Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Remèdes de grand-mère: lesquels fonctionnent?

Par Catherine Crépeau
remedes-grand-meres NoirChocolate/Shutterstock.com

Nos grands-mères ont toujours une recette simple pour soigner les petits bobos. Sachez reconnaître les trucs qui fonctionnent vraiment.

Nous avons soumis les recettes maison de nos lecteurs à l’expertise de médecins et de pharmaciens afin de déterminer leur efficacité dans le traitement de vos inconforts quotidiens. Du ruban adhésif pour faire disparaître les verrues au gingembre pour soigner les nausées, voici des remèdes qui peuvent s’avérer efficaces.

Un clou dans la bouche

Croquez un clou de girofle contre une dent douloureuse, attendez quelques minutes qu’il ramollisse, puis recrachez. Votre gencive sera engourdie pendant environ une heure. Vous pouvez répéter l’exercice aussi souvent que vous le désirez, mais vous devrez certainement aller chez le dentiste, puisque les clous de girofle n’ont aucun pouvoir curatif.

Les propriétés antiseptiques et anesthésiques de cette épice sont attribuables à l’eugénol, le constituant principal de l’essence du clou de girofle. Ce composé aromatique est utilisé en pharmacie et pour atténuer la douleur. En dentisterie, mélangé à de l’oxyde de zinc, il donne un ciment provisoire qui sert de pansement cicatrisant pour les cavités de carie avant l’obturation définitive. Attention, cependant : des cas d’intoxication à l’huile de clou de girofle ont été rapportés chez des enfants dont on en avait enduit les gencives.

Une tasse d’eau chaude pour le mal de cœur

Nos grands-mères disaient d’y ajouter du bicarbonate de soude ou du sel, mais ce n’est pas nécessaire. La chaleur de l’eau suffit pour atténuer les dérangements de l’estomac qui causent la nausée. Le bicarbonate de soude neutralise les brûlures d’estomac, ce qui va vous soulager à court terme, mais son effet est tellement puissant qu’il risque de provoquer un rebond, donc de nouvelles brûlures. Quant au sel, il est recommandé de ne pas trop en consommer. Santé Canada considère qu’un adulte ne devrait pas prendre plus de 2 300 mg de sodium par jour, ce qui équivaut à une cuillère à thé de sel. Souvenez-vous qu’il se cache déjà du sodium dans la majorité des aliments transformés que vous consommez.

Du gingembre pour calmer la nausée

Plusieurs études reconnues ont prouvé que le gingembre agit comme antinauséeux dans les cas de maux de cœur attribuables à la grossesse ou à une intervention chirurgicale.

Mastiquez un petit morceau (environ 1 g) de gingembre cru et pelé pendant quelques minutes et recrachez-le. Vous pouvez aussi boire une infusion chaude que vous aurez préparée en faisant bouillir des morceaux de gingembre dans de l’eau pendant 5 à 10 minutes. Calculez l’équivalent d’une cuillère à thé de gingembre haché par tasse d’eau (soit environ 2 g) et limitez-vous à 10 g de gingembre frais par jour, ou 2 g de gingembre séché, divisés en plusieurs doses.

Le gingembre peut aussi aider à calmer les crampes intestinales et les ballonnements. Son efficacité est cependant moins documentée en ce qui concerne le mal des transports, où les nausées sont provoquées par un dérèglement de l’oreille interne.

Attention, le gingembre a des propriétés anticoagulantes. Il est donc contre-indiqué pour les personnes qui prennent des médicaments qui éclaircissent le sang, celles qui souffrent d’ulcères d’estomac et les femmes dont les menstruations sont abondantes.

Du ruban adhésif pour les verrues

Une étude publiée en 2002 dans la revue Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine avait montré que le ruban adhésif en toile – le fameux duct tape gris vendu à la quincaillerie – est plus efficace que la cryothérapie (application d’azote liquide) pour faire disparaître les verrues. L’étude a été critiquée en raison de l’absence de groupe placebo, mais ses résultats n’ont pas été invalidés. On ignore toutefois si c’est l’occlusion de la plaie ou la toxicité de la colle qui rend le ruban efficace. Soyez patient, car le traitement peut prendre de six à huit semaines.

Appliquez d’abord un morceau de ruban adhésif sur la verrue. Six jours plus tard, vous devrez retirer le ruban, faire tremper la zone affectée dans de l’eau chaude pendant dix minutes, puis frotter la verrue avec une lime ou une pierre ponce. Laissez-la à l’air libre pendant une nuit et répétez tout le traitement, jusqu’à sa disparition. Certains pharmaciens le recommandent parce que les traitements vendus en pharmacie sont souvent chers et peu efficaces. Prudence, cependant : le traitement n’a pas été testé sur les verrues faciales ou génitales.

Du vinaigre pour les oreilles fragiles

Vous pouvez prévenir l’otite du baigneur en mettant dans vos oreilles, à l’aide d’un compte-goutte, une solution composée en parts égales d’eau et de vinaigre blanc. Normalement, quatre gouttes de cette préparation par oreille pour les enfants et huit pour les adultes suffisent pour acidifier le conduit auditif et diminuer le risque d’infection. C’est que les bactéries se développent mal en milieu acide. À faire de quelques minutes à une heure avant la baignade. Notez que si l’infection est installée, ce traitement n’aura aucune efficacité. Vous devez alors consulter un médecin.

Du bicarbonate de soude quand ça pique

Pour soulager les démangeaisons dues aux piqûres de moustiques, d’insectes et de guêpes, mélangez un peu d’eau et de bicarbonate de soude pour faire une pâte que vous appliquerez sur les zones irritées. En cas de piqûres multiples ou de varicelle, vous pouvez tout simplement verser de 1/2 à 1 tasse (125 à 250 ml) de bicarbonate de soude dans l’eau du bain. Le bicarbonate est un alcalinisant qui peut, dans certains cas, neutraliser des venins acides ou apaiser une irritation locale. Vous en trouverez d’ailleurs dans certains traitements antipiqûres vendus en pharmacie.

De l’aloès sur une peau irritée

Vous faites pousser de l’aloès dans votre salon ? Bien que les vertus curatives de cette plante ne soient pas prouvées hors de tout doute, de petites études lui confèrent des propriétés apaisantes et calmantes. Faites le test la prochaine fois que vous souffrirez d’une irritation cutanée ou d’une brûlure légère, comme un coup de soleil : coupez une feuille d’aloès et étalez sur votre peau le gel qui s’en écoule. Si vous ressentez des bienfaits, vous pouvez répéter l’opération deux ou trois fois par jour. Privilégiez les crèmes hydratantes contenant de l’aloès pour apaiser votre peau après avoir pris du soleil.

Du miel sur les brûlures

Votre mère appliquait du miel et un pansement sur les brûlures nettoyées à l’eau fraîche pour les aider à guérir plus rapidement et les protéger de l’infection. Avait-elle raison ? Des études ont montré que le miel utilisé sur des pansements réduisait de quatre jours le temps de guérison de brûlures mineures et de certaines plaies chirurgicales. C’est que le miel est très peu sensible à la contamination bactérienne, en raison, notamment, de sa composition et de sa densité en sucre. Malgré tout, ce traitement maison n’est pas recommandé. Il est préférable de laisser les brûlures légères guérir à l’air libre et de consulter un professionnel de la santé pour les plus sévères. À retenir : ne jamais appliquer sur une brûlure de l’huile ou un corps gras, qui emprisonnent la chaleur et nuisent à la guérison.

Attention aux remèdes dangereux

• La mouche de moutarde pour soulager la toux bronchique, par exemple. C’est totalement inutile, en plus de présenter des risques de brûlures cutanées, car la moutarde a des propriétés irritantes. Cela se produit lorsque le linge contenant la pâte faite d’eau, de moutarde en poudre et de fécule de maïs est appliqué trop longtemps sur le thorax.

• Tous les cataplasmes et traitements maison pour les yeux que nous avons trouvés sont déconseillés par les pharmaciens interrogés. Les yeux étant une zone fragile, il est préférable de consulter un professionnel de la santé avant d’y appliquer un produit ou un médicament.

• Oubliez aussi la fécule de maïs pour traiter les fesses irritées de bébé. Bien qu’elle ait des propriétés asséchantes, elle peut provoquer ou aggraver une infection. Le Collège des médecins en déconseille l’usage. Préférez-lui un onguent ou une crème à base d’oxyde de zinc pour favoriser la guérison et enrayer l’humidité.

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.