Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Téléphonie mobile: Rogers offre le réseau LTE le plus rapide au Québec

Par Maxime Johnson
Téléphonie mobile: Rogers offre le réseau LTE le plus rapide au Québec

Les opérateurs mobiles annoncent des vitesses toujours plus rapides. Pour savoir quelles compagnies se démarquent le plus, le réputé magazine PCMag a testé les réseaux dans 19 grandes villes canadiennes.

Après avoir parcouru le Canada pour trouver le réseau mobile LTE le plus rapide au pays, le magazine américain PCMag a finalement rendu son verdict: Bell et Rogers se partagent les honneurs à l’échelle nationale, mais c’est l’opérateur Rogers qui domine au Québec.

Pour son étude annuelle, PCMag a effectué des tests dans 19 grandes villes canadiennes, dont Ottawa-Hull, Montréal et Québec. En moyenne, entre 10 et 20 tests ont été faits à divers endroits dans chacune des 19 villes (au centre-ville, dans différents quartiers et même dans les municipalités périphériques). Des tests ont aussi été réalisés le long des autoroutes 50 et 40 entre Gatineau et Québec, notamment à Trois-Rivières.

Résultat? Dans chacune des villes où les tests ont été effectués, le fournisseur Rogers détient une bonne longueur d’avance sur ses concurrents Bell et Telus. «Le déploiement du réseau Rogers sur les fréquences 2600 MHz lui permet d’obtenir des débits descendants incroyablement rapides, ce que la vitesse en téléversement légèrement plus rapide de Bell n’arrive pas à contrer», estime Sacha Segan, l’auteur de l’étude, dans une version de son texte rédigée spécialement pour les francophones.

Autrement dit, même si Bell offre un débit montant (upload) plus rapide que Rogers, il n’arrive pas à contrebalancer le débit descendant (download) exceptionnel de ce dernier.

Fait important: ces essais ont été effectués avant le lancement du nouveau réseau LTE de Vidéotron, qui partage son réseau avec Rogers. Dans un test distinct qui mesure la vitesse des réseaux HSPA+ (la technologie utilisée avant l’arrivée des réseaux LTE), c’est Vidéotron qui obtient la meilleure note au Québec. Les réseaux LTE sont les réseaux sans fil en service au Québec depuis 2012; ils sont compatibles seulement avec les téléphones intelligents les plus récents, comme l’iPhone 5S et 6, le Samsung Galaxy S5 et le LG G3.

Chaque fournisseur offre une vitesse constante

Pour l’ensemble des villes testées au Québec, Rogers offre une vitesse de téléchargement moyenne (download) de 39,1 Mbit/s, contre 23,2 Mbit/s pour Bell et 21,2 Mbit/s pour Telus. En téléversement (upload), Rogers obtient plutôt une moyenne de 8,5 Mbit/s, contre 9 et 9,4 Mbit/s pour Bell et Telus. Ces résultats sont sensiblement les mêmes dans toutes les villes québécoises visitées par PCMag.

Peu d’impact majeur pour les utilisateurs

Même si l’écart de vitesse entre les trois opérateurs est important, cette différence n’a pas d’impact majeur pour les utilisateurs qui font des appels téléphoniques ou envoient des textos. Au bout du compte, le temps de latence (le délai avant de recevoir de l’information) est sensiblement le même d’un opérateur à l’autre, tout comme les vitesses pour télécharger une page Web complète.

La différence est toutefois plus prononcée lorsqu’un utilisateur télécharge de gros fichiers. Par exemple, le téléchargement d’un jeu de 250 Mo devrait prendre en moyenne 51 secondes pour les utilisateurs québécois de Rogers, contre 86 secondes pour les utilisateurs de Bell et 95 secondes pour les utilisateurs de Telus. De toute façon, peu importe le fournisseur, il est toujours plus sage de télécharger ces gros fichiers par l’entremise d’un réseau Wi-Fi (et non d’un réseau LTE) afin de ne pas dépasser la limite de transfert de son forfait mensuel.

Rapide, mais dispendieux

Les réseaux canadiens offrent d’excellentes vitesses de transfert, selon l’étude de PCMag. «Bell et Rogers, tout particulièrement, pourraient vraiment apprendre aux opérateurs américains comment construire un réseau LTE en zone urbaine», juge même Sacha Segan.

«Mais tout n’est pas rose, estime-t-il. Accéder à un réseau performant a un prix: si vous souhaitez avoir une bonne qualité de service sur l’ensemble du territoire, il vous faudra débourser environ 90 $ par mois pour profiter du forfait 2 Go que nous recommandons pour la plupart des utilisateurs de téléphones intelligents.»

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Dany Dion
    19 Octobre 2014

    A noter que les antennes sont parfois partagées entre fournisseurs.

    La vitesse est plutôt théorique. Elle dépend du nombre d'utilisateur connecté sur l'antenne. Pour atteindre ces maximums, il faut être connecté sur une antenne avec peu d'achalandage. La vitesse moyenne est plutôt près de 8Mbits/s

     2
  • Par Maryse Harrison
    26 Novembre 2014

    Bonjour,
    il est important de savoir que le réseau Rogers ne couvre pas l'est du Québec, à moins d'un changement très récent dans leur desserte. Aucun service à partir de Mont-Joli (30 km à l'est de Rimouski) .C'est important pour les utilisateurs qui voyagent, ils seront très déçus.

     2
  • Par Jocelyn Montpetit
    19 Octobre 2014

    En 2012 (il y a 2 ans), mon nouveau super high tech téléphone Samsung Note 2 ne captait aucun signal alors que j'étais en plein coeur de Montreal (dans le quartier chinois). J'étais dans un sous-sol, une épicerie chinoise sur St-Laurent, tandis que mon ami, avec son iPhone 4S (client de Bell Mobilité), recevait le signal ! Alors que moi, non. Rien! J'ai tout de suite annuler mon abonnement avec Rogers (qui me coutait 120$ par mois) et je suis parti chez Videotron. Ma facture est passée de 120$ a 55$. 2e Anecdote. A l'hopital Notre-Dame où je travaille, ceux qui sont sur le réseau de Bell recoivent une meilleure réception du signal que tous les autres fournisseurs. Les autres signaux rentrent aussi, mais c'est Bell qui entre le mieux.

    Par Jocelyn Montpetit
    23 Octobre 2014

    Correction. Après vérification, il s'agit plutôt de juillet 2013 et non de 2012.

  • Par Bernard Sincennes
    25 Septembre 2014

    C'est bien gentil. Maintenant, est-ce qu'on peut avoir des données à un prix raisonnable pour utiliser ces réseaux. La vitesse, c'est bien beau, mais les données sont encore plus importantes.
    Le LTE sans une offre de données GÉNÉREUSE, c'est comme se faire offrir une Ferrari, avec une allocation mensuelle de 20 litres d'essence : on va pas loin...