Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Cas vécu: Trévi condamnée à payer pour une piscine mal installée

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 10 Juillet 2020 Photo: Shutterstock.com (image à titre d’illustration seulement)

piscine Photo: Shutterstock.com (image à titre d’illustration seulement)

Un couple a dû se rendre à la cour des petites créances pour obliger Trévi à réinstaller une piscine dont l’installation avait été mal faite.

En mars 2018, un couple de Lévis achète une piscine hors terre, modèle 212 Unix, d’un diamètre de 18 pieds et d’une hauteur de 52 pouces au prix de 3 036 $ (incluant l’installation) dans la succursale de Piscines Trévi du boulevard Pierre-Bertrand à Québec.

Dès l’installation, la dame constate une fuite d’eau entre le moteur et l’écumoire, ainsi que des éléments mal posés.

Elle en informe Trévi, mais les employés envoyés sur place n’ont ni les outils ni les équipements pour effectuer les réparations requises. De plus, on constate qu’un poteau près du patio est croche.

Une autre équipe est alors envoyée sur place, mais ne peut redresser le poteau ni le changer, et constate par ailleurs que le bas d’un autre poteau est plié et que celui-ci se distance de la paroi de la piscine, ce qui laisse supposer, selon la dame, que la piscine n’est pas à niveau.

Trévi vient donc changer le tuyau qui coule ainsi que le poteau plié dans le bas, mais le nouveau poteau est égratigné (comme s’il était usagé) et une nouvelle fuite d’eau apparaît. L’entreprise conclut tout de même que l’installation est conforme et promet de réparer la fuite et de changer les deux poteaux abîmés.

Achat d’une pièce chez un concurrent

Cette démarche de Trévi ne satisfait pas le couple qui fait alors appel à un installateur de piscines pour évaluer la situation. Ils constatent ensemble que la piscine n’est pas ronde et qu’elle n’est pas à niveau. La dame envoie à Trévi des photos appuyant ces constatations.

Trévi vient changer le tuyau qui coule, mais la fuite prend de l’ampleur malgré tout, et l’entreprise s’entête à refuser de réinstaller la piscine. Le couple décide donc de se rendre chez Club Piscine afin d’y acheter une pièce à 33 $ pour changer lui-même le tuyau qui coule, avec succès.

De guerre lasse, le couple demande une évaluation de la situation à un détaillant de piscines qui envoie son expert sur place (le jugement ne précise pas s’il s’agit du même installateur que celui mentionné précédemment). Son rapport est sans équivoque: «L’installation de la piscine n’est pas conforme à une installation professionnelle. La piscine n’est pas au niveau et n’est pas parfaitement ronde. La seule façon de corriger la situation est de démonter la piscine et de la réinstaller.» Coût de l’opération: 1 631 $, taxes incluses.

Pour couronner le tout, le couple constate qu’un creux s’est formé sous la piscine, probablement attribuable, selon lui, à un manque de compactage.

Devant l’inaction de Trévi, le couple décide de porter sa cause devant la cour des petites créances. Il réclame l’enlèvement et la réinstallation du patio, la réinstallation de la piscine et ainsi qu’un montant de 2000 $ pour les troubles et inconvénients.

Pour sa défense, Trévi maintient qu’on peut simplement vider l’eau et déplacer la piscine, sans toutefois la démonter. Il suffirait ensuite d’ajuster le diamètre et le niveau en enlevant certaines sections et la toile de fond, laquelle n’aurait pas besoin d’être changée.

Trévi a failli à son obligation de résultat

Dans son jugement, la juge Dominique Langis cite l’article 2803 du Code civil du Québec qui impose au couple le fardeau de prouver que Trévi a manqué à ses obligations. Cette preuve doit être faite selon les critères de la prépondérance, c’est-à-dire de manière à ce que le tribunal tranche selon ce qui est le plus vraisemblable dans les circonstances, même si le fait n’est pas certain hors de tout doute.

Verdict de la juge Langis: «Les demandeurs ont démontré de façon prépondérante la mauvaise installation de la piscine. Celle-ci n’est pas ronde comme elle devrait l’être et n’est pas au niveau. Les photographies produites en preuve le démontrent clairement. En tant que vendeur, Trévi est responsable de cette mauvaise installation […] et a failli à son obligation de résultat».

Le juge condamne donc Trévi à payer 800 $ pour enlever et réinstaller le patio, 1 631 $ pour réinstaller la piscine et 344 $ pour d’autres frais. Quant aux troubles et inconvénients que le couple réclamait, le juge leur a octroyé seulement 800 $, pour un total de 3 575 $.

Jugement no 200-32-068738-185

Pour consulter le jugement, rendez-vous sur le site citoyens.soquij.qc.ca

>> À lire aussi: Comment se préparer pour la cour des petites créances

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 5 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par NORMAND SÉGUIN | 09 Juillet 2020

    Très déçu de cette entreprise moi aussi. A l'installation d'une piscine creusée, les installateurs ont oublié de revérifier les niveaux de la piscine lors du coulage du béton. Surprise, un coin a descendu sous le poids des brouettes pleine de ciment. Je vous épargne tout ce que Trévi a éviter de faire pour résoudre la situation. Aujourd'hui j'ai une Trevi-croche pour la vie :(

  • Par MYRIAM BRETON | 08 Juillet 2020

    Je suis aussi de Lévis et j'ai eu un problème semblable avec cette succursale de piscines Trévi à Québec. C'était également une mauvaise installation. Suite à ma plainte au directeur du magasin, aucun suivi sérieux. Service après-vente = 000. J'ai aussi dû transmettre des mises en demeure et déposer un recours à la cour des Petites créances. Lors de la médiation, leurs représentants étaient arrogants et suffisants. Toutefois, nous nous sommes montrés plus que raisonnables pour obtenir une entente à l'amiable et finaliser le dossier. Résultat : nous avons fait démonter la piscine de Trévi et acheté une piscine chez un piscinier local associé à aucune bannière (Piscines Aloha à St-Nicolas pour ne pas le nommer). Installation parfaite et excellent service après-vente. Depuis, nous avons beaucoup de plaisir avec notre nouvelle piscine. Personnellement, je ne retournerai JAMAIS chez piscines Trévi. Ils ne sont pas professionnels et ne respectent pas leurs clients.

  • Par LUCIE VAILLANT | 08 Juillet 2020

    J’ai vécu une situation similaire en 2018. Je me suis faite traiter de tous les noms par les commerçants TREVI. J’avais acheté une piscine hors terre en précisant à la conseillère que j’avais déjà une piscine de 21 pieds avec la même hauteur que celle qu’elle me proposait, elle a confirmé que je devais prendre la même dimension et de ce fait je n’aurais pas de problème. Je lui avais fait voir les photos de ma piscine actuelle. J’ai signé le contrat contente de mon nouvel achat ( une piscine au sel qui m’avait été fortement suggéré par mes amis ... je suis encore contente aujourd hui de l’avoir pris au sel) d’une valeur de 4,500 et des poussières. Je devais la recevoir avant la fin mai. Je l’ai reçu à la fin juin et les retards pour l’installation étaient nombreux en raison des temps pluvieux. À là mi juillet les sous traitants pour l’installation se présentent et refusent de l’installer précisant que cette piscine était trop grande pour l’emplacement. J’ai eu beau argumenter rien à faire. D’ailleurs ces hommes avaient des comportements de mal-appris, certains ont même uriné sur mon terrain devant moi. J’ai donc décidé de communiquer avec la conseillère, malheureusement m’a-t-on dit elle n’était plus là. J’ai parlé au gérant qui m’a dit de me fier au spécialiste et que je devais commander le même produit en plus petit et au même prix. D’autre part je devais payer le transport. J’étais furax. J’ai communiqué avec la maison mère, j’ai parlé avec le gérant des ventes rien ne pouvait être fait. J’ai même communiqué avec le bureau du président, c’est son adjointe avec qui j’ai discuté qui m’a dit que rien ne pouvait être fait mais qu’elle était prête à me faire cadeau d’un petit robot coccinelle d’une valeur de 300$ ce que j’ai accepté à bout d’énergie. J’aurais aimé avoir pris connaissance de votre article avant ce qui m’aurait évité des frais d’environ 1,500$. Merci de partager vos expériences.

  • Par MELANIE LACHAINE | 08 Juillet 2020

    Même situation pour nous! Avec la même équipe Trevi! Quand ils sont venus pour l'installation, ils ont tout déballé le matériel sur le gazon pour finalement nous dire qu'ils allaient revenir car le terrain était trop mouillé a cause de la pluie de la veille. Laissant le materiel déballé sur la pelouse. Ils sont revenus deux semaines plus tard, le gazon avait poussé au travers les matériaux et ils ne trouvaient plus deux poteaux. Ils sont allé chercher deux poteaux mais ils n'avaient pas les morceaux qui allaient sur le dessus. Les tuyaux étaient trop courts et fuyaient à cause de la pression exercée sur ceux ci. Le filtreur perdait du sable de verre et il se retrouvait dans le fond de la piscine. Nous avons appelé et ils nous ont dit que, comme nous avions choisi un moteur puissant, il était normal de retrouver du sable de verre dans la piscine dans les premières semaines. Mais après trois semaines il y en avait toujours autant. Nous avons rappelé et ils sont venus corriger la situation, la pièce au milieu du filtreur était mal installée. Ils ont vidé le filtreur et remis le morceau en place et sont répartis. Le lendemain, nous avons remarqué que le filtreur perdait de l'eau par le bouchon complètement en bas du filtreur, nous avons essayé de le serrer d'avantage et il y avait du de la poussière de verre dans le bouchon, donc, il était impossible de le serrer hermétiquement! Nous avons décidé de ne plus appeler Trevi et de régler la situation par nous même!! Ce fut une expérience très désagréable et nous ne ferons plus affaires avec Trevi!

  • Par JEANNE BADEL | 08 Juillet 2020

    Enfin, c est le consommateur qui gagne!