Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Peut-on maquiller soi-même le défunt?

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 23 octobre 2019 Pixabay

FCFQ_maquillage Pixabay

La plupart des gens ne savent pas qu'ils peuvent procéder à une partie de la toilette mortuaire…

Il faut dire que normalement, la préparation du corps est faite au laboratoire par le thanatopracteur. Mais dans certains cas, il y a des exceptions. Par exemple, certaines religions exigent que la dernière toilette soit faite par des membres de leur communauté ou par la famille à partir de rituels bien précis. Dans ce cas, les gens viennent préparer la dépouille directement au laboratoire.

Au-delà de ces exceptions, un faible pourcentage des familles demandent de procéder elles-mêmes au maquillage et à la coiffure lorsqu'il y a exposition du corps. D'emblée, les coopératives funéraires sont très ouvertes et accordent leur soutien à chacune des étapes. Le corps est alors placé dans le cercueil ou sur une table de service. Bien sûr, l'embaumement et l'habillement ont déjà été faits. Cette pratique est encouragée car elle permet aux proches qui le désirent de prendre soin une dernière fois de l'être aimé. Cela ne peut qu'aider à bien amorcer le processus de deuil.

Cependant, ceux qui ne se sentent pas à l'aise avec une telle démarche ne doivent pas hésiter à fournir le plus d'information possible sur la façon dont la personne se coiffait, la couleur de sa teinture, et le maquillage qu'elle utilisait, car sans indication, tout se fait un peu au hasard. Choisir la couleur du rouge à lèvres peut s'avérer une tâche compliquée quand on pense aux multiples teintes qui existent. Pour un meilleur résultat, il est suggéré d'apporter le maquillage de la défunte. Le fait d'avoir son vernis à ongles, son rouge à lèvres ou son fond de teint aide à rendre un visage beaucoup plus familier. Une touche du parfum préféré de la défunte peut même être vaporisé avant l'exposition du corps. C'est un geste simple qui apporte un certain réconfort.

Lire l’article sur le site de la FCFQ

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires