Se protéger contre les Act of God, c’est possible!

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Bureau d’assurance du Canada Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 03 juillet 2017

iStockphoto

iStockphoto

On entend souvent parler des Acts of God. Certains pensent qu’ils sont couverts par les assurances, tandis que d’autres croient qu’ils ne le sont pas. Quant à leur définition exacte, on en entend de toute sorte. Il est donc temps de mettre les choses au clair.

Se protéger contre les Act of God, c’est possible !

On entend souvent parler des Acts of God. Certains pensent qu’ils sont couverts par les assurances, tandis que d’autres croient qu’ils ne le sont pas. Quant à leur définition exacte, on en entend de toute sorte. Il est donc temps de mettre les choses au clair.

Les Act of God, ce sont des événements météo extrêmes comme les tornades, les pluies diluviennes, la grêle, la foudre, les vents violents, les feux de forêt, etc. Contrairement à la croyance populaire, le terme Act of God n’existe pas en assurance, par contre les dommages qu’ils causent sont bel et bien couverts.

En ce début de saison estivale, il est donc bon de savoir que les dommages causés par ces conditions climatiques sont assurés dans le contrat de base ou par l’ajout d’une protection. Même les tremblements de terre et les inondations peuvent s’assurer!

Une bonne nouvelle, particulièrement quand on sait qu’à certains endroits, des épisodes climatiques extrêmes qui ne se produisaient que tous les 40 ans se répètent maintenant aux 6 ans. D’ailleurs, les inondations du printemps dernier, de même que les récentes tornades qui ont touché plusieurs régions du Québec, sont certainement un avant-goût de ce qui nous attend.

Alors, sachez que si votre toit part au vent, si la grêle brise des fenêtres de votre résidence ou si un feu de forêt incontrôlable vous force à évacuer, vous serez couvert d’emblée par votre assurance habitation. Cela dit, il serait sans doute judicieux de considérer l’ajout de protections supplémentaires afin de couvrir des dommages causés par l’eau assez fréquents comme les refoulements d’égout ou les infiltrations d’eau, deux types de dommages qui ne sont pas couverts automatiquement par votre contrat d’assurance.

Finalement, s’il est vrai que l’on ne peut rien faire contre les caprices de dame Nature, on peut tout de même prévenir certains dommages et s’assurer d’être bien assuré.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.