Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vous pouvez désormais faire votre testament en ligne

Par Alexandre D’Astous
testament

Il est maintenant possible au Québec de faire son testament entièrement en ligne grâce à la plateforme numérique de l’entreprise canadienne Willful.

Willful est la première entreprise à proposer un testament notarié numérique qui peut être rempli en ligne à 100 %, sans avoir à l’imprimer ou à rencontrer un notaire. La plateforme permet notamment de désigner un tuteur et des remplaçants, de laisser des héritages précis à certaines personnes ou de décider de la répartition du patrimoine.

«Une fois que cela est déterminé, la création du testament en ligne se fait en moins de 20 minutes. La personne peut ensuite l’enregistrer, le faire signer par deux témoins, l’imprimer et le conserver ou demander qu’il soit authentifié par un notaire», mentionne l’avocat fiscaliste Alexandre Dufresne, du cabinet d’avocats Spiegel Sohmer, embauché comme consultant par Willful afin de s’assurer que la législation québécoise en matière de succession, différente de celle des autres provinces, est respectée.

Processus assez simple

Le processus est assez simple. La plateforme guide l’utilisateur à travers une série de questions sur sa situation de vie et l’aide à définir des rôles clés comme ceux des liquidateurs et des légataires. Une fois ces données précisées, Willful fournit un document personnalisé accompagné d’une page d’instructions pour garantir le respect de toutes les exigences légales.

«Comme il peut survenir des événements de vie risquant de modifier les dernières volontés d’une personne, Willful propose des mises à jour gratuites. La personne peut modifier son testament aussi souvent qu’elle le souhaite, sans frais supplémentaires», précise Me Dufresne.

Deux types de forfaits

Willfull propose deux types de forfaits. Il y a d’abord un testament à 99 $, à faire signer par deux témoins, qui est parfaitement légal, mais que vos héritiers devront faire vérifier par un tribunal ou par un notaire à votre décès. Si vous choisissez cette option, vous devez donc imprimer votre testament et le faire signer par deux témoins afin qu’il soit légal.

L’option notariée à 349 $, pour sa part, comprend l’inscription à la Chambre des notaires par un notaire associé à l’entreprise. Le document devient alors un acte authentique qui ne peut être contesté. C’est une option plus sûre.

Pour ceux qui voudraient faire leur testament seul, sans avoir à payer, la législation québécoise permet un troisième type de testament, soit un document écrit à la main et signé par son auteur, que l’on appelle testament olographe. Ce dernier doit aussi être validé par un tribunal ou un notaire à votre décès.

Simplifier la planification de la fin de vie

«Notre mission est d’utiliser la technologie pour simplifier la planification de fin de vie. Avec notre plateforme, il est possible de faire son testament complètement seul et rapidement. Nous offrons aussi les services d’un notaire, disponible pour les gens dont la situation serait plus complexe», souligne Erin Bury, cofondatrice de Willful.

Selon l’entreprise, 43 % des Québécois de plus de 18 ans n’ont pas de testament en raison des coûts rattachés à sa rédaction, de la confusion sur la manière de procéder et du temps demandé par le processus.

Pas pour les situations complexes

«L’objectif est de faciliter le processus, de l’accélérer et de l’offrir à un coût abordable pour que tout le monde possède un testament. Le système a fait ses preuves dans les autres provinces canadiennes. Mais il y a un bémol. Les personnes dont la situation est plus complexe, qui ont beaucoup d’actifs ou des familles éclatées, auraient avantage à consulter un notaire», précise Me Dufresne.

À la Chambre des notaires du Québec, on refuse de commenter la plateforme Willful en particulier. On se contente de dire que les plateformes de testament en ligne sont légales, mais que les utilisateurs doivent être conscients de certains enjeux concernant de possibles contestations.

>> À lire aussi : Les 7 règles du testament et Comment rendre officiel un testament non notarié.

Lire l'article
La haute vitesse en région ne sera pas une aubaine… pour le moment

Québec et Ottawa dépenseront 826 millions de dollars pour brancher à la haute vitesse les 148 000 foyers québécois qui n’y ont pas encore accès. Les consommateurs n’auront cependant pas le choix du fournisseur, puisqu’il n’y en aura qu’un seul par région. La haute vitesse sera donc accessible, mais pas nécessairement abordable.

Lire l'article
Cultiver les légumes qui se trouvent dans votre réfrigérateur

Vous souhaitez planter des semis pour repiquer les pousses qu’ils produiront dans votre potager dès que la température le permettra. Pourquoi ne pas profiter des légumes qui sont dans votre réfrigérateur? Voici comment vous y prendre.

Lire l'article
Fin des téléphones LG: ce que vous devez savoir

Le fabricant LG a annoncé cette semaine la fermeture de sa division mobile. Voici ce que cela signifie pour les propriétaires actuels d’un téléphone de l’entreprise, mais aussi pour ceux qui considèrent en acheter un au rabais pendant que LG écoule ses derniers inventaires.

Lire l'article
Vous voulez acheter des bitcoins? Gare à la plateforme que vous utilisez!

Vous voulez investir dans les cryptomonnaies? Facile: des centaines d'applications et de plateformes vous permettent de le faire à partir d'un navigateur web ou d'un téléphone intelligent. Par contre, ces plateformes – à l'exception d'une seule – ne sont pas inscrites auprès des autorités des marchés financiers au Canada. Vous n’avez donc aucun recours si votre investissement ne se déroule pas comme prévu.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.