dossier à une firme comptable, personne ne la voyait. «Or, pendant 10 ans, cette dame n’a jamais bénéficié du crédit d’impôt pour personne handicapée auquel elle avait droit… Heureusement, on a pu réclamer toutes les sommes non perçues», raconte-t-il. Rappelez-vous que plusieurs crédits d’impôts sont en lien avec votre mode de vie. Seule une discussion en face à face permettra au professionnel qui prépare votre déclaration de revenus de bien vous connaître.

Aide-mémoire
Voici quelques-uns des différents points que la personne qui accepte de remplir votre déclaration devrait aborder avec vous, selon André Boulais, CGA.

  1. Votre situation personnelle
    Date de naissance
    Adresse
    Numéro d’assurance sociale
    Activité professionnelle
    État civil (marié, divorcé, conjoint de fait…)
    Enfants à charge
    Etc.
  2. Vos revenus
    Revenus d’emploi
    Revenus de pension (Sécurité de la vieillesse, Rente du Québec, rente d’un REER, etc.)
    Revenus d’intérêts, dividendes et fonds communs de placements
    Assurance emploi
    Gains en capital
    Vente d’une résidence
    Revenu de location
    Revenu d’entreprise
    Perception d’une pension alimentaire
    Indemnité pour accident de travail
    Bourse d’étude ou de perfectionnement
    Etc.
  3. Les déductions envisageables
    REER
    Régime d’accès à la propriété (RAP)
    Cotisations professionnelles ou syndicales
    Frais de scolarité
    Frais de garde d’enfant
    Frais de déménagement
    Paiement d’une pension alimentaire pour les enfants en garde partagée
    Don de charité
    Frais médicaux
    Contributions politiques
    Impôts fonciers et scolaires
    Acquisition d’une première habitation
    Intérêts sur prêt étudiant
    Traitement d’infertilité ou de fécondation
    Acquisition d’un véhicule écoénergétique
    Adoption d’un enfant
    Dépenses relatives à un revenu d’entreprise ou de profession
    Etc.
livre

À lire
• Réduisez vos impôts, édition 2011, par André Boulais, Éditions Quebecor.
• Faire ses impôts avec ou sans comptable
• Comment choisir son comptable?

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Argent