Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les critères de tarification en assurance automobile

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Bureau d'Assurance du Canada Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 14 février 2011

Une tarification basée sur le risque
Parmi les critères utilisés dans la détermination de la prime d’assurance automobile, l’âge et le sexe ont leur importance: il existe un lien entre ces deux variables et la fréquence des sinistres automobiles. En effet, il est démontré statistiquement que les plus jeunes conducteurs ont une fréquence de sinistres plus élevée que ceux plus âgés et plus expérimentés. Le montant de la prime est donc basé sur le risque que représente chaque assuré.

Par exemple, les statistiques montrent que la fréquence de collisions des hommes de 16 à 20 ans, qui s’élève à 12,98 %, est environ quatre fois plus élevée que celle des hommes de 45 à 64 ans, qui est de 3,70 %*. La prime est donc établie en conséquence. De plus, chez les jeunes conducteurs, on remarque que les femmes ont beaucoup moins d’accidents que les hommes, mais cet écart diminue à partir de 30 ans. Les primes moyennes des hommes et des femmes s’ajustent alors pour arriver à niveau semblable.

D’autres critères pour déterminer votre prime d’assurance auto
Votre assureur tient compte de plusieurs autres facteurs pour déterminer le montant de votre prime d’assurance automobile, entre autres:

  • Le type de véhicule selon sa valeur et le coût des réparations, sans oublier s’il s’agit d’un véhicule prisé ou non par les voleurs;
  • L’utilisation du véhicule, par exemple s’il sert tous les jours pour se rendre au travail ou seulement pour la promenade;
  • Le dossier de réclamation du conducteur selon sa responsabilité dans le cas d’une collision, mais aussi selon sa fréquence de réclamation;
  • Les protections achetées;
  • Le montant de la franchise choisi: en l’augmentant, on peut réduire sa prime.


Et contrairement à la croyance populaire, la couleur du véhicule ne fait pas partie de la liste des facteurs dont tient compte votre assureur.

* Source : Groupement des assureurs automobiles, 2009.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires