Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(4) Articles

(6) Produits

(0) Fiches

6 logiciels d'impôts testés

Par Mise en ligne : 15 février 2019

Shutterstock.com

Shutterstock.com

Découvrez les meilleurs logiciels d'impôts et voyez lesquels sont à éviter parmi H&R Block, ImpôtExpert, ImpôtSimple, StudioTax, TaxTron et TurboImpôt.

Pour trouver le logiciel d'impôts qui convient à votre situation, comparez-les entre eux grâce à notre comparateur de produits, voyez notre liste de logiciels recommandés et lisez nos conseils pour savoir comment choisir un logiciel d'impôts qui ira «chercher» toutes vos déductions.

Si votre situation fiscale est relativement simple, et ne comprend, par exemple, qu’un relevé d’emploi, des REER et quelques dépenses déductibles, comme des frais médicaux, plusieurs logiciels d’impôts efficaces et faciles d’utilisation s’offrent à vous. L’un des produits que nous recommandons est même gratuit!

Vos sources de revenus sont diversifiées, vous avez des personnes à charge et plusieurs dépenses déductibles? Lors de notre test, peu de logiciels sont parvenus à produire une déclaration moyennement complexe sans faire d’erreurs de calcul. Deux des six logiciels ont même lamentablement échoué à la tâche, faisant perdre entre 300 et 1400 $ à leurs utilisateurs. Un troisième logiciel a fait de mauvais calculs dans les déclarations provinciales, ce qui a coûté de 150 à 500 $ à nos contribuables. En tout, seuls trois logiciels s’en sortent honorablement et conviennent à la plupart des profils d’utilisateurs.

Travailleur autonome, redoublez d’attention

Au moment de faire notre test, en janvier 2019, tous les logiciels testés ont commis une erreur en calculant la « déduction pour amortissement (DPA) », qui s’applique par exemple à l’achat de mobilier ou d’équipement pour le bureau. Les logiciels n’ont pas tenu compte de la mise à jour fiscale de décembre 2018 qui établit de nouvelles règles pour l’amortissement du matériel acheté après le 20 novembre 2018. Conséquence : un remboursement trop élevé de 140 à 300 $ a été accordé à notre profil « travailleur autonome ». Mais depuis, certains éditeurs ont corrigé le tir et effectué les corrections nécessaires. Protégez-Vous a donc mis à jour ses résultats en date du 1er mars. Voyez nos recommandations pour les travailleurs autonomes dans le comparateur de logiciels.

Les profils d’utilisateurs

Pour tester les logiciels, nous avons rempli près d’une quarantaine de déclarations d’impôts s’appliquant aux cinq profils d’utilisateurs suivants:

•  Couple avec deux jeunes enfants utilisant des services de garde (CPE et école primaire). Salariés, les parents ont un revenu combiné d’environ 135 000 $. L’un a une assurance médicaments privée et cotise à un REER; l’autre a des revenus de placements et des frais déductibles.

• Femme salariée et chef de famille monoparentale. Elle a la garde exclusive de son enfant, pour lequel elle reçoit une pension alimentaire. Elle est propriétaire d’un condo dans une grande ville du Québec. Elle possède une assurance médicaments privée dont une portion est payée par son employeur.

• Jeune entrepreneure qui a fondé une petite entreprise avec un associé. Elle a une voiture et différents frais liés à l’utilisation d’un bureau à domicile. Elle rembourse une dette étudiante et déduit des droits de scolarité.

• Couple de retraités dont les revenus proviennent, entre autres, de la Sécurité de la vieillesse et d’un régime de pension privé. Ils possèdent un immeuble locatif pour lequel ils engagent diverses dépenses (assurances, taxes municipales, système d’alarme, etc.).

• Jeune travailleur salarié qui vit seul en appartement. Il cotise à un REER chaque mois. Il a quelques dépenses de frais de santé, mais il n’a pas d’assurance privée.

En plus de l’exactitude des calculs, de la facilité d’utilisation et de l’efficacité des produits, nous avons aussi évalué la qualité du soutien à la clientèle. Pour ce faire, nous avons cherché les réponses à trois questions pièges dans les outils d’aide proposés, sur les sites web des éditeurs et en les joignant par courriel ou par téléphone. La qualité et le délai des réponses ont été notés.

Pour savoir quel logiciel d'impôts acheter en fonction de votre situation, comparez les logiciels entre eux à l’aide des filtres de recherche correspondant à ces cinq profils d’utilisateurs.

Voir les résultats
Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Argent