Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vos cadeaux de Noël ratés seront vendus sur le Web

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 17 Décembre 2009 Shutterstock

Shutterstock

Fini le temps où les cadeaux de mauvais goût se retrouvaient dans le fond d'un placard une fois le temps des Fêtes terminé. Désormais, les «mauvais cadeaux» se retrouvent... sur Internet.

Plus de la moitié des Québécois reçoivent à Noël des cadeaux qu’ils considèrent sans intérêt, révèle un sondage mené par Léger Marketing pour le compte du site Web d’annonces classées kijiji.ca. Bon nombre de personnes déçues tenteront cependant de tirer profit de la situation en mettant en vente sur le Web les fautes de goût commises par les belles-mères et les beaux-frères de ce monde. Comme les cadeaux sont encore dans leur emballage d'origine, il sera facile de les revendre à un prix défiant toute concurrence.

Selon kijiji.ca, une nuée d'articles ont été mis en vente sur son site au cours des deux mois qui ont suivi la période des Fêtes de l'an dernier. La compagnie n'a toutefois pas été en mesure de nous fournir des statistiques permettant de quantifier cette augmentation.

Son concurrent, le site Web eBay.ca, dispose cependant de statistiques plutôt éloquentes. En effet, le nombre de cravates en vente sur eBay a augmenté de 90 % durant les deux premières semaines de janvier 2009. La hausse représente environ 74 % du côté des chandails pour femmes et 77 % du côté des jouets pour bébés. Quant aux broches décoratives et épinglettes, l'augmentation représente plus de 140 %.

Statistiques intéressantes

• Lorsqu’ils reçoivent un cadeau raté, moins de 10 % des Québécois avouent leur déception.
• Plus de 80 % des Québécois n'ont jamais eu conscience d'offrir un cadeau ennuyeux.
• Après avoir reçu un cadeau inutile, 64 % des gens en parlent à leurs amis, la plupart du temps en divulguant le nom de la personne qui le leur a offert.
• Afin de masquer leur déception, un individu sur dix ira jusqu'à mettre en évidence un cadeau raté.
• Le tiers des Québécois croit que les pires cadeaux sont offerts par les membres de leur famille élargie (grands-parents, belle-famille, oncles, etc.)

Un sentiment de culpabilité vous ronge à l’idée de vendre l’horrible paire de bottes offerte par votre tante Ursule? Rappelez-vous que l’argent ainsi amassé vous permettra d’acheter quelque chose qui vous fera vraiment plaisir. Après tout, n’est-ce pas le but visé lorsqu’on offre un cadeau de Noël?

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle