Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 01 décembre 2016

airmiles.ca

En fin de journée le 1er décembre 2016, Air Miles a annoncé qu'elle annulait la politique d'expiration des points de son programme. Par conséquent, les consommateurs ne perdront pas leurs milles à la fin de l'année 2016.

Il y a cinq ans, Air Miles a annoncé que les milles de récompenses auraient désormais une durée de vie limitée à cinq ans, et qu'ils commenceraient à expirer à partir du 31 décembre 2016. Depuis quelques mois, les consommateurs tentaient désespérément de convertir leurs milles en récompenses avant la date limite, surtout les milles qui permettent d’obtenir des voyages.

Compte tenu du grand nombre de personnes qui tentaient simultanément d'échanger leurs points, plusieurs adhérents étaient condamnés à perdre leurs milles car ils n'auraient pas été en mesure d’obtenir un rendez-vous téléphonique avant la date fatidique afin de procéder à la transaction. Une demande de recours collectif pour pratiques déloyales a d'ailleurs été déposée cet automne en Alberta, au nom de tous les Canadiens membres du programme Air Miles.

La compagnie fait volte-face

En fin de journée le 1er décembre, LoyaltyOne, la société mère d'Air Miles, a annoncé l'annulation de sa politique d'expiration. La compagnie dit avoir pris cette décision en raison de l’incertitude engendrée par le désir de certaines provinces d'interdire l'expiration des points pour ce type de programme. 

«Nous avons décidé d'annuler la politique d'expiration afin que tous les adhérents, indépendamment de leur emplacement, puissent être assurés que leur solde sera protégé» a indiqué par voie de communiqué Bryan Pearson, président et chef de la direction de LoyaltyOne. Selon la société, l'annulation de cette politique «mènera à un échange plus constructif entre le gouvernement et l'industrie afin d’assurer la viabilité des programmes de récompenses dans toutes les provinces».

Dès l’annonce faite par LoyaltyOne, de nombreux consommateurs ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux, frustrés d'avoir liquidé leurs vieux points pour faire des achats qu’ils ne désiraient pas vraiment, de peur de perdre leurs milles de récompenses. Bref, ils sont des milliers à se dire aujourd'hui «Tout ça... pour ça?».

Protégez-Vous suivra le dossier LoyaltyOne de près, et nous vous tiendrons au courant des développements à ce sujet.

AJOUT 02/12/2016: En réponse à une cliente déçue d’avoir liquidé ses points pour acheter des produits dont elle n'avait pas besoin, Air Miles a affirmé par l’entremise de son compte Twitter: «Nous n’accepterons pas de retours, d’annulations ou d’échanges faisant suite à l’annulation de notre politique d’expiration.»

À lire sur notre site:

Air Miles: sauvez vos milles pendant qu’il est encore temps! (article publié le 1er décembre 2016 à 16h30)

Air Miles: vos milles s'autodétruiront dans 5, 4, 3, 2… (article publié le 22 septembre 2016)

Cartes de fidélité: 29 programmes de récompenses analysés (dossier publié en juillet 2015)

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.