Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Andrea Lubeck (journaliste) et Maude Tanguay (chargée de projets)

Afin de trouver la génératrice idéale selon vos besoins, pensez d’abord à calculer la puissance nécessaire. Puis, il vous faudra choisir une génératrice traditionnelle ou à onduleur, le type de carburant compatible, etc. Apprenez-en plus sur les différentes caractéristiques dans ce guide d’achat.

Une installation sécuritaire avec un panneau de secours
Calculer la puissance nécessaire à vos besoins
Génératrice traditionnelle ou à onduleur?
Des critères de choix : le type de carburant, le bruit, le démarrage et l’autonomie
Les prises : pour quel type d’usage?
Les génératrices stationnaires : quelle différence?
Comment entretenir votre génératrice

Une installation sécuritaire avec un panneau de secours

La première chose à savoir, c’est qu’une génératrice portative doit toujours être placée à l’extérieur, à au moins 7 mètres de votre demeure. Il peut donc être impossible d’en utiliser une si vous habitez en appartement ou en condo. Avant d’entreprendre des démarches, il vaut mieux consulter le propriétaire de l’immeuble ou relire votre déclaration de copropriété.

Si vous décidez d’aller de l’avant, assurez-vous que, dans l’espace disponible, vous serez en mesure de placer le tuyau d’échappement perpendiculairement au bâtiment. Ainsi, pas de risque que le monoxyde de carbone qui s’échappera de l’appareil s’infiltre dans la maison par un conduit d’air, une fenêtre ou une porte ouverte. Il est d’ailleurs recommandé d’installer un détecteur de ce gaz inodore dans la maison pour éviter les risques d’intoxication.

Par mesure de sécurité, vous devrez confier à un maître électricien l’installation de deux éléments :

• dans la maison, un panneau de secours doté de disjoncteurs pour chacun des appareils à alimenter et d’un interrupteur de transfert;

• à l’extérieur, une prise murale pour brancher votre génératrice.

Vous éviterez ainsi une surcharge de tension – avec les risques de courts-circuits, d’électrocutions, voire d’un incendie que cela suppose – à la reprise du courant, après une panne d’électricité.

Ce travail peut coûter entre 1 000 et 2 000 $, selon ce qu’estime Jean-René Jeannotte, conseiller à la direction technique à la Corporation des maîtres électriciens du Québec. Vous avez toutefois intérêt à comparer les prix des entrepreneurs en électricité de votre région, puisque ceux-ci fixent eux-mêmes leurs tarifs.

Pour installer le panneau de secours à votre domicile, l’électricien aura besoin d’une prise 120 volts 30 ampères, 120/240 volts 30 ou 120/240 volts 50 ampères. Toutes les génératrices de notre tableau sont dotées d’au moins une de ces prises.

Une fois la génératrice portative installée, elle ne démarre pas automatiquement lorsque vous en avez besoin. Lorsqu’une panne d’électricité se déclare, vous devrez aller brancher la génératrice à la prise extérieure. Ensuite, vous choisirez les appareils à alimenter en allumant un à un les disjoncteurs associés sur le panneau.

Calculer la puissance nécessaire à vos besoins

Avant de choisir votre génératrice, il faut déterminer quels appareils essentiels vous voudrez faire fonctionner en cas de panne d’électricité.

Pour ce faire, vous devrez additionner leur consommation en watts. Vous trouverez cette donnée dans le manuel de l’utilisateur ou sur un autocollant souvent apposé derrière l’appareil. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un maître électricien pour vous assurer que votre calcul sera exact.

Le résultat vous indique la puissance de fonctionnement à rechercher pour votre génératrice. Il s’agit du maximum que peut fournir la génératrice de manière continue.

Par exemple : si vous avez choisi de brancher un congélateur (500 watts), un réfrigérateur (700 watts), une pompe de puisard (900 watts), un micro-ondes (1 000 watts) et un chargeur de téléphone cellulaire (20 watts), il vous faut une génératrice dont la puissance de fonctionnement dépasse 3 120 watts.

Inutile de viser un modèle beaucoup plus puissant que ce dont vous avez besoin. Calculez tout de même environ 20% de plus que la demande anticipée pour vous laisser une marge de manœuvre. Une fois que vous connaissez la consommation totale des appareils que vous souhaitez alimenter, choisissez un modèle parmi ceux dont la puissance de fonctionnement s’en approche le plus.

