Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Que faire en cas de toux persistante?

Par Catherine Crépeau Mise en ligne : 20 novembre 2014 Shutterstock

Que faire en cas de toux persistante? Shutterstock

Votre rhume est guéri, mais vous continuez de tousser. Devriez-vous prendre un sirop antitussif ou un expectorant? Tout dépend à quel type de toux vous avez affaire.

Le rhume frappe les adultes environ quatre fois par année, et les enfants y sont confrontés en moyenne deux fois plus souvent. Les épisodes de toux qui l’accompagnent sont un réflexe naturel du corps qui cherche à expulser les sécrétions ou les particules qui irritent les voies respiratoires.

La toux sèche est due à une irritation des bronches, et elle produit peu de mucosité. Elle a tendance à durer longtemps, car chaque quinte de toux irrite les bronches, ce qui crée un cercle vicieux. On peut la calmer en suçant des pastilles pour la toux ou des bonbons sans sucre. Les sirops antitussifs contenant du dextrométhorphane (aussi appelé DM) peuvent aider à briser le cercle vicieux en diminuant l’irritation.

Pour sa part, la toux grasse (accompagnée d’expectorations ou de crachats) indique que le corps cherche à expulser un surplus de sécrétions causées par une inflammation des bronches due au rhume. Les sirops expectorants aident à détacher ou à liquéfier les viscosités afin de les faire remonter dans la gorge lorsqu’on tousse, faisant en sorte qu’on peut les cracher ou les avaler pour dégager les voies aériennes. La guaïfénésine est le seul produit pharmaceutique vendu pour favoriser l’expectoration, quoique son efficacité ne soit pas prouvée. À noter que la présence de sécrétions ne signifie pas nécessairement qu’il y a infection.

>> À lire aussi: les meilleurs remèdes pour soulager le rhume

Humidifiez l’air

Qu’il s’agisse de toux sèche ou de toux grasse, on peut l’atténuer en buvant de l’eau et en humidifiant l’air de la maison – avec un vaporisateur, un humidificateur à vapeur froide ou la vapeur d’une douche – afin d’éviter que la muqueuse qui tapisse les voies aériennes supérieures se dessèche.

Fait important: les enfants de moins de six ans ne devraient pas consommer de sirop contre la toux. Selon l’Hôpital de Montréal pour enfants, les tout-petits devraient garder le lit et prendre un comprimé d’acétaminophène (Tylenol ou Buckley, par exemple) afin de faire baisser la fièvre et soulager les symptômes de la toux.

Devrait-on consulter?

La toux n’est généralement pas un signe d’infection grave. Si toutefois elle persiste plus de 10 jours ou qu’elle entraîne la production d’un mucus jaune vert ou sanguin, vous devriez consulter un médecin… ce qu’à peine la moitié des Québécois font, révèle une étude parrainée par les compagnies de recherche pharmaceutique et publiée en mars 2014.

Le tiers des Québécois attendraient un mois avant de consulter pour une toux qui s’est détériorée. Une erreur, selon le Dr Claude Poirier, pneumologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Il souligne que les expectorations excessives, au même titre que le manque de souffle, peuvent être des signes avant-coureurs de problèmes graves aux poumons, telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Pourtant, l’étude montre qu’à peine 31 % des Québécois se préoccuperaient du fait que leur toux peut indiquer un problème plus grave qu’un simple rhume. Au Québec, la prévalence de la MPOC augmente de manière significative avec l’âge, atteignant 10,3 % de la population de 75 ans et plus.

 Consultez un médecin si:

• La toux est accompagnée de fièvre, de maux de tête, d’une éruption cutanée, de douleur au thorax et d’essoufflement (ces deux derniers symptômes pouvant être des signes de pneumonie).

• La toux est déclenchée par le vent, le froid ou l’activité physique (une indication possible d’asthme).

• La toux persistante est due au tabagisme, à l’asthme, à l’emphysème, à une bronchite chronique ou à un reflux gastro-œsophagien.

>> Où et quand se faire vacciner contre la grippe

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle