Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Amazon: comment reconnaitre les faux commentaires

Par Lyes Mahouche
amazon-2 ArthurStock/Shutterstock.com

Amazon poursuit plus de 11 000 de personnes pour avoir publié sur son site de faux commentaires, un indicateur largement utilisé par les consommateurs pour faire leur choix parmi la multitude de produits disponibles. Un geste qui montre que les évaluations d’acheteur sont moins fiables que vous pourriez le croire. Quelques trucs pour reconnaitre les faux avis.

Le phénomène des faux avis

Avec une telle panoplie de produits, il devient de plus en plus difficile de se distinguer. C’est ainsi qu’une proportion grandissante de revendeurs utilisent de faux avis pour tenter de faire grimper leur produit en haut de la liste des suggestions. C’est une façon de berner l’algorithme d’Amazon puisqu’il prend en considération la note attribuée à un produit dans les propositions qu’il mettra de l’avant.

Certaines compagnies vont jusqu’à proposer aux acheteurs de les rembourser en échange d’un avis positif. Facebook est l’une des principales plateformes utilisées par les vendeurs Amazon pour recruter de faux évaluateurs. Pour ce faire, les vendeurs créent des groupes Facebook privés où ils font la promotion de leurs produits en sollicitant les utilisateurs à acheter leurs produits et à laisser un avis cinq étoiles en échange d’un remboursement intégral (et parfois d’un paiement supplémentaire). C’est une façon pour ces compagnies d’avoir des avis d’acheteurs vérifiés positifs, une denrée prisée pour berner l’algorithme.

Selon une étude de l’Université de Californie à Los Angeles, les 30 groupes les plus populaires sont importants et assez actifs. Ils ont 16 000 membres en moyenne et 568 fausses demandes d’évaluations postées par jour par groupe. L’un de ces groupes avait plus de 40 000 membres. C’est donc un problème d’une grande envergure.

Amazon affirme avoir intercepté plus de 200 millions de faux avis sur sa plateforme, mais c’est loin d’être réglé. Il est difficile pour le géant de la vente en ligne d’éradiquer le problème puisque la fraude se déroule sur d’autres plateformes comme Facebook, Telegram ou même des sites web dédiés à la vente de fausses évaluations. Amazon a d’ailleurs poursuivi en justice plus de 11 000 personnes en lien avec des groupes de discussion d’achat de fausses évaluations. Ces personnes sont liées à la création, l’administration et la modération de groupes de discussion. La compagnie octroie aussi le titre de “Meilleurs clients évaluateurs d’Amazon” aux personnes qui écrivent les évaluations jugées les plus utiles. Le bémol, il y a moins de deux ans, la compagnie a dû retirer plus de 20 000 évaluations écrites par neuf des dix “meilleurs évaluateurs” en Grande-Bretagne. Comme quoi, même ce titre est à prendre avec des pincettes.

Reconnaitre les faux avis

Il n’y a malheureusement pas de solution miracle pour se prémunir contre les faux avis. Le phénomène étant là pour rester, il faudra faire preuve de prudence. Voici quelques pistes à garder en tête en magasinant.

• Vous pouvez utiliser un outil comme Fakespot. Il s’agit d’une application iOS / Android et d’une extension (un logiciel qui permet d’ajouter des fonctions supplémentaires à votre navigateur web) qui analyse les évaluations d’un produit pour vous donner une estimation de leur fiabilité. Ainsi, vous aurez une note allant de A à F pour la fiabilité des résultats ainsi qu’un estimé de la note moyenne que devrait avoir le produit en corrigeant pour les fausses évaluations. Une note de A ou B est considérée fiable. La compagnie indique faire ses profits à l’aide de liens vers des produits affiliés qu’elle propose aux utilisateurs et non avec les données des utilisateurs.

Des alternatives comme ReviewMeta ou The Review Index fonctionnent de la même façon, vous n’aurez qu’à copier et coller le lien du produit sur leur site pour avoir accès aux résultats. Les algorithmes linguistiques utilisés détectent les formes de langues suspectes et combinent l’information avec le profil de l’évaluateur pour en déterminer la fiabilité. Ces outils peuvent être utilisés en conjonction pour avoir un maximum de données. Évidemment, vous ne devriez pas vous fier aveuglément aux résultats, mais ça reste un bon début.

• Prenez le temps de lire tant les bonnes que les moins bonnes évaluations pour avoir une idée de ce que les gens pensent réellement. Ignorez les évaluations génériques et imprécises.

• Ne vous fiez pas uniquement au nombre d’étoiles et d’évaluations puisque ces données peuvent facilement être faussées.

• Soyez vigilant si plusieurs notes parfaites et commentaires élogieux sont apparus dans un court laps de temps et si les auteurs n’affichent pas de photos sur leur profil.

• Bien qu’il ne s’agisse pas d’une solution miracle pour repérer un faux avis, vous devez tout de même rechercher la balise "Achat vérifié" sur la page du produit avant de lire un avis. Au moins vous pouvez être sûr que les gens qui ont posté ces avis ont acheté le produit (même s’il peut leur avoir été remboursé par la suite).

>> À lire aussi : Amazon’s Choice : un sceau douteux

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.