Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les directives médicales anticipées

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Dre Ève-Marie Ouellet Pour la Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 22 Novembre 2017

Un outil pour exprimer nos choix.

En vigueur depuis décembre 2015, les directives médicales anticipées (DMA) ont été mises en place par la Loi concernant les soins de fin de vie qui encadre aussi l’aide médicale à mourir.

Les directives médicales anticipées visent cinq traitements particuliers :

  • la réanimation cardio-respiratoire;
  • la ventilation assistée par un respirateur;
  • la dialyse;
  • l’hydratation et l’alimentation forcées;
  • l’hydratation et l’alimentation artificielles.

L’instauration ou le maintien de ces traitements prolongera la durée de vie d’une personne, ce qui pourrait ne pas être souhaitable lorsque la qualité de vie n’est plus au rendez-vous.

On référera aux directives médicales anticipées dans toutes situations où la personne malade n’est plus apte à décider pour ses soins, et ce, de façon permanente. Voici quelques situations qui pourraient demander le recours aux DMA :

  • un coma prolongé;
  • un état végétatif permanent;
  • une maladie en fin de vie;
  • un problème cognitif sévère et irréversible comme la maladie d’Alzheimer à un stade avancé.

On obtient le formulaire officiel des directives médicales anticipées en appelant à la Régie de l’assurance maladie du Québec. Une fois rempli, le formulaire doit être :

  • soit retourné à la Régie pour être déposé dans le Registre des directives médicales anticipées,
  • soit remis à votre médecin qui le déposera dans votre dossier médical,
  • soit remis à un proche qui le donnera à un professionnel de la santé si vous devenez inapte à consentir à vos soins.

Vous pouvez toujours modifier vos DMA, tant que vous êtes apte à consentir à vos soins. Un nouveau formulaire doit être rempli. Il annulera et remplacera le précédent. Vous seul pouvez les révoquer. Les DMA peuvent être contestées, mais seul le tribunal peut les invalider.

Lire l’article complet sur le site de la FCFQ