Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Quelques repères pour aider une personne en deuil

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 03 septembre 2019 Pixabay

FCFQ_reperes Pixabay

Il n’est pas rare de voir des personnes bien intentionnées causer plus de mal que de bien dans la façon d’offrir leur soutien…

Vous êtes appelé à soutenir une personne endeuillée ? Voici quelques pistes pour vous orienter vers une aide de qualité qui saura être bénéfique à l’évolution du deuil.

• Le deuil d’un proche demande du temps. Toutefois, même si le temps est souvent un allié important, à lui seul il ne règle pas tout. Il n’existe aucun raccourci pour faire l’économie de la douleur. 

• Être fort ne consiste pas à refouler son chagrin. Au contraire, l’expression des émotions est bénéfique, même si parfois on a l’impression que le deuil ne se fait pas. 

• L’absence de jugement face à la manière dont vous vivez votre deuil et la capacité d’être à l’écoute de votre douleur sont des attitudes aidantes et réconfortantes. 

• Offrir une bonne écoute à une personne en deuil, c’est aussi s’abstenir de donner des conseils, éviter de se comparer en parlant de ses propres deuils, ou insister pour que l’endeuillé tourne la page. 

• Faire son deuil ne veut pas dire d’oublier l’être cher. Parler de la personne décédée permet de verbaliser ce qu’elle était, ce qui nous manque, et ce que nous retenons de son passage sur terre.

Des paroles réconfortantes

Il n’y a pas de mots magiques pour consoler une personne en deuil. Toutefois, certaines paroles sont réconfortantes et témoignent d’un soutien de qualité. Vous pouvez ainsi :

• dire à l’endeuillé que vous compatissez;

• le laisser parler de la personne décédée aussi longtemps qu’il le désire;

• le rassurer lorsqu’il se fait des reproches;

• l’inciter à être patient envers lui-même et ses proches.

Lire l’article sur le site de la FCFQ

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires