Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

5 astuces pour bien manger en camping

Par Marie-Eve Shaffer
cuisine-camping

Vous souhaitez bien manger pendant vos vacances en camping, mais vous ne voulez pas traîner des tonnes d’ustensiles de cuisine ou passer trop de temps à la préparation des repas. Voici cinq trucs pour vous faciliter la tâche.

1. Renseignez-vous sur votre destination

La veille de votre départ, vérifiez si vous pouvez allumer un feu sur le site de camping. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) annonce les restrictions en vigueur selon les régions.

« On a de plus en plus souvent des températures un peu bizarres qui nous empêchent de faire un feu à ciel ouvert. Il faut que les recettes puissent s’adapter au barbecue ou au feu », mentionne Manon Lapierre, auteure du livre Feu ! Plein d’idées pour enfin bien manger en camping et du blogue La petite bette.

Pendant les préparatifs, cette adepte du glamping s’informe également sur les marchés locaux. « J’en profite pour acheter du fromage, des légumes frais et des trucs que je ne peux pas garder dans la glacière ou dans le frigo, dit-elle. Je trouve que c’est un must. Ça donne la chance de découvrir des producteurs locaux. »

Cette sortie la dispensera en plus de devoir prévoir scrupuleusement tous les repas et collations de son séjour en camping, en plus de lui permettre de laisser place à l’improvisation.

2. Planifiez !

Il est tout de même important de planifier votre menu. Avant même de commencer à mettre la tente et les sacs de couchage dans la voiture, décidez ce que vous mangerez pendant votre virée en plein air. Vous pourrez ainsi cuisiner certains plats à l’avance, les congeler – pour qu’ils agissent comme bloc réfrigérant dans la glacière – ou les emballer sous vide.

« Le premier soir, on essaie d’avoir quelque chose de facile à cuisiner, comme des marinades ou un mets précuit, parce que ça prend toujours plus de temps pour s’installer », soulève Manon Lapierre. Elle ajoute que la météo peut avoir une incidence sur son menu : elle évitera de mitonner des plats autour du feu pendant un épisode caniculaire.

3. Dénichez des idées de plats appétissants

Vous manquez d’idées ? Vous ne voulez pas manger que des hot-dogs et des hamburgers ? Saumon en papillote, magrets de canard emballés sous vide, risotto, pâtes au pesto, saucisses italiennes, fondue au fromage, et même homard sur le feu font partie des suggestions que les lecteurs de Protégez-Vous ont partagées sur la page Facebook.

Des figures bien connues de la littérature culinaire et des émissions de cuisine, comme Geneviève O’Gleman, Ricardo et Bob le chef, ont aussi formulé quelques propositions pour sortir des sentiers battus.

Dans son livre de recettes pour le camping, Manon Lapierre suggère pour sa part de faire une raclette autour du feu. « Ça prend une demi-meule [de fromage] qu’on met près des flammes. Et tranquillement pas vite, ça se met à couler et tu grattes », explique-t-elle, en précisant qu’un cuisinier suisse lui a dicté la méthode.

4. Préparez votre attirail de cuisine

Au-delà des assiettes, des verres et des ustensiles, réunissez le matériel de cuisine indispensable à la préparation de vos repas.

Pour Manon Lapierre, la poêle de fonte représente l’outil incontournable. « Les gens ont tendance à prendre un kit en aluminium super léger, mais, quand tu aimes cuisiner, c’est plus frustrant qu’autre chose, dit-elle. Les poêles tordent et tu ne peux pas les utiliser partout. La fonte, tu peux la mettre directement sur des briquettes, sur des bûches, sur la braise, sur une grille ou sur un barbecue. »

Puisque ce ne sont pas tous les sites de camping qui ont installé des foyers munis d’une grille, la blogueuse propose d’en apporter une, avec des pinces et une bonne paire de mitaines de four. Elle veille aussi à utiliser le moins de vaisselle possible parce que, la laver, c’est plus laborieux en plein air qu’à la maison.

5. Gérez adéquatement la glacière

Si vous disposez d’assez d’espace, apportez deux glacières, l’une pour les jus, les bouteilles d’eau et les boissons, et l’autre pour la nourriture. « On est tout le temps en train d’ouvrir celle qui contient les boissons. Sa température diminue donc rapidement. Ce n’est pas l’idéal pour les aliments frais », indique l’auteure.

Pour garder la glacière au frais plus longtemps, privilégiez les blocs réfrigérants et placez-lez sur le dessus. Les plats que vous ne mangerez pas pendant les premiers jours, congelez-les, si c’est possible. Faites de même avec quelques bouteilles d’eau.

Réduisez au maximum l’espace de vos aliments, en retirant leur emballage et en les portionnant, suggère Manon Lapierre. N’apportez que ce dont vous avez besoin.

Sur ce, bon appétit !

>> À lire aussi : Comment choisir un matelas de sol et une tente de camping

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.