Fait à noter : en magasinant une génératrice, vous trouverez toujours deux puissances en watts. Le nombre le plus élevé des deux est la puissance de démarrage. Il s’agit de la demande momentanée en watts de certains appareils dotés d’un compresseur ou d’un moteur (charge inductive). Or, pour une utilisation résidentielle, cette donnée n’est pas prioritaire pour guider votre choix, car la charge inductive des appareils que vous utilisez à la maison est généralement négligeable, selon ce qu’explique Sylvain Ferron, président de Génératrices de la Mauricie. Fiez-vous plutôt à la puissance de fonctionnement.

Génératrice traditionnelle ou à onduleur?

Les génératrices portatives se divisent en deux catégories.

Le moteur des génératrices traditionnelles tourne à la même vitesse, peu importe la demande en watts. Dans cette catégorie, privilégiez un modèle à régulateur de tension, qui assure un voltage constant. Dans nos fiches, les appareils qui ne sont pas munis d’un régulateur de tension ont plutôt un condensateur, ce qui entraîne parfois des variations de courant risquant d’endommager les appareils électroniques, selon ce qu’indique Sylvain Ferron.

Les modèles à onduleur sont munis d’un module électronique qui permet à la vitesse du moteur de varier en fonction de la charge réelle requise. Ces appareils sont moins bruyants que les génératrices traditionnelles, car le moteur ne fonctionne pas toujours à plein régime et leur système d'échappement est plus sophistiqué.

Mais cette technologie a un prix : à puissance et options équivalentes, un appareil à onduleur est en général plus cher.

Des critères de choix : le type de carburant, le bruit, le démarrage et l’autonomie

Toutes les génératrices portatives répertoriées ont un réservoir à essence, qu’il vaut mieux remplir à l’avance. Il est aussi conseillé d’avoir au moins un bidon en réserve. Or, comme l’essence se dégrade en deux ou trois mois, il faut ajouter un stabilisateur de carburant liquide dans le réservoir et dans le bidon. Cela permettra de conserver l’essence environ six mois.

Les modèles hybrides, identifiés par un * dans notre tableau, permettent aussi le branchement d’une bonbonne de propane de n’importe quelle taille. Lorsque vous allumez la génératrice, vous choisissez le carburant à utiliser.

Cette seconde source d’énergie vous permet d’élargir vos options et d’étirer l’autonomie de la génératrice, si l’essence venait à manquer. Le propane a aussi l’avantage de ne pas se dégrader comme l’essence; il vous suffit de vous assurer que votre bonbonne a une date d’expiration suffisamment éloignée.

En revanche, les appareils hybrides sont souvent plus chers que les autres. C’est le cas dans la gamme de Firman : à puissance égale, une génératrice hybride vous coûtera de 80 à 340 $ de plus qu’un modèle à essence.

Le bruit

Les fabricants fournissent des chiffres (en décibels (dB) ou en décibels « A » (dBA), soit la mesure ajustée pour tenir compte de la manière dont l’oreille humaine entend). Pour les appareils que nous avons recensés, ces données variaient d’environ 60 dBA (conversation normale) à 80 dBA (restaurant bruyant).

Nous incluons ces données dans notre tableau à titre indicatif, mais vous devez tenir compte du fait que chaque entreprise détermine son protocole de mesure. Certaines mesurent à 7 mètres de l’appareil, puisque c’est à cette distance que vous l’installerez, mais cela n’est pas systématique. Et aucun organisme indépendant ou autorité ne contre-vérifie ces chiffres.

Si elles ne sont pas précises, ces mesures peuvent au moins vous donner une idée. Avant de faire votre achat, il faut consulter le règlement de votre municipalité en matière de niveau sonore acceptable. Renseignez-vous bien, car certaines villes sont très strictes, alors que d’autres prévoient une exemption lorsque l’appareil est utilisé en cas de situation d’urgence.

Le démarrage

Pas envie d’utiliser de l’huile de coude pour démarrer votre génératrice en tirant la corde à rappel? Une trentaine de produits offrent le démarrage électrique avec un bouton. Parmi ceux-ci, la moitié permettent le démarrage à distance à l’aide d’une télécommande.

L’autonomie

C’est bien beau tout ça, mais combien de temps un plein d’essence dure-t-il? Difficile à dire, puisque les fabricants sont plutôt avares d’information à ce sujet. Notre tableau donne, à titre indicatif, les données que nous avons pu recueillir.

