Impôts 2018: quoi de neuf pour les particuliers?

Par Mise en ligne : 07 février 2019

Shutterstock.com

Shutterstock.com

La saison des impôts approche avec son vent de bonnes et de mauvaises nouvelles pour les contribuables. Lesquelles toucheront votre portefeuille? Nous avons vérifié pour vous.

Ajout, retrait, majoration ou diminution des crédits d’impôt… Chaque année, la gymnastique fiscale est influencée par l’état des finances publiques, le contexte politique et les priorités des gouvernements provincial et fédéral.

«Comme on sort d’une période électorale au Québec et qu’on entre en période préélectorale au fédéral, il n’y a pas eu d’annonces de grands changements s’appliquant à l’année fiscale 2018», commente Sarah Phaneuf, associée en fiscalité au cabinet Raymond Chabot Grant Thornton, bureau de Sherbrooke.

«Toujours dans l’optique de favoriser la classe moyenne et de faire en sorte que les riches paient plus d’impôts, certains crédits sont majorés ou prolongés, sans plus, explique la fiscaliste. Par exemple, dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre qui s’intensifie à cause du départ massif à la retraite des baby-boomers, certaines petites mesures encouragent les gens à travailler davantage ou plus longtemps.»

«De plus, depuis janvier 2018, les possibilités de fractionnement de revenus ont été très restreintes, tant au fédéral qu’au provincial, poursuit-elle. Ceci limitera les économies d’impôt des entrepreneurs et des professionnels incorporés (médecins, comptables, avocats, etc.), qui auparavant pouvaient fractionner des revenus de dividendes avec leur conjoint ou leurs enfants majeurs.»

Consultez les pages suivantes de Revenu Québec et de l’Agence du revenu du Canada (ARC) pour connaître l’ensemble des modifications qui s’appliquent aux déclarations de revenus des particuliers pour l’année 2018. Rappelons que vous devez produire vos déclarations au plus tard le 30 avril 2019.

Bon à savoir: un crédit d’impôt non remboursable réduit ou annule l’impôt que vous aurez à payer. Un crédit d’impôt remboursable est un montant qui vous sera versé même si vous n'avez aucun impôt à payer.

>> À lire aussi: notre évaluation de logiciels d'impôts

Vous êtes propriétaire

Au provincial. Si vous avez acheté votre première maison ou votre premier condo en 2018, vous serez parmi les premiers bénéficiaires du nouveau crédit non remboursable pour l’achat d’une première habitation instauré par Revenu Québec, pouvant atteindre 750 $. Québec s’harmonise ainsi avec le gouvernement fédéral, qui offre un crédit similaire depuis plusieurs années afin d’encourager l’accès à la propriété. Les nouveaux propriétaires peuvent désormais demander ces deux crédits en même temps, pour un total de 1376 $ (750 $ en crédit provincial + 626 $ en crédit fédéral – abattement du Québec).

Au provincial. Les propriétaires passionnés de rénos seront heureux d’apprendre que le crédit remboursable RénoVert, qui permet d’obtenir jusqu’à 10 000 $ pour des rénovations écoresponsables à leur résidence principale ou à leur chalet, est prolongé jusqu’au 31 mars 2019. Les particuliers ont jusqu’à cette date pour conclure une entente avec un entrepreneur reconnu et ils devront acquitter leurs dépenses de rénovation avant le 1er janvier 2020. Les travaux doivent viser une meilleure performance écoénergétique: isolation, étanchéisation, portes et fenêtres, chauffage, climatisation, chauffe-eau, etc.

Au provincial. Rappel: en 2017, le gouvernement a mis en place le crédit d’impôt pour la mise aux normes d’installations d’assainissement des eaux usées résidentielles. Le crédit maximal remboursable pour les années 2017 à 2022 est de 5500 $ par habitation admissible (maison unifamiliale, chalet quatre saisons normalement habité par le particulier, copropriété, etc.); il vise à dédommager les propriétaires pour les dépenses relatives à une installation d’évacuation, de réception ou de traitement des eaux usées, des eaux de cabinet d’aisance ou des eaux ménagères d’une habitation admissible.

Au provincial. Si votre chalet a souffert des inondations ayant frappé plusieurs municipalités québécoises entre le 5 avril et le 16 mai 2017 et que vous avez payé pour sa remise en état en 2018, vous pouvez demander le crédit d’impôt pour remise en état d’une résidence secondaire. Le montant maximal du crédit pour 2017 et 2018 est de 15 000 $.

Au fédéral. Premier acheteur? Encore cette année, les nouveaux propriétaires de maison ou de condo peuvent obtenir un crédit d’impôt non remboursable de 750 $ (avant abattement du Québec). De quoi compenser en partie la «taxe de bienvenue»!

 Au fédéral. Rappel: si vous avez vendu votre résidence principale en 2018 ou si vous planifiez de le faire dans les prochaines années, sachez que vous devez désormais fournir des informations à l’ARC dans votre déclaration de revenus afin de pouvoir profiter de l’exemption d’impôt sur le gain en capital: l’année d’acquisition, le prix de vente et une description du bien vendu. Le contribuable qui omet de divulguer ces informations dans sa déclaration de revenus pour l’année de la vente de la résidence pourra, en produisant une déclaration amendée et en payant la pénalité applicable pour production tardive (dont le montant peut atteindre 8000 $), récupérer l’exemption.

Vous avez des enfants

Au provincial. La limite du crédit pour frais de garde d’enfant passe de 8000 à 9500 $ pour les enfants nés après le 31 décembre 2011, et de 11 000 à 13 000 $ pour les enfants ayant un handicap grave, peu importe leur âge. Ces montants feront l’objet d’une indexation annuelle automatique à compter de l’année d’imposition 2019.

Au provincial. Au tarif journalier de base de 8,05 $ par enfant inscrit dans un service de garde subventionné en 2018 s’ajoute une contribution additionnelle pour les ménages ayant un revenu net de plus de 52 220 $ en 2018. Cette cotisation, qui doit être versée au moment de la déclaration de revenus, est calculée au moyen de l’annexe 1 à partir des informations inscrites sur le relevé 30 que doit vous remettre la garderie avant le 28 février 2019. Estimez combien vous devez sur cette page, puis faites des provisions pour l’an prochain en déposant l’argent dans un compte d’épargne ou en augmentant vos retenues à la source à chaque paye en fonction de la grille de tarification 2019.

Les parents seront soulagés d’apprendre que le gouvernement Legault a annoncé son intention d’abolir cette contribution additionnelle lors de son prochain budget, qui sera révélé au printemps 2019. En attendant, il a décrété, pour 2019, le gel de cette contribution au montant qui prévalait en 2018.

Vous prenez soin d’un proche

Au provincial. Nouveauté intéressante cette année: Revenu Québec élargit la liste de qui peut bénéficier d’un crédit remboursable pour proche aidant. Les aidants n’habitant pas avec le proche dont ils s’occupent peuvent dorénavant demander un crédit remboursable pouvant atteindre 533 $; pour être admissibles, ils doivent aider bénévolement la personne de façon régulière et constante au quotidien. Comme c’était le cas auparavant, vous pouvez réclamer jusqu’à 1015 $ pour 2018 si vous prenez soin de votre conjoint âgé d’au moins 70 ans dans votre propre résidence. Et si vous hébergez ou cohabitez avec un proche nécessitant des soins, vous pouvez réclamer jusqu’à 1185 $ pour 2018.

Au provincial. Le crédit d’impôt remboursable pour relève bénévole est modifié afin de soutenir davantage les aidants naturels qui ont besoin de répit. Les aidants peuvent attribuer un crédit de 250 $ à un bénévole ayant fourni 200 heures d’assistance au cours d’une année, 500 $ pour 300 heures, et 750 $ pour 400 heures de relève.

Au fédéral. Rappel: vous avez droit au crédit canadien pour aidants naturels (CCAN) instauré en 2017 si vous subvenez aux besoins d’un époux, d’un conjoint de fait ou d’une personne à charge qui a une déficience physique ou mentale (parents, grands-parents, enfants, petits-enfants, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux ou nièces). Le montant que vous pouvez réclamer dépend de votre relation avec la personne, de votre situation, du revenu net de la personne et du fait que d’autres crédits ont été demandés ou non pour cette personne.

Vous êtes un aîné ou un retraité

Au provincial. Le crédit d’impôt pour frais engagés par un aîné pour maintenir son autonomie est bonifié pour permettre à plus d’aînés de 70 ans et plus de maximiser leur autonomie et d’assurer leur sécurité. Le crédit est égal à 20 % de la partie excédant 250 $ de frais annuels engagés pour acquérir, louer ou installer des biens destinés à être utilisés par un aîné dans sa résidence principale. Enrichie, la liste des biens admissibles inclut désormais marchettes, cannes, béquilles, fauteuils roulants non motorisés et équipements pour personnes malentendantes. Notez qu’il n’y a pas de plafond à ce crédit.

Au provincial.Si vous aviez 70 ans ou plus au 31 décembre 2018, vous avez droit au nouveau crédit d’impôt remboursable pour le soutien aux aînés. Selon votre revenu familial, ce crédit peut atteindre 400 $ si vous vivez en couple, que votre conjoint a aussi droit au crédit et que votre revenu familial est inférieur à 44 600 $; 200 $ si vous vivez en couple, que seulement l’un de vous deux a droit au crédit et que le revenu de votre ménage est de moins de 40 600 $; et 200 $ si vous vivez seul et que votre revenu est sous la barre des 26 500 $.

Au provincial. Rappel: les aînés de 65 ans et plus qui sont propriétaires de leur demeure depuis au moins 15 ans et qui subissent une hausse significative de leur compte de taxes municipales ont maintenant droit à une subvention. Leur revenu annuel familial ne doit toutefois pas excéder 51 700 $. La demande doit être effectuée en remplissant le formulaire TP-1029 TM lors de la production de la déclaration de revenus 2018.

Au provincial. L’âge d’admissibilité au crédit d’impôt non remboursable pour travailleur d’expérience est désormais de 61 ans au lieu de 63 ans. Ainsi, si vous aviez 61 ans ou plus au 31 décembre 2018, que vous êtes toujours sur le marché du travail et gagnez plus de 5000 $ par an, vous pouvez obtenir un crédit maximal de 450 $ si vous avez 61 ans, de 750 $ si vous avez 62 ans, de 1050 $ si vous avez 63 ans, de 1350 $ si vous avez 64 ans et de 1650 $ si vous avez 65 ans.

Au provincial. Si vous avez 70 ans et plus et un revenu annuel ne dépassant pas 41 505 $, vous pouvez encore cette année bénéficier du crédit d’impôt pour activités des aînés (activités physiques, artistiques, culturelles ou récréatives) jusqu’à concurrence de 40 $. 

Au provincial. Dans le but d’encourager la cohabitation intergénérationnelle, les critères d’admissibilité relatifs au montant pour personne vivant seule sont modifiés pour rendre admissibles les grands-parents et arrière-grands-parents qui partagent un logement avec leurs petits-enfants ou arrière-petits-enfants majeurs aux études.

Vous travaillez

Au provincial. Le gouvernement bonifie le crédit Bouclier fiscal, qui compense les avantages fiscaux perdus par les gens à faible revenu qui travaillent davantage (prime au travail, etc.). À compter de l’année d’imposition 2018, les revenus de travail pris en compte dans les calculs du fisc passent de 3000 à 4000 $ par personne.

Au provincial. Si vous êtes chauffeur ou propriétaire de taxi, vous pourriez bénéficier de la bonification temporaire maximale de 500 $ du crédit d’impôt remboursable auquel vous avez droit.

Vous épargnez ou vous donnez

Au provincial et au fédéral. Désireux de garnir votre REER d’actions d’un fonds de travailleurs? Le taux du crédit d’impôt supplémentaire accordé pour Fondaction est maintenu à 20 % pour les actions acquises entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2021. Un particulier peut donc obtenir une économie fiscale additionnelle de 35 % (20 % du provincial et 15 % du fédéral). Quant à l’achat d’actions du Fonds FTQ, il permet encore cette année d’obtenir un crédit d’impôt additionnel de 30 % (15 % du provincial et 15 % du fédéral).

Au fédéral. Pour 2018, le Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous permet d’épargner 5500 $ à l’abri de l’impôt. Ce plafond sera augmenté à 6000 $ pour 2019. Une personne n’ayant encore jamais cotisé à un CELI, lequel fête ses dix ans cette année, pourra utiliser ses droits de cotisation pour y investir jusqu’à 63 500 $ en 2019.

Au provincial. Les philanthropes seront heureux d’apprendre que le crédit d’impôt pour un premier don important en culture est prolongé jusqu’en 2022. Ce crédit non remboursable peut atteindre 1250 $ pour un don de 5000 $, et 6250 $ pour un don de 25 000 $, qui est le maximum admissible.

>> À voir sur notre site: Quelle est la différence entre REER et CELI? (Vidéo)

Soins de santé

Au provincial. Une rare et plaisante surprise: le 1er juillet 2018, les taux de cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec ont été diminués, et la cotisation maximale est passée de 667 à 616 $, soit une baisse de 7,7 % par rapport à l’an dernier. Ainsi, pour toute l’année 2018, la prime maximale est de 641,50 $. Cette diminution, qui découle de nouvelles ententes entre le gouvernement et les fabricants de médicaments, bénéficiera à 2,2 millions de Québécois couverts par ce régime public, affirme le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Au fédéral. Le crédit d’impôt pour frais médicaux est élargi pour autoriser les dépenses liées aux animaux d’assistance dressés pour exécuter des tâches précises pour un patient souffrant d’une déficience mentale grave. Les dépenses admissibles en 2018 comprennent, entre autres choses, le coût de l’animal, ses soins et son entretien ainsi que les frais de déplacement raisonnables du patient vers un établissement offrant une formation pour le dressage de ces animaux.

Quelques ressources utiles

Déclaration de revenus 2018 – Revenu Québec
Préparez-vous à produire votre déclaration de revenus de 2018 - ARC
Les taux d’imposition au Québec, 2018 – Desjardins

Deux sources d’aide pour les familles

Même si elles n’influencent pas l’impôt à payer, voici deux bonnes nouvelles pour les familles.

Au provincial. À l’automne 2018, le gouvernement Legault a rebaptisé le Soutien aux enfants «Allocation famille» et annoncé la bonification du montant maximal de l’aide aux familles de 500 $ par an pour les 2e et 3e enfants à compter de janvier 2019. Les sommes seront versées rétroactivement à compter d’avril 2019. Calculez le montant auquel vous avez droit ici.

Au fédéral. Depuis juillet 2018, les prestations issues de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) sont indexées pour suivre la hausse du coût de la vie. À titre d’exemple, pour l’année de prestations 2019-2020, un parent seul gagnant 35 000 $ et ayant deux enfants (un de moins de 6 ans et l’autre âgé entre 6 et 17 ans), empochera 560 $ en plus. En indexant l’ACE, le gouvernement versera 5,6 milliards de dollars de plus en soutien aux familles canadiennes au cours de la période de 2018-2019 à 2022-2023.

>> À lire aussi: Comment faire vos impôts en solo

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelles