Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

5 questions sur les tests antigéniques rapides

Par Marie-Eve Shaffer
test-antigenique-rapide Shutterstock.com

Les tests antigéniques rapides, qui servent à dépister la COVID-19 en l’espace de 15 minutes, sont maintenant accessibles à la population. Ils sont considérés comme un outil parmi tant d’autres pour freiner la propagation du virus. Mais encore faut-il les utiliser à bon escient.

1. Où pouvez-vous vous procurer des tests antigéniques rapides?

Si vous avez un enfant qui fréquente une garderie ou une école primaire, vous devez avoir reçu une trousse de cinq tests.

Dès le 20 décembre, vous pouvez recevoir gratuitement des tests rapides à la pharmacie en présentant votre carte d’assurance maladie. Chaque personne âgée de 14 ans et plus aura droit à une trousse de cinq tests par période de 30 jours, et ce, jusqu’au 31 mars si l’approvisionnement le permet.

Pour savoir si la pharmacie qui se trouve près de chez vous distribue des tests rapides, vérifiez sur son site web ou ses réseaux sociaux, recommande l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP). Sinon, appelez au numéro général; le message d’accueil vous fournira l’information. Vous pouvez aussi vous rendre sur place.

«Il est inutile de se présenter ou d’appeler en pharmacie avant le 20 décembre pour se procurer des tests», signale l’AQPP.

2. Quand avez-vous avantage à utiliser un test rapide?

Quel que soit votre statut vaccinal, le gouvernement du Québec vous conseille de subir un test rapide si vous ressentez des symptômes qui s’apparentent à ceux de la COVID-19 (fièvre, perte d’odorat, grande fatigue, douleurs musculaires, etc.) et que vous vous apprêtez à côtoyer des personnes vulnérables.

«Dans le doute, si vous êtes symptomatique, il ne faut pas retenir qu’un résultat négatif à un test à antigènes [signifie que] vous êtes négatif. La prudence est de mise», mentionne le Dr Quoc Dinh Nguyen, gériatre et épidémiologiste au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Le médecin vous conseille alors de subir rapidement un test moléculaire qui a recours à la technologie d’amplification des acides nucléides (TAAN ou PCR pour polymerase chain reaction en anglais); ce test est offert dans les centres de dépistage, surtout si vous présentez des risques élevés d’être infecté. «Les tests rapides ne sont pas des substituts aux tests PCR», insiste-t-il.

Le fabricant du test Rapid Response, qui est distribué à la population au Québec, mentionne que les personnes asymptomatiques peuvent aussi l’utiliser. Le ministère des Solidarités et de la Santé, en France, réserve d’ailleurs les tests rapides aux gens qui n’ont aucun symptôme de la COVID-19 dans l’espoir de repérer des cas positifs.

3. Quelle est l’efficacité de ces tests antigéniques rapides?

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), aux États-Unis, soulignent que «les tests rapides présentent une sensibilité comparable aux tests TAAN lorsque la charge virale est plus importante et que la personne est dans la période la plus contagieuse».

Une étude britannique publiée dans le Cochrane Reviews en arrive à la même conclusion. La sensibilité des tests antigéniques rapides est plus élevée pendant la première semaine suivant l’apparition des symptômes que la deuxième, ce qui pousse les auteurs à recommander leur utilisation dans les premiers jours de la maladie s’il y a pénurie de tests TAAN.

Les tests rapides donnent davantage de résultats corrects avec les personnes symptomatiques (72 % de façon générale, mais 78 % pendant la première semaine après l’infection) qu’avec celles qui sont asymptomatiques (58 %), et dans les communautés où la prévalence de la maladie est élevée, selon l’étude.

Notez que le résultat à un test rapide peut être faussé si le matériel du test a été congelé ou si sa température ne se situe pas entre 15 et 30oC avant que vous en fassiez usage. Il en est de même si vous ne suivez pas méticuleusement les instructions.

4. Comment procéder à un test rapide à la maison?

Le procédé est plutôt simple. Sortez tout le matériel contenu dans la trousse et disposez-le sur une surface que vous aurez préalablement désinfectée.

  1. Versez le liquide fourni dans le tube.
  2. Faites un prélèvement nasal à l’aide d’un écouvillon. Introduisez celui-ci dans chaque narine et tournez-le cinq fois.
  3. Insérez l’écouvillon dans le tube rempli de liquide. Tournez-le une dizaine de fois et patientez deux minutes.
  4. Retirez l’écouvillon du tube et jetez-le. Refermez le tube avec le bouchon.
  5. Versez quelques gouttes sur la cartouche de test et attendez 15 minutes.

Si deux lignes apparaissent vis-à-vis le «T» et le «C», le résultat est positif. Dans le cas où une seule ligne se révèle à côté du «C», il est négatif.

Si aucune ligne ne se pointe à côté du «C», vous devez recommencer le test.

Vous préférez regarder une vidéo? Plusieurs ont été mises en ligne, dont une du gouvernement du Québec.

5. Que faire si le résultat est positif?

Si votre résultat est positif, le gouvernement du Québec vous demande de vous présenter dans un centre de dépistage. Vous subirez alors un test moléculaire, dont la sensibilité est accrue. Vous saurez avec certitude si vous êtes infecté ou pas.

Dans le cas où le résultat ressort négatif, vous pouvez reprendre vos activités, selon les autorités publiques du Québec.

Les CDC recommandent toutefois aux gens qui obtiennent un résultat négatif à un test antigénique rapide de faire preuve de vigilance et de s’isoler s’ils ont eu un contact étroit avec une personne infectée.

>> À lire aussi: Dépistage de la COVID-19: test moléculaire ou test antigénique?

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JEAN-CLAUDE DORé
    04 Janvier 2022

    Les tests sont fournis dans les garderies et les écoles primaires. Ils sont également disponibles gratuitement à la pharmacie pour toute personne de 14 ans et plus. Où trouve-t-on les tests pour les enfants de 12 et 13 ans qui vont au secondaire?

  • Par BERNARD CARON
    30 Décembre 2021

    ''Si deux lignes apparaissent vis-à-vis le «T» et le «C»,'' mais sur la photo il n'y a pas de T (sauf ceux dan sle mot Test)?