Première constatation : les fabricants s’attendent rarement à ce que vous utilisiez 100 % de la puissance de votre génératrice. Lorsqu’ils fournissent une indication à ce sujet, elle correspond le plus souvent à une utilisation au quart ou à la moitié de la puissance maximale.

Par ailleurs, les chiffres de notre tableau montrent qu’il serait téméraire de tenter de prévoir l’autonomie de votre génératrice à 100 % de sa puissance en faisant une simple règle de trois à partir de la puissance affichée pour une utilisation à 25 ou 50 % de la puissance maximale.

Chose certaine, l’autonomie des génératrices portatives à essence seulement est somme toute modeste. Si vous devez quitter la maison lors d’une tempête de verglas tout en laissant votre génératrice faire fonctionner votre réfrigérateur ou votre congélateur plusieurs jours, même un modèle hybride pourrait ne pas suffire. En effet, une fois le réservoir d’essence à sec, vous devez changer la source de carburant manuellement.

Les prises : pour quel type d’usage?

Si vous croyez utiliser votre génératrice dans d’autres circonstances, comme lors d’un événement organisé à l’extérieur, choisissez un modèle muni des prises dont vous aurez besoin :

• 120 volts 15 et 20 ampères (doubles). Ce sont les plus répandues. Elles sont compatibles avec la plupart des appareils domestiques (réfrigérateur, congélateur, chauffage d’appoint, etc.).

• 120 volts 30 ampères. Elles sont idéales pour alimenter les véhicules récréatifs ou certains outils, selon Frédéric Laliberté, représentant des ventes à Drumco Énergie.

• 120/240 volts 30 ampères et 120/240 volts 50 ampères. Leur plus grande tension permet d’alimenter les appareils plus énergivores, comme une cuisinière ou une sécheuse.

Si vous désirez brancher une multiprise ou une rallonge électrique dans une prise de la génératrice, « assurez-vous que [celle-ci] est en mesure de supporter la charge électrique des appareils qui y seront branchés », prévient Frédéric Laliberté, de Drumco Énergie. Vous trouverez cette information sur l’emballage de la multiprise ou de la rallonge. En cas de doute, consultez un professionnel.

>> À lire aussi : Inondations, verglas... êtes-vous prêt en cas de situation d'urgence?

Les génératrices stationnaires : quelle différence?

Dès que vos besoins atteignent un minimum de 12 000 watts ou que vous voulez alimenter toute votre maison, une génératrice stationnaire de secours s’avère un choix plus judicieux.

Installée de façon permanente par un maître électricien, celle-ci démarre automatiquement au moment où une panne d’électricité survient, sans que vous ayez à soulever le petit doigt. L’interrupteur de transfert y est aussi intégré et s’actionne instantanément.

Pour une génératrice stationnaire de 12 000 watts, la facture peut s’élever à environ 10 000$ – incluant les coûts de main-d’œuvre et de matériaux –, selon une estimation de Sylvain Ferron, de l’entreprise Génératrices de la Mauricie.

Vous pouvez en trouver dans les magasins à grande surface, mais le choix y est limité. Tournez-vous plutôt vers les entreprises spécialisées dans la vente de génératrices, où vous pourrez vous faire conseiller. Ces entreprises s’occupent aussi généralement de coordonner l’installation par un maître électricien et la vérification par un représentant certifié par le fabricant.

Comment entretenir votre génératrice

La durée de vie d’une génératrice portative est d’environ 700 à 1 500 heures d’utilisation, soit entre 100 et 214 jours à raison de 7 heures de fonctionnement continu.

Comme pour votre voiture, vous devez entretenir son moteur. Sylvain Ferron suggère de faire un entretien complet de la machine à l’automne, car il est possible que l’huile ait accumulé de l’humidité.

Ainsi, pour éviter que les particules d’eau gèlent en hiver, rendant la génératrice inopérable, il est conseillé de mettre de l’huile neuve, en plus d’un plein d’essence fraîche avec un stabilisateur. Vérifiez aussi les filtres à air et à huile ainsi que la bougie d’allumage.

Il est recommandé d’allumer la génératrice tous les trois mois pour vous assurer de son bon fonctionnement. Faites rouler le moteur entre 15 et 20 minutes en y branchant des appareils dont la consommation totale équivaut à 25% de la capacité maximale.

>> Comparez toutes les génératrices portatives

>> À lire aussi : Assurances auto et habitation : notre enquête de prix et de satisfaction

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.