Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Internet: 5 trucs pour réduire la pression sur la bande passante

Par Marie-Eve Shaffer Mise en ligne : 09 Avril 2020 Shutterstock.com

pression-internet Shutterstock.com

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’utilisation d’Internet a explosé en raison non seulement du télétravail et de l’école à la maison, mais aussi des nombreux divertissements en ligne. Comment peut-on ménager la bande passante avec les moyens du bord?

Couper la caméra

Les vidéoconférences sont très exigeantes pour la bande passante puisqu’il y a beaucoup de données qui sont transmises à chaque seconde. Éteindre sa caméra pendant une réunion de travail peut faire une différence, d’après Anaïs Néron, vice-présidente finance et marketing de Facilis Global, une firme montréalaise qui développe des logiciels et des services de collaboration en ligne.

«Les données audios, priorisées par les fournisseurs, sont moins affectées par la congestion», explique-t-elle.

Pour les périodes où les réseaux internet sont très sollicités, Anaïs Néron recommande de recourir à plusieurs outils de communication en parallèle. Elle propose par exemple d’utiliser un pont-conférence ou le téléphone fixe pour les échanges verbaux et une technologie numérique permettant le partage d’écran pour la présentation d’un document pendant les rencontres. «Dans un contexte d’affaires, on n’a pas nécessairement à se voir», souligne-t-elle.

>> À voir aussi: notre comparateur de forfaits internet, incluant une sélection des meilleurs forfaits internet illimités

Éviter les heures pile

Bien des réunions sont convoquées aux heures pile dans les milieux de travail. Pour préserver la routine professionnelle, il en est de même pour les rencontres virtuelles, ce qui crée du trafic dans les réseaux internet quand l’aiguille de l’horloge change d’heure. Il est ainsi préférable d’ouvrir la discussion à un autre moment qu’aux heures pile.

«Commencer notre vidéoconférence à 9 h 15 plutôt qu’à 9 h peut faire une différence, mentionne Anaïs Néron. À 9 h, les réseaux sont vraiment congestionnés.»

Anaïs Néron recommande également aux participants de se connecter graduellement à la plateforme de collaboration en ligne, avant l’ouverture de la réunion, et non pas tous au même moment.

>> À lire aussi: Les réseaux internet résistent à la forte demande pendant la pandémie

Reporter les téléchargements pendant la nuit

La consommation d’Internet diminue de façon importante pendant la nuit. Dominic Germain, directeur des services internet et commutation du fournisseur indépendant Sogetel, conseille ainsi de procéder aux téléchargements imposants après 22 h.

«Si vous avez de gros téléchargements à faire, comme des mises à jour ou des jeux vidéo, lancez-les avant de vous coucher, surtout si vous avez un accès internet modeste à la maison», suggère-t-il.

À la blague, il propose de faire comme à l’époque où la connexion internet passait par la ligne téléphonique. «Ça ne prendra pas la nuit, mais ça va se faire dans une période moins achalandée, ajoute-t-il. On aide ainsi à répartir la charge.»

Privilégier la connexion filaire

Si votre service internet est instable et que vous devez assister à une réunion de la plus haute importance, une solution serait de brancher votre ordinateur directement dans le modem. «La connexion sera plus rapide», assure Anaïs Néron.

Qui plus est, ce truc permettra de mieux répondre à la forte demande de transmission de données suscitée par l’utilisation de certaines technologies énergivores.

Surveiller la vitesse de son service internet avec modération

En cas de doute, plusieurs outils existent pour connaître la vitesse de son service internet. Dominic Germain met en garde les internautes contre ces tests. «Ça demande du débit, fait-il remarquer. Faire des tests de vitesse aux deux minutes engorge le réseau inutilement. Ce n’est pas très productif.»

Diminution de la qualité du contenu

Pour aider les consommateurs à ménager leur bande passante et permettre aux entreprises de télécommunication de mieux répondre à la demande importante, des fournisseurs de contenu ont réduit la qualité de leurs vidéos jusqu’à la fin du mois d’avril.

Le géant Netflix a d’abord modifié son contenu diffusé en Europe afin d’utiliser 25 % de moins de bande passante. Il a par la suite élargi cette mesure, notamment au Canada, en précisant que ses abonnés pourront continuer de regarder des films et des séries télévisées en format haute définition ou ultra haute définition 4K.

Google a pour sa part imposé une résolution de 480p par défaut à toutes les vidéos visionnées sur la plateforme YouTube dans le monde.

La qualité visuelle des séries télévisées et des films offerts sur la plateforme Crave a aussi été révisée à la baisse par Bell Média. Une résolution de 720p a été programmée par défaut.

>> À voir aussi: notre comparateur de forfaits internet, incluant une sélection des meilleurs forfaits internet illimités

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle