Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les assurances et la distraction au volant

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Bureau d'Assurance du Canada Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 31 mars 2011

Vous écrivez un texto ou mangez tout en conduisant. À cause d’un petit moment d’inattention vous entrez dans l’automobile devant vous. Êtes-vous couvert par votre contrat d’assurance automobile? Soyez sans crainte, votre assureur vous indemnisera si vous avez acheté la protection optionnelle pour les dommages causés à votre véhicule (le Chapitre B de votre contrat).

La distraction au volant est un phénomène très courant auquel personne n’échappe. L’Agence américaine de sécurité routière (le NHTSA) a évalué que la distraction au volant joue un rôle dans près de 80 % des accidents de la route. Par contre, vous pouvez faire une différence en gardant votre attention sur la route et vos mains sur le volant.

Réduisez les risques d’accident
Avant de partir, renseignez-vous sur le trajet à prendre et demandez à un passager de vous aider à suivre les indications routières en chemin. Vous possédez un navigateur GPS? Entrez votre itinéraire et écoutez les indications vocales au lieu de les suivre sur l’écran. Toujours avant de prendre la route, réglez bien votre siège, les commandes du tableau de bord, ainsi que votre musique et attendez d’être arrêté pour faire des ajustements au besoin.

Manger et boire en conduisant diminue également l’attention que vous portez à la route. Pensez seulement à ce qui peut se passer si vous renversez votre café bien chaud sur vos cuisses! Ou encore, si vous écoutez de la musique à plein volume, vous vous empêcherez de porter attention aux bruits extérieurs qui peuvent vous prévenir d’un danger imminent.

Bien qu’il soit permis d’utiliser son téléphone cellulaire à l’aide d’un dispositif mains libres, il est préférable d’éviter de l’utiliser pour ne pas réduire  son attention sur ce qui se passe sur la route. Et évitez également d’écrire des messages textes. Non seulement votre attention n’est plus portée sur la route, mais vos deux mains ne sont plus sur le volant. Vos yeux sont posés sur l’écran du téléphone et non sur ce qui se passe devant vous!

La fatigue au volant
La fatigue au volant n’est pas à négliger non plus. Elle s’avère une des distractions les plus courantes. Elle ralentit votre temps de réaction, diminue votre vigilance et fausse votre jugement. On parle même de conduite avec les facultés affaiblies – comme pour l’alcool au volant. Alors, dès que vous sentez des signes de fatigue, arrêtez-vous pour faire une sieste. Soyez à l’affût des signes: perte de concentration, somnolence et bâillements, réactions lentes, omissions de panneaux de signalisation, ennui, irritabilité ou débordements de voie.

Nous pouvons tous jouer un rôle afin de limiter les comportements à risque au volant. Malgré l'adoption d'une conduite préventive et responsable, personne n'est à l'abri d'un moment de distraction pouvant provoquer un accident.

Des réponses à vos questions
Vous pouvez joindre le Centre d’information pour toute question au sujet de l’assurance de dommages. Depuis plus de 35 ans, il constitue pour les consommateurs une référence utile pour toute question relative à l’assurance automobile et habitation.

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30:
Région de Montréal: 514 288-4321
Autres régions du Québec: 1 877 288-4321
[email protected]
www.infoassurance.ca

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires