Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Survivre au suicide d’un proche

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 27 Avril 2017 Pixabay

Pixabay

Témoignage et boîte à outils pour aider à traverser cette épreuve.

Quand un proche commet l'irréparable, c'est une tragédie sans nom qui se dessine soudainement. Toute notre vie se retrouve sens dessus dessous, sans préavis. Cette onde de choc sera longue à absorber et elle sera ponctuée de torrents de stress et de larmes. On ne se résigne pas devant ce genre de départ précipité et inattendu. C'est un choc qui ébranle toutes nos fondations. La douleur ne se partage pas. Nous ne pouvons pas la céder quelques minutes à quelqu'un d'autre afin de mieux respirer.

Au début du deuil, réussir simplement à démarrer chaque journée représente tout un exploit. Quand on traverse un tsunami affectif, survivre est un mot impossible à envisager. La souffrance nous tenaille en permanence. Et si nous ne voulons pas sombrer, il faut apprendre à se relever et à accepter qu'il y ait beaucoup d'allers-retours dans la tristesse. Mais se relever n'est pas évident quand le courant de la vie nous amène déjà ailleurs.

À la suite du départ d'un être cher, il est impératif de trouver, au fond de soi-même et au-delà de la souffrance, cette lumière intérieure qui permet d'avancer et de traverser cette épreuve. Quand la souffrance s'amenuise, cette lumière prend un peu plus d'importance. Elle symbolise l'espoir. Cette lumière qui vient tout droit du cœur nous guidera sur le chemin que nous aurons à parcourir.

Boîte à outils

Après la perte d’un être cher, chaque jour est à créer sur le chemin du deuil. Il faut savoir choisir les couleurs et les outils qui nous conviennent. Ils nous aideront à grandir et à façonner notre avenir. Voici quelques outils qui peuvent aider :

  • Participez à un groupe de soutien pour endeuillés 
  • Ayez confiance et soyez courageux 
  • Soyez bien entouré 
  • Méditez de temps en temps 
  • N’oubliez pas vos proches également endeuillés 
  • Parlez 
  • Écrivez 
  • Riez 
  • Oubliez le fameux « Pourquoi? 
  • Consultez un thérapeute au besoin 

Lire l’article intégral de l’auteure Odette Bisson sur notre site web