Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Mathilde Roy (journaliste) et Marie-Ève Bergeron (chargée de projets)
comment-choisir-bain-moussant

Un bon bain moussant pour enfants doit être sécuritaire. Voici nos conseils pour vous aider à trouver un produit dénué d’ingrédients irritants, d’allergènes et de substances potentiellement toxiques pour la santé et l’environnement.

Notre verdict
Grand soin pour petite peau
Des ingrédients à éviter
Les substances sensibilisantes
Et l’environnement ?

Pour amuser votre enfant, peut-être ajoutez-vous parfois dans l’eau de son bain un produit moussant aux parfums fruités, ou encore qui présente son héros ou son héroïne de prédilection sur la bouteille. Le plaisir perd toutefois de son lustre en sachant que des ingrédients contenus dans ces produits peuvent être irritants pour la peau des tout-petits. Certains sont même soupçonnés de perturber leur système hormonal et d’être cancérigènes, sans parler de leurs effets potentiellement délétères sur l’environnement.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de trouver des bains moussants sains pour votre progéniture. Pour vous aider à les repérer, nous avons passé au crible la liste d’ingrédients de 36 produits vendus au Québec, en pharmacie et en épicerie, et regardé si elle comportait des substances indésirables scientifiquement documentées.

Notre source principale : la base de données de nos collègues français membres de l’International Consumer Research and Testing (ICRT), Que Choisir, qui répertorie environ 15 000 ingrédients classés selon le risque qu’ils représentent pour la santé.

Les substances jugées polluantes ont, de leur côté, été établies notamment à partir des informations publiées par l’Environmental Working Group (EWG), un groupe de pression américain sans but lucratif qui analyse le procédé utilisé pour obtenir un ingrédient, ainsi que les répercussions du relâchement de ce dernier dans la nature. Finalement, nous avons pris en compte la transparence dont font preuve les fabricants dans leur étiquetage.

Notre verdict

Sur les 36 produits passés en revue, 11 sont à privilégier. Ces bains moussants sont exempts des substances chimiques que nous énumérons ici et qui sont considérées comme les plus problématiques, selon les connaissances scientifiques actuelles.

Pas besoin de payer cher pour une formule sûre : parmi nos « meilleurs choix », plusieurs affichent un petit prix.

Il reste que certains fabricants ont encore des efforts à faire pour substituer des composés indésirables à d’autres plus sains. Parce qu’ils contiennent beaucoup trop d’allergènes et de composés irritants et polluants, trois produits se retrouvent dans la catégorie « à éviter ».

Grand soin pour petite peau

La peau des enfants est plus sensible que celle des adultes, ce qui exige une vigilance accrue, selon le Dr Ari Demirjian, dermatologue. « La couche cornée et l’épiderme sont beaucoup plus minces, ce qui fait de leur peau une moins bonne barrière protectrice. Leur peau a aussi moins de gras en plus d’avoir tendance à perdre de l’eau; elle s’assèche et se déshydrate donc plus facilement », détaille-t-il.

Or, plusieurs ingrédients contenus dans les bains moussants pour enfants sont critiqués pour leur potentiel irritant; ils peuvent rendre la peau sèche et provoquer des rougeurs et des démangeaisons, surtout s’ils sont présents en forte concentration.

Pour cette raison, donnez un bain ni trop long ni trop chaud à votre tout-petit, car cela peut déshydrater sa peau, et rincez-le à grande eau une fois lavé pour éviter que le produit demeure sur lui, comme le conseille le Dr Demirjian.

Des ingrédients à éviter

Certains conservateurs sont particulièrement à éviter, soit le formaldéhyde et les substances qui en libèrent, ainsi que le méthylisothiazolinone (MIT) et le méthylchloroisothiazolinone (MCIT), qui sont deux puissants allergènes. L’ammonium lauryl sulfate (ALS), un agent moussant, est aussi réputé irritant pour les yeux, la peau et les poumons. Parmi les 36 bains moussants évalués, 9 renferment l’une ou l’autre de ces substances.

Les molécules capables d’interférer avec le système hormonal – et susceptibles de provoquer puberté précoce, infertilité, obésité et cancers – attirent aussi l’attention de la communauté scientifique ; on les appelle les perturbateurs endocriniens. « Ils sont probablement plus risqués à certains moments de la vie, soit durant la grossesse, l’adolescence et… la petite enfance », explique Geraldine Delbès, professeure de toxicologie de la reproduction à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).

Certains parabènes et phtalates ainsi que le BHT sont au banc des accusés. Heureusement, ils sont absents des bains moussants évalués. En revanche, nous avons relevé plusieurs ingrédients au potentiel toxique. Par exemple, le phénoxyéthanol, un conservateur qui a des effets possiblement néfastes sur le système reproducteur (en plus d’être dénoncé pour sa toxicité hépatique et sanguine), est présent dans 10 produits.

Les substances sensibilisantes

Les parfums sont souvent responsables d’allergies, lesquelles peuvent par ailleurs se développer à force d’y être exposé. Le problème, c’est que ces substances sont presque toujours présentes dans les bains moussants pour enfants, et que le règlement canadien sur les cosmétiques les rend difficiles à identifier.

Pour cette raison, la Dre Ariane Schreiber, dermatologue spécialisée en pédiatrie, déconseille les bains moussants pour les bébés. Ce produit ne devrait pas non plus être utilisé sur une base quotidienne chez les enfants. « Je le déconseille particulièrement aux tout-petits qui ont la peau sèche ou abîmée, par l’eczéma par exemple, car le produit risque de l’assécher davantage », ajoute celle qui est médecin à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Au Canada, le Règlement sur les cosmétiques autorise soit à regrouper sous le vocable « parfum » (ou encore « fragrance » ou « aroma ») le mélange complexe utilisé pour parfumer un bain moussant, soit à en énumérer toutes les substances. Le tiers des bains moussants évalués détaillent les ingrédients parfumant le produit, ce qui nous a permis de repérer la présence ou non d’allergènes réputés. Comme ces fabricants font preuve de transparence, ils n’ont pas été pénalisés à ce critère.

En Europe, la réglementation est plus sévère qu’ici. L’industrie cosmétique a l’obligation de mentionner la présence de certains allergènes dès lors que leur concentration dépasse 0,01 % dans les bains moussants. À l’heure actuelle, il s’agit de 26 molécules qui sont les plus susceptibles de provoquer des réactions allergiques. Neuf bains moussants contenaient au moins un de ces allergènes. Le produit Live Clean Baby & Mommy, qui fait partie de nos produits « à éviter », n'en compte pas moins de huit !

Et l’environnement?

Comme les bains moussants sont des produits rincés, leurs ingrédients s’évacuent avec les eaux usées pour finir leur course dans la nature. Certains sont considérés comme difficilement dégradables et écotoxiques, notamment pour les milieux aquatiques. C’est le cas du sodium laureth sulfate (SLES), présent dans sept produits de notre échantillon. Cet agent moussant est préféré par certains fabricants parce qu’il est moins irritant que d’autres sulfates.

Par ailleurs, le procédé d’éthoxylation utilisé dans la fabrication du SLES, mais aussi dans celle du polyéthylène glycol (PEG) et ses dérivés, est polluant. C’est pourquoi les bains moussants qui en renferment ont été pénalisés.

bains-logos

Des logos peuvent vous aider à repérer les bains moussants qui sont exempts d’ingrédients néfastes pour la santé et/ou l’environnement. La certification EcoLogo, affichée sur les produits de marque Attitude, tient compte du cycle de vie complet du produit selon différents critères environnementaux, dont le choix des ingrédients, l’énergie utilisée, la fabrication et l’emballage. Les bains moussants certifiés EWG Verified et CertClean, quant à eux, sont exempts de substances nocives pour la santé, comme des perturbateurs endocriniens. Tous les produits affichant ces certifications font partie de nos « meilleurs choix ».

Pas de produits bios parmi nos « meilleurs choix »

Sur les 36 bains moussants évalués, seuls 3 sont certifiés biologiques par une organisation reconnue.

bains-logos-2

Les certifications Ecocert, Cosmos Organic et Cosmébio signifient qu’au moins 95 % des ingrédients d’origine végétale soient issus de la culture biologique. Différentes substances contestées, dont les parabènes, sont aussi exclues. Les produits certifiés ne font pas pour autant partie de nos « meilleurs choix », car ils ne détaillent pas les substances parfumantes dans leur liste d’ingrédients et/ou ils contiennent un allergène reconnu. L’un d’eux renferme également un agent moussant irritant.

>> Pour trouver le meilleur bain moussant pour enfants, consultez notre liste de bains moussants recommandés ou utilisez notre comparateur de produits. Pour en savoir plus sur les ingrédients indésirables, consultez notre analyse détaillée des substances à éviter

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.