Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Le mandala: un outil utilisé dans le deuil

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 11 Octobre 2013

Lorsqu'une personne vit un deuil, d'autres outils que la parole peuvent être utilisés pour lui permettre de nommer ce qu'elle vit.

Le mandala est une forme géométrique, généralement un cercle. Il tire ses origines des religions orientales. Le mot mandala vient du sanskrit qui se traduit par «cercle magique» ou «cercle sacré».

Plus près de nous, les Amérindiens disaient que le pouvoir de l'Univers agit dans un cercle. La vie et la mort n'évoluent pas en ligne droite, mais font partie d'un cycle.

Créer un mandala c'est toucher notre unicité, c'est exprimer nos émotions et, d'une certaine façon, entrer en contact avec notre âme. Le mandala se présente généralement de deux façons. La première et la plus souvent rencontrée est le cercle prédessiné où les créateurs sont invités à en colorier les formes. Le choix des couleurs est souvent en lien avec les émotions vécues.

Il existe des cahiers de mandalas à colorier, certains proposent des thèmes spécifiques, entre autres sur le deuil. En naviguant sur internet, vous pourrez trouver une panoplie d'informations sur le sujet et télécharger des mandalas.

Moins connu et généralement utilisé par les thérapeutes, est le mandala créé à partir d'un cercle vide. La personne est d'abord invitée à se détendre et à prendre contact avec une expérience vécue, un deuil en ce qui nous concerne. Ensuite, cette personne, enfant ou adulte, est invitée à choisir les couleurs qu'elle aimerait disposer à l'intérieur du cercle. Les formes sont créées selon l'intuition du concepteur. L'œuvre terminée, la personne prend un temps pour l'admirer après y avoir inscrit son code de couleurs. Ce code permet de relier chacune des couleurs à une émotion ou sensation.

Le mandala est considéré comme un outil extraordinaire pour travailler le deuil et pour suivre son évolution. Avec les adultes, il permet, par l'exercice du dialogue avec la création, de mettre à distance les émotions contenues dans le deuil et d'amener à la conscience ce qui est difficile à vivre ou à faire.

Lire l’article intégral