Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Assurance de remplacement : ce qu’il faut savoir

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Groupement des assureurs automobiles Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 25 Novembre 2020 iStock

question-pv iStock

Le saviez-vous? L’assurance de remplacement est une assurance complémentaire à la couverture du contrat d’assurance automobile de base que nous avons tous. Voyez ce qu’il faut savoir pour éviter tout désagrément.

Depuis plusieurs années, des automobilistes choisissent l’assurance de remplacement pour obtenir une indemnisation en « valeur à neuf », c’est-à -dire une indemnité qui ne tient pas compte de la dépréciation de leur véhicule. 

Cette assurance de remplacement prévoit le paiement d’une indemnité à la suite du remplacement : 

• du véhicule désigné en cas de perte totale  

• des pièces endommagées en cas de perte partielle 

Pour une perte totale, le véhicule peut être remplacé par un véhicule neuf de valeur égale, inférieure ou supérieure.  Dans le cas d’un véhicule de valeur supérieure, l’assuré doit alors débourser l’excédent.  

Pour une perte partielle, le remplacement des pièces endommagées se fait avec des pièces d’origine neuves seulement.  

Dans le cadre du règlement d’un sinistre, il faut rappeler qu’on répare ce qui peut être réparé. Si ce n’est pas possible ou que les dommages sont trop importants, il y a alors remplacement de la pièce ou du véhicule. 

Une assurance complémentaire à la police de base 

Bon nombre de consommateurs ignore ou oublie toutefois que l’assurance de remplacement complète la couverture du contrat d’assurance automobile primaire (F.P.Q. no 1) que nous avons tous.   

En tant que propriétaire d’un véhicule automobile, vous devez souscrire obligatoirement une assurance en responsabilité civile qui est incluse dans le contrat d’assurance automobile primaire (Chapitre A de la police). Les autres protections dans cette police demeurent facultatives (Chapitre B de la police), notamment celles qui couvrent les dommages au véhicule. 

Or, comme l’assurance de remplacement est complémentaire à la police d’assurance automobile primaire, elle couvre les mêmes risques que celle-ci. Pour que l’assurance de remplacement intervienne, il faut d’abord qu’il y ait eu indemnisation par la police d’assurance primaire. 

Exemple 

Vous êtes impliqué dans une collision dont vous êtes responsable et n’avez pas acheté la protection pour couvrir les dommages à votre véhicule. Comme vous ne recevrez aucune indemnité de votre assurance auto primaire, vous ne pourrez recevoir d’indemnisation de votre assurance de remplacement.  

Le règlement en quelques mots 

Lorsque votre police d’assurance automobile primaire couvre les dommages subis, vous recevrez un montant d’argent qui correspond à la valeur de la pièce ou du véhicule au moment du sinistre. Ce montant tient compte de leur usure (dépréciation). 

Ce que couvre ensuite votre assurance de remplacement, c’est la différence entre cette valeur au jour du sinistre et ce qu’il en coute pour remplacer votre véhicule par un neuf, ou le réparer avec des pièces d’origine neuves du fabricant. 

Exemple 

Votre véhicule subit un accident et est déclaré perte totale. Sa valeur au moment de l’accident est de 12 000$. Pour le remplacer par un véhicule neuf de même nature et qualité, il en coute 25 000$. 

• Remboursement de l’assurance automobile primaire = 12 000 $ (valeur au jour du sinistre) 

• Remboursement de l’assurance de remplacement =13 000 $ (valeur à neuf du véhicule – indemnité reçue de l’assurance primaire) 

Quoi savoir pour profiter de votre assurance de remplacement 
 

• Vous devez d’abord être indemnisé par votre police d’assurance primaire (F.P.Q. no 1) pour pouvoir recevoir une indemnité de votre assurance de remplacement. 
 

• Le retrait d’une protection à votre contrat d’assurance primaire (F.P.Q. no 1) aura des conséquences sur la couverture de votre assurance de remplacement (F.P.Q. no 5); parlez-en avec votre courtier ou votre agent pour prendre une décision éclairée.  
 

• Pour profiter de l’assurance de remplacement en cas de perte totale, vous devez remplacer le véhicule. 
 

• Pour profiter de l’assurance de remplacement en cas de perte partielle, le véhicule assuré doit être un véhicule neuf ou de démonstration. 
 

• L’assurance de remplacement comporte aussi des garanties qui prévoient le remboursement de la franchise et de la location d’un véhicule de remplacement selon les limites indiquées dans la police. 

Des questions sur l’assurance auto?

Visitez le site web du Groupement des assureurs automobiles, ainsi que le site Infoassurance.ca. Vous pouvez également contacter le Centre d’information sur les assurances au 514 288-4321 (région de Montréal) ou au 1 877 288-4321.