Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vocabulaire lié au domaine funéraire

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 09 Mars 2022 Pixabay

FCFQ_vocabulaire Pixabay

Bien que la mort et tout ce qui l’entoure soit incontournable, le monde qui appartient au domaine funéraire est souvent méconnu.

Le monde funéraire n’invite guère… et le malaise s’étend jusqu’à son vocabulaire. Arrêtons-nous sur quelques mots moins courants pour les mettre en lumière.

• L’épitaphe est une inscription funéraire gravée sur une pierre tombale ou un tombeau. Elle sert à donner quelques indications sur le défunt et à laisser un court message d’adieu.

• Une stèle est un monument funéraire formé d’une pierre placée debout, destinée à recevoir des inscriptions et des dessins ornementaux.

• Un lieu de sépulture est un endroit où repose le corps d’une personne décédée.

• Un caveau est une construction souterraine qui est pratiquée dans une église ou un cimetière et qui sert de sépulture.

• Une voûte ou une fausse tombe, est un contenant scellé dans lequel le cercueil est déposé pour le protéger.

• Le charnier est l’endroit où l’on entrepose les cercueils quand le sol est gelé en attendant la mise en terre printanière. C’est une bâtisse non isolée située sur le cimetière, érigé sur du béton, qui sert à conserver les corps au froid. De quatre à huit cercueils peuvent y être entreposés.

• Un columbarium est un espace comprenant des cases destinées à recevoir les cendres de personnes décédées. Il se retrouve généralement dans les mausolées des cimetières, les entreprises funéraires et, plus récemment, dans les églises.

• Le bâtiment dans lequel sont disposés des columbariums et des cryptes s’appelle un mausolée.

• Appelée aussi un enfeu, une crypte est un emplacement à l’intérieur d’un mausolée dans lequel il est possible de déposer le corps d’une personne dans son cercueil. Ce type de sépulture remplace l’inhumation traditionnelle.

• Un reliquaire est plus petit qu’une urne et est destiné à recevoir des cendres ou des objets signifiants.

Consultez d’autres questions fréquemment posées sur le site de la FCFQ.