Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Aider une personne endeuillée

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 24 Février 2015

image

Photo: Shutterstock

L'importance des émotions
Lorsque vous voulez aider une personne endeuillée, sachez d'abord que faire le deuil d'un proche demande du temps et qu'il n'existe aucun raccourci bénéfique pour éviter la souffrance provoquée par la perte d'un être cher. Cependant, il y a des attitudes aidantes qui permettent de mieux traverser l'épreuve. Si vous croyez qu'être « fort » consiste à refouler ses émotions, vous êtes déjà sur la mauvaise voie car, tôt ou tard, la souffrance trouvera son chemin. Alors, aussi bien encourager l'expression des émotions, même si parfois il vous arrive d'avoir l'impression que le deuil ne se fait pas.

La disponibilité et l'écoute
Le travail de deuil demande beaucoup d'énergie. C'est une période de manque d'appétit, de sommeil perturbé et de larmes. Chaque jour devient un fardeau et les tâches normales de la vie se font lourdes à porter. Le chagrin prend déjà toutes nos forces et il ne reste plus rien pour le reste. Si vous le pouvez, soyez disponible lorsque tous les autres auront quitté le navire après les deux premières semaines accordées. Offrez de votre temps pour aider dans les tâches ménagères ou pour la préparation des repas. Ou encore, prenez les enfants avec vous quelques jours afin de donner un peu de répit aux parents... et aux enfants, qui souffrent aussi.

Enfin, soyez une bonne oreille et faites-vous rassurant. Il arrive souvent que la personne endeuillée vive un fort sentiment de culpabilité pour une raison ou une autre. Qu'elle ait raison ou non, ce n'est pas le temps des confrontations. Ce n'est surtout pas le moment de faire la morale. Trouvez plutôt des paroles qui sauront l'apaiser.

Garder le « livre ouvert »
Certaines personnes croient que de minimiser les faits réduit la douleur. De même que d'autres croient que parler de la personne décédée l'accentue. Être en deuil ne veut pas dire oublier et tourner la page. Être en deuil est un processus d'acceptation et de reconstruction. Si vous voulez vraiment aider une personne endeuillée, n'ayez pas peur de parler de la personne décédée, et surtout, n'ayez pas peur de vivre les émotions qui se manifesteront.

Lire l’article intégral