Air Miles: vos milles s'autodétruiront dans 5, 4, 3, 2…

Par Mise en ligne : 22 septembre 2016

Source: airmiles.ca

Source: airmiles.ca

Il ne reste que 100 jours avant que les milles Air Miles vieux de cinq ans commencent à expirer. Et, dans bien des cas, la persévérance des consommateurs n’aura servi à rien.

Les consommateurs étaient prévenus depuis décembre 2011. LoyaltyOne, la société propriétaire du programme de récompense Air Miles, avait annoncé la couleur: les milles de récompenses auraient désormais une durée de vie limitée à cinq ans. Après cette date, ils commenceraient à expirer.

La raison invoquée à l’époque par LoyaltyOne? Trop de consommateurs ne convertissaient pas leurs points en récompenses. Selon le directeur des services du marketing du programme de récompenses, il était difficile pour un programme comme Air Miles de continuer à croître dans ces conditions.

Air Miles est pourtant l’un des programmes de récompenses les plus populaires au pays. En 2012, il comptait 2,5 millions de membres dans la province, soit plus d’un Québécois sur quatre! Dans l’enquête que Protégez-Vous a consacrée à 29 programmes de récompenses en juillet 2015, Air Miles se classait en queue de peloton. Seules les cartes «Mon argent» de Canadian Tire et Pétro Points étaient moins avantageuses.

L’expiration, comment ça fonctionne?

À compter du 31 décembre 2016, les points datant de plus de cinq ans commenceront donc à expirer sur une base trimestrielle. Les milles que vous avez récoltés dans les commerces participants sont tous datés. Pour savoir lesquels sont appelés à s’autodétruire, vous pouvez demander un relevé d’expiration en ligne.

Si vos milles ne sont pas utilisés, ils seront donc «supprimés de votre compte la dernière journée du trimestre cinq ans plus tard», mentionne le site d’Air Miles. C’est donc dire que si vous n’en faites rien, un mille obtenu en avril 2012 expirera le 30 juin 2017.

>> À lire aussi sur notre site: notre enquête sur les cartes de fidélité et celle sur les programmes de récompenses associés aux cartes de crédit

Option la plus simple: ne rien faire et attendre que vos points tombent dans l’oubli. La solution qu’a choisie Joseph, un lecteur qui n’a que 300 milles «Rêves» sur son compte. «J’ai regardé ce que je pouvais obtenir comme récompense et, pour avoir une bébelle intéressante, je devrais payer en plus! J’ai décidé de découper ma carte…» Air Miles rappelle sur son site que, une fois les milles de vos comptes «Argent« et «Rêves» expirés, ils ne peuvent pas être récupérés.

Autre option suggérée par Air Miles: transférer des milles sur le compte d’une personne de votre famille ou d’un proche. Dans ce cas, la date d’expiration du mille est réinitialisée et vous aurez donc cinq ans à compter de la date du transfert pour l’utiliser. Le hic? L’opération a un coût: 0,15 $ par mille transféré. Pour 1 000 milles, vous devrez payer 150 $ + 10 $ de frais de gestion + les taxes applicables. Une «très mauvaise idée», juge Jean-Maximilien Voisine, créateur de milesopedia.com, un site québécois spécialisé dans les programmes de récompenses. «0,15 $ par mille transféré, c’est plus que la valeur d'échange du mille! Pour rappel, dans les récompenses en milles «Argent», Air Miles permet d’obtenir 10 $ de réduction en échange de 95 milles, soit une valeur de 0,105$ du mille. Avec les récompenses «Rêves», on peut obtenir bien plus sur certains billets d’avion, notamment les court-courriers», détaille M. Voisine.

En date du 21 septembre, notre lectrice Marie-Pierre (prénom fictif) avait récolté un peu plus de 1 000 milles de récompenses sur sa carte Air Miles. Si elle n’utilise pas ses 1 000 milles «Rêves» d’ici le 31 décembre 2016, 235 milles disparaîtront de son compte. Le 31 mars, 71 milles supplémentaires s’envoleront et 52 autres le 30 juin. Au total, elle sera allégée de plus du tiers de ses points de récompenses. Pour ne pas risquer de les perdre, Marie-Pierre souhaitait transférer ses milles «Rêves» en milles «Argent» pour les utiliser cet automne chez IGA et Jean Coutu, qui font partie de la centaine de magasins qui participent au programme Air Miles au Canada. Mais ne rêvez pas en couleur: Air Miles n'autorise pas ses clients à procéder à un tel transfert de milles d'un compte à l'autre...

Pour vous aider à limiter les dommages, vous pouvez consulter milsopedia.com qui passe en revue de nombreuses idées pour utiliser vos milles avant la date fatidique.

Recours collectif au nom des Canadiens

Malgré cela, des centaines de millions de milles pourraient bien ne jamais être convertis en récompenses.

Jugeant que la société LoyaltyOne «s’est engagée dans des pratiques injustes», le cabinet d’avocats JSS Barristers a déposé le 13 septembre dernier une demande d’autorisation de recours collectif contre elle. Les avocats du cabinet établi en Alberta soulignent que, contrairement aux attentes des membres, les milles obtenus vont bientôt expirer «à la suite d’un changement introduit par Air Miles dans les modalités du programme».

Par ailleurs, ils affirment qu’Air Miles «a rendu beaucoup plus difficile pour les membres du programme l’échange des milles avant leur expiration» et que ces milles risquaient donc d’expirer avant que les consommateurs les utilisent. Le recours est ouvert à tous les consommateurs canadiens. Si vous êtes l’un d’eux, vous pouvez être tenu informé des futurs développements en vous inscrivant sur le site du cabinet d’avocats.

Contactée par Protégez-Vous au sujet de l'expiration des milles et du recours collectif, la société LoyaltyOne nous fait savoir qu'elle étudie présentement la déclaration de recours, y répondra «en temps voulu devant le tribunal» mais n'a pour le moment «aucun commentaire» à faire sur ce dossier.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.