Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Parlons funéraire: qu’est-ce qu’une niche?

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 24 Janvier 2013

Une niche est un petit espace fermé destiné à recevoir les cendres d'une personne décédée. Les cendres – aussi appelées restes cinéraires – sont placées dans une urne, elle-même déposée dans une case appelée niche, située dans un columbarium. Les murs des columbariums sont recouverts de ces niches, réparties du plancher au plafond en plusieurs rangées. Les niches peuvent être simples (une seule urne) ou multiples (plusieurs urnes), et l'espace est soit fermé par une paroi de verre, une plaque de marbre ou encore un ouvrage de maçonnerie portant une inscription funéraire.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'emploi du mot «niche» n'est pas apparenté à la niche du chien, une petite cabane lui servant d'abri. Il fait plutôt référence au colombier ou pigeonnier (d'où le mot «columbarium» tire son origine) et aux petites cavités qui parsemaient ses murs afin que les oiseaux puissent y nicher (y faire leur nid). Le mot «niche» sert également à désigner un enfoncement dans un mur dans lequel est placé un buste ou une statue.

Note
Pour éviter l'analogie avec la niche du chien, l'emploi du mot «habitacle» tend à devenir de plus en plus répandu.

Synonyme
Habitacle

Mots apparentés
Case, alcôve, emplacement, columbarium, cendres, restes cinéraires.

Lire les chroniques sur le site de la FCFQ