Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Marie-Ève Bergeron (chargée de projets)
ingredients-indesirables-bain

Certains ingrédients auraient des effets indésirables sur la santé et l’environnement. Voici les substances à traquer dans les bains moussants pour enfants.

Pour former cette liste, nous nous sommes basés sur le principe de précaution, qui veut qu’en l’absence de certitude scientifique, il soit préférable d’éviter les ingrédients dont les effets soulèvent des doutes pour la santé et l’environnement.

Les ingrédients à éviter
Les ingrédients sensibilisants
Les ingrédients à risque pour l’environnement
3 produits à éviter

Les ingrédients à éviter

Phénoxyéthanol

Fonction : conservateur

Risques : le phénoxyéthanol est jugé toxique pour le sang et le foie par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). L’organisme français recommande de ne pas utiliser cette substance dans les produits cosmétiques à appliquer sur les fesses des enfants de moins de 3 ans, et de maintenir le seuil de 1 % actuellement permis en Europe dans les autres produits cosmétiques destinés aux jeunes enfants. Cet ingrédient est produit par éthoxylation, un procédé très polluant qui est interdit dans les cahiers de charges des certifications biologiques.

Réglementation canadienne : aucune restriction

Bains moussants : 11 des 36 produits (31 %) en renferment.

ligne

Formaldéhyde et substances qui en libèrent

Fonction : conservateurs

Risques : Le formaldéhyde est interdit en France et au Japon, et il le sera dans les cosmétiques – ainsi que le quaternium-15 – d’ici 2025 en Californie. Quant à eux, les libérateurs de formaldéhyde, comme le DMDM hydantoïne, diffusent lentement dans l’air de petites quantités de formaldéhyde. À dose élevée, le formaldéhyde serait cancérigène pour l'humain lorsqu'il est inhalé sur une longue période. Santé Canada l’estime sécuritaire en petites concentrations. Chez les personnes sensibles, il peut irriter la peau.

Réglementation canadienne : la concentration de formaldéhyde est limitée à 0,2 % dans les bains moussants.

Bains moussants : 7 des 36 produits (19 %) renferment un de ces ingrédients.

ligne

Méthylisothiazolinone (MIT ou MI) et méthylchloroisothiazolinone (MCIT ou MCI)

Fonction : conservateurs

Risque : allergènes puissants

Réglementation canadienne : depuis juin 2018, Santé Canada interdit l’usage du MIT et du MCIT dans les produits sans rinçage, mais le permet à une concentration de 0,0015 % dans les produits à rincer.

Bains moussants : 1 des 36 produits (3 %) renferme un de ces ingrédients.

ligne

Ammonium lauryl sulfate (ALS)

Fonctions : agents nettoyants, moussants et émulsifiants

Risques : Bien que l’ALS soit irritant, il est quand même autorisé dans les cahiers de charges biologiques de la certification Cosmos (Cosmetic Organic and Natural Standard) lorsqu’il est d’origine naturelle. Soyez doublement vigilant si vous avez la peau sensible.

Réglementation canadienne : aucune restriction

Bains moussants : 1 des 36 produits (3 %) renferme de l'ALS.

Les ingrédients sensibilisants

Le terme « sensibilisant » fait référence au fait qu’une personne peut, avec le temps, devenir intolérante à un composé auquel elle ne réagissait pas auparavant. Les principaux responsables sont les parfums et les allergènes.

Les parfums

Selon une récente étude, les allergènes présents dans les parfums figurent au deuxième rang de ceux qui sont les plus communs, derrière le nickel. Ils peuvent causer des dermatites de contact (réactions cutanées).

Les produits biologiques ne vous permettent pas non plus d’éviter les allergènes. Les produits certifiés Ecocert ne contiennent aucun parfum de synthèse, mais ils peuvent renfermer des substances irritantes de source naturelle; pensons au linalol (ou linalool), qui peut se trouver entre autres dans les huiles essentielles de thym ou de lavande.

Parmi les bains moussants évalués, 22 (61 %) contenaient la mention « parfum », « fragrance » ou « aroma ».

Les 26 allergènes à déclaration obligatoire en Europe

Dans l’Union européenne, la réglementation sur l’étiquetage permet de regrouper les ingrédients parfumants sous le terme « parfum », mais elle exige de lister individuellement 26 allergènes. Si la plupart d’entre eux sont des agents parfumants, certains ont d’autres fonctions (conservateur, antibactérien). En voici la liste :

- Alpha-isomethyl ionone
- Amyl cinnamal
- Amylcinnamyl alcohol
- Anise alcohol
- Benzyl alcohol
- Benzyl benzoate
- Benzyl cinnamate
- Benzyl salicylate
- Butylphenyl methylpropional (BMHCA)
- Cinnamal
- Cinnamyl alcohol
- Citral
- Citronellol
- Coumarin
- Eugenol
- Evernia furfuracea extract
- Evernia prunastri extract
- Farnesol
- Geraniol
- Hexyl cinnamal
- Hydroxycitronellal
- Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde (HICC)
- Isoeugenol
- Limonene
- Linalool
- Methyl 2-octynoate

La plupart de ces ingrédients ont un effet sensibilisant connu. Toutefois, deux d’entre eux sortent particulièrement du lot. L’hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde est un agent masquant et parfumant qui a causé à ce point de réactions allergiques depuis le début des années 2000 que le Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs (CSSC) en a interdit l’usage dans les cosmétiques en août 2019 en Europe et donnait jusqu’en août 2021 aux fabricants pour le retirer complètement de leurs produits. Le butylphenyl methylpropional, quant à lui, est jugé toxique pour le système reproducteur. Le CSSC ne peut conclure qu’il est sécuritaire comme ingrédient dans les cosmétiques, rincés ou non. Un troisième ingrédient, le benzyl salicylate, est actuellement sous la loupe de l’Union européenne, puisqu’il est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. Pour sa part, le Canada prévoit tenir des consultations au printemps 2022 en vue de modifier la réglementation sur les cosmétiques concernant la divulgation des allergènes.

bains-hypoallergiques - Les mentions rassurantes – du type « testé par des dermatologues », « hypoallergénique » ou « sans larmes » – ne garantissent pas l’absence d’allergènes. Ce type d’allégation ne fait d’ailleurs l’objet d’aucun encadrement au Canada.

Les ingrédients à risque pour l’environnement

Certains ingrédients trouvés dans les bains moussants peuvent être nocifs pour l’environnement, soit en raison de leur procédé de fabrication, soit parce qu’ils sont polluants une fois relâchés dans les eaux usées.

Composés éthoxylés

L’éthoxylation est un processus chimique qui requiert l’utilisation d’oxyde d’éthylène, un gaz toxique et cancérigène. Le procédé peut générer des résidus de 1,4-dioxane, une substance reconnue comme « peut-être cancérigène » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), ainsi que des traces d’oxyde d’éthylène. Vous ne verrez jamais ces composés dans les listes d’ingrédients, puisqu’ils peuvent y être sous forme de contaminants.

Les ingrédients produits par ce type de procédé sont interdits dans les cahiers de charges des certifications biologiques. Une exception : les produits de sources végétales qui sont éthoxylés, par exemple le cocamidopropyl bétaïne, sont autorisés dans le cahier de charges de la certification biologique Ecocert, mais sous certaines conditions. Nous l’avons donc exclu des ingrédients à risque pour l’environnement.

Parmi les composés éthoxylés se trouvent notamment tous les polyéthylènes glycol (identifiés par « PEG » ou « cétéareth » suivi d’un chiffre), le sodium laureth sulfate (SLES) et le sodium lauroyl methyl isethionate.

Bains moussants : 11 des 36 produits (31 %) renferment un de ces ingrédients.

Heureusement, ils brillent par leur absence!

 

Bonne nouvelle : plusieurs ingrédients à éviter ne se trouvent pas dans les bains moussants évalués. C’est le cas notamment du sodium lauryl sulfate (SLS), une substance qui pourrait irriter la peau. Autres absents : le butyl hydroxyanisole (BHA) et le butyl hydroxytoluène (BHT); les parabènes; le triclosan et le triclocarban; les phtalates; le pétrolatum et le petroleum distillates; les siloxanes et d'autres silicones; et les diéthanolamines (DEA) et d'autres éthanolamines. Pour plus de détails sur ces substances, consultez la liste des ingrédients à éviter dans les crèmes hydratantes.

3 produits à éviter

bains-eviter-1

LIVE CLEAN Baby & Mommy (750 ml, 11 $)

Ce bain moussant contient du phénoxyéthanol et porte la mention « parfum ». Malgré la présence du mot « hypoallergénique », il contient un total de huit allergènes, soit : alpha-isomethyl ionone, butylphenyl methylpropional, citronellol, coumarin, hexyl cinnamal, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, limonene et linalol.

bains-eviter-2

JOHNSON’S Pour bébés (500 ml, 6 $) et Beau dodo (400 ml, 5 $)

Bien qu’aucun des 26 allergènes à déclaration obligatoire en Europe n’apparaisse dans ces bains moussants, ces derniers contiennent du phénoxyéthanol, et la mention « parfum » se trouve dans leur liste d’ingrédients. Ils renferment aussi plusieurs ingrédients à risque pour l’environnement (PEG-80 sorbitan laurate, PEG-150 pentaerythrityl tetrastearate et PPG-2 hydroxyethyl cocamide). Malgré cela, le fabricant mentionne que l’eau que l’on trouve dans ces produits est de source naturelle!

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.