Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Petit guide d’entretien du printemps pour votre vélo

Par Marie-Eve Shaffer
entretien-du-printemps-pour-votre-velo Shutterstock.com

Vous trépignez d’impatience à l’idée d’enfourcher votre vélo et de rouler pour effectuer vos déplacements quotidiens ou simplement pour le plaisir? Avant de vous élancer sur votre monture, un petit entretien de routine s’impose.

Selon l’état de votre bicyclette après son hibernation, vous pouvez la remettre en état vous-même ou faire appel à des experts. Si vous choisissez la deuxième option, notez que les ateliers sont déjà débordés.

Chez Mathieu Performance, à Québec, les adeptes du vélo doivent patienter au moins deux semaines avant que les mécaniciens puissent faire une mise au point sur leur deux-roues. «C’est déjà la folie», constate le conseiller de la boutique spécialisée, Charles Falardeau. Un délai d’attente similaire a été annoncé dans les quelques ateliers de réparation contactés par Protégez-Vous.

Dans le cas où vous décidez de procéder à l’entretien printanier de votre vélo, sachez qu’il y a des ateliers communautaires, où vous pouvez trouver des outils, et même des experts pour vous aider.

Voici les tâches incontournables à effectuer.

1. Nettoyer

Après avoir sorti votre vélo de la remise, un petit nettoyage est nécessaire. «Le bon vieux savon à vaisselle fera l’affaire», indique Charles Falardeau.

Vous pouvez aussi opter pour un nettoyant conçu spécialement pour le vélo. Vous aurez alors l’assurance que la peinture de votre monture ne sera pas abîmée.

N’utilisez pas un nettoyeur à pression. Le boyau d’arrosage ou un seau d’eau avec un linge conviendront davantage. Évitez de diriger un jet fort sur les pièces sensibles, comme le moteur d’un vélo électrique ou même le roulement scellé dans la roue.

2. Lubrifier la chaîne

Tous les 150 à 200 km, la chaîne a besoin d’être huilée. «Une chaîne sur des vitesses, c’est un contact métal sur métal, fait remarquer Charles Falardeau. Lubrifier votre chaîne va vous éviter pas mal de pépins.»

Avant de lubrifier, il faut dégraisser. Procurez-vous un nettoyeur dégraisseur dans les boutiques spécialisées ou les grands magasins généralistes. Vous pouvez également acheter un boîtier spécialement conçu pour cette tâche. Vous le remplissez avec le produit dégraisseur et vous l’installez autour de votre chaîne. Sinon, vous pouvez utiliser un chiffon imbibé.

Essuyez ensuite la chaîne avec un chiffon sec et appliquez un lubrifiant conçu pour votre vélo. Il en existe selon le type de bicyclette, mais aussi selon les conditions météorologiques qui prévalent pendant vos randonnées (température froide, climat sec, temps humide, etc.). Vous n’avez qu’à verser une goutte d’huile sur chaque bague, qui s’insère dans les dents des galets du dérailleur quand vous pédalez.

3. Vérifiez l’état de vos pneus

Comme vous en avez sans doute l’habitude pendant la belle saison, prenez soin de gonfler les pneus de votre vélo. «Avant chaque sortie, c’est important de vérifier la pression de ses pneus», souligne Charles Falardeau.

Quelle est la pression optimale? Il est difficile d’avancer une donnée précise. Comme l’indique Vélo Mag, elle dépendra de votre vélo, du type de roues dont il est muni, de votre poids, de votre style de conduite et de la route que vous parcourez. Autrement dit, faites des tests. Vous pouvez quand même avoir une idée avec un calculateur de pression des pneus.

Si vous constatez qu’un rayon d’une roue est brisé ou qu’une jante est abîmée, rendez-vous dans un atelier de réparation.

4. Ajustez les vitesses et les freins

Si le changement de vitesse s’avère laborieux et que votre dérailleur ne cesse de cliqueter, il est temps de réajuster les vitesses. Vous êtes du type manuel? Vous n’aurez aucun problème à effectuer cette tâche avec quelques tournevis et un trousseau de clés hexagonales. En cas de doute, faites appel à un réparateur expérimenté.

«C’est facile de tout bousiller, précise le conseiller de Mathieu Performance. Si on tourne une vis un quart de tour de trop vers la gauche ou la droite, en une seconde, c’est désajusté.»

Le réglage des freins est plus simple, surtout si ceux de votre vélo entrent en contact avec les jantes. Veillez à ce que l’étrier soit centré, que les patins de freins soient bien placés et que toute leur surface entre en contact avec les jantes lorsque vous serrez les freins. Dans le cas où votre bicyclette est munie de freins à disque, assurez-vous que celui-ci est bien droit sur votre roue et qu’il n’a pas été tordu sous le poids d’un autre vélo.

Si vous entendez un silement pendant votre première sortie, ne vous inquiétez pas. «Dès qu’il y a un peu d’humidité, de l’eau ou de la poussière, c’est normal que les freins silent, dit Charles Falardeau. Il n’y a pas d’ajustement à faire. Plus on va utiliser le vélo, plus il va se remettre à fonctionner normalement.»

>> À lire aussi: Votre bicyclette a besoin d’être réparée? Faites-le vous-même!

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.