Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achat local: des outils «bien faits ici»

Par Mathilde Roy Mise en ligne : 16 avril 2019  |  Magazine : avril 2019 Shutterstock.com

Shutterstock.com

Outils, peintures, matériaux de construction... Vous voulez privilégier les produits made in Canada à la quincaillerie? Le tout nouveau label «Bien fait ici» vous aidera à repérer les produits «locaux» et les centres de rénovation qui en font la promotion, comme Rona, Patrick Morin et BMR.

Où vos outils et matériaux de construction sont-ils fabriqués?

Ils sont plus nombreux qu’on le pense à être faits ici. Entre le tiers et la moitié des outils et matériaux vendus dans les grands centres de quincaillerie et de rénovation sont d’origine canadienne, indique Richard Darveau, président et chef de la direction de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT), qui a sondé ses membres à ce sujet. Et une bonne proportion de ceux-ci sont fabriqués au Québec, précise-t-il.

Hormis les outils électriques – souvent importés d’Asie –, il est possible selon lui de trouver des produits locaux dans tous les rayons d’une quincaillerie : ceux du bois (avec les marques Lebel et Barrette Structural, par exemple), de la peinture (comme Peintures MF et Peintures Denalt), de la teinture et autres revêtements (comme Techniseal et Industries Pépin), des portes et fenêtres (Dimensions Portes et Fenêtres, notamment), des baignoires et douches (comme celles de marque Maax), des outils manuels (Garant et Richard, par exemple), etc.

>> Lisez tous nos articles sur l'achat local: alimentation, alcool, produits d'entretien ménager, soins personnels, meublesvéhicules, l'achat local c’est quoi et ce qui est le plus difficile à trouver.

 

Pourquoi une si forte représentation de produits conçus au Québec? En raison des normes architecturales, des codes du bâtiment et même du climat propre à notre région, explique Richard Darveau. «Tout ce qui touche la construction, la rénovation et l’architecture est très culturel. Même les manivelles de fenêtre ne sont pas les mêmes au Nouveau-Brunswick et dans l'est du Québec», cite-t-il en exemple.

L’offre est aussi locale en raison du transport, renchérit Michel St-Jean, directeur général de Patrick Morin, une chaîne québécoise qui se spécialise dans les matériaux de construction. «Notre marché est particulier, car il est volumineux et nos produits sont coûteux à transporter. C’est pourquoi on fait affaire avec des fournisseurs locaux.»

Un nouveau logo pour repérer les produits canadiens

Si les outils et matériaux locaux sont nombreux en quincaillerie, il demeure difficile pour les consommateurs de les reconnaître. C’est pourquoi l’AQMAT a lancé, en octobre 2018, le label «Bien fait ici/Well made here». Le logo mi-feuille d’érable mi-maison, qui fait son entrée dans plus de 2500 points de vente au pays ce printemps, certifie à la fois le lieu de fabrication d’un produit et sa qualité. Ainsi, pour porter la mention, il faut qu’au moins 51 % de ses coûts de fabrication (matériaux et main-d’œuvre) aient été engagés au Canada et qu’il respecte les normes et codes de construction en vigueur. La certification est facultative et payante (le prix varie selon le nombre d’employés de l’entreprise).

Vous pouvez consulter le site web du programme pour obtenir des informations sur le lieu de fabrication et les caractéristiques (provenance des composants, mode d’emploi, homologations, etc.) des produits certifiés.

Les consommateurs devraient éventuellement pouvoir balayer le code-barre d’un article à l’aide de leur téléphone mobile pour obtenir ces détails.

À l’heure actuelle, au moins 5000 articles, d’une cinquantaine de fabricants, affichent le logo «Bien fait ici». Ce nombre devrait passer entre 7000 et 10 000 d’ici trois ans, estime l’AQMAT.

POUR TROUVER LES PRODUITS «BIEN FAIT ICI»

Bien fait ici

Des quincailliers s’affichent

«Bien fait ici» est plus qu’un logo. Il s’agit aussi d’un organisme à but non lucratif fondé par des bannières et associations professionnelles. Lors de la rédaction de ce dossier, en janvier 2019, six chaînes de quincailleries et centres de rénovation étaient partenaires de son programme. Cela veut dire que, moyennant une contribution, elles peuvent faire la promotion de leur association à «Bien fait ici» dans leurs magasins.

À noter que ces partenaires ne sont pas que canadiens ou québécois. À preuve, le géant américain Lowe’s – propriétaire de Rona depuis 2016 – fait partie du lot. Selon Richard Darveau, s’allier au programme «Bien fait ici» est une belle façon pour Rona de redorer son image auprès des Québécois, car après l’acquisition de l’ex-fleuron québécois, «Lowe’s n’avait pas d’autre choix que de se "canadianiser"», croit-il. Cela dit, vous pouvez trouver des produits arborant le nouveau logo dans les commerces qui ne sont pas partenaires de «Bien fait ici». Ces derniers ne peuvent cependant pas faire la promotion du programme. Les consommateurs qui cherchent les points de vente des produits locaux sur le site de l’organisme ne seront pas non plus redirigés vers ces détaillants.

>> À lire aussi: 68 conseils pour éviter les problèmes courants lors des rénos

QUELS GRANDS NOMS SONT PARTENAIRES?

Groupe BMR

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannières: Agrizone, BMR, Co-op Country Store, La Shop, Potvin & Bouchard, Unimat
Siège social: Boucherville, Québec

Partenaire de «Bien fait ici»: non
Bannière: Home Depot
Siège social: Toronto, Ontario
Maison mère de Home Depot: Atlanta, Géorgie, É.-U.

Patrick Morin

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannière: Patrick Morin
Siège social: Saint-Paul-de-Joliette, Québec 

Canac

Partenaire de «Bien fait ici»: non
Bannière: Canac
Siège social: Québec, Québec

Canadian Tire

Partenaire de «Bien fait ici»: non
Bannière: Canadian Tire
Siège social: Toronto, Ontario

Home Hardware

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannières: Centre de Rénovation Home, Centre de Rénovation Home Hardware, Home Furniture, Quincaillerie Home Hardware
Siège social: St. Jacobs, Ontario 

Castle

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannière: Castle
Siège social: Mississauga, Ontario

Timber Mart

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannière: Timber Mart
Siège social: Calgary, Alberta

Lowe’s Canada

Partenaire de «Bien fait ici»: oui
Bannières: Ace, Lowe’s, Réno-Dépôt, Rona 
Siège social: Boucherville, Québec
Maison mère de Lowe’s: Mooresville, Caroline du Nord, É.-U.

Home Depot Canada

Partenaire de «Bien fait ici»: non
Bannière: Home Depot
Siège social: Toronto, Ontario
Maison mère de Home Depot: Atlanta, Géorgie, É.-U.

CINQ FABRICANTS DE PEINTURE QUÉBÉCOIS

La fermeture de l’usine de Sico à Beauport et de son centre de distribution à Longueuil, en novembre 2018, a fait couler beaucoup d’encre. Le premier ministre du Québec François Legault et le maire de Québec Régis Labeaume sont allés jusqu’à appeler au boycottage du fabricant de peinture après l’annonce du déménagement de ses activités du Québec vers l’Ontario. L'entreprise, qui a vu le jour au Québec en 1937, n’était plus québécoise depuis 2006, année de son rachat par la néerlandaise AkzoNobel. En 2013, elle a été vendue à PPG, une société de Pittsburgh, aux États-Unis.  

Vous souhaitez mettre la main sur une marque de peinture québécoise? Voici cinq exemples d’entreprises d’ici, que vous trouverez dans les grandes surfaces :

Peintures Denalt

Marques: Avanti (exclusive à Réno-Dépôt), marques maison de Canac, Denalt, Matériaux Pont-Masson 
Siège social: Saint-Léonard 
Points de vente: Canac, Matériaux Pont-Masson, Réno-Dépôt, Rona 

Peintures MF

Marque: Peintures MF
Siège social: Laval
Points de vente: Peinturesmf.com 

Peinture Micca

Marque: Micca
Siège social: Laval
Points de vente: Micca.ca

Peinture UCP

Marques: Premier (marque exclusive à Canadian Tire), Solignum
Siège social: Baie-d’Urfé
Points de vente: Canadian Tire, certains Réno-Dépôt, Rona et marchands indépendants

Société Laurentide 

Marques: Boomerang, Peinture Laurentide (en 2019), Rona Éco
Siège social: Shawinigan
Points de vente: Ace, BMR, Patrick Morin, Réno-Dépôt et certains marchands indépendants pour la marque Boomerang; et Rona pour la marque Rona Éco

>> Lisez tous nos articles sur l'achat local: alimentation, alcool, produits d'entretien ménager, soins personnels, meublesvéhicules, l'achat local c’est quoi et ce qui est le plus difficile à trouver.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par NORMAND BOURGAULT | 09 mai 2019

    De biens bizarres "produits d'ici"! Ils peuvent être fabriqués à des milliers de kilomètres du Québec, comme en Nouvelle-Écosse ou en Colombie Britannique, avec des matériaux provenant de la Chine mais acquis via un "intermédiaire local" et vendus par une chaîne de détaillants dont le siège social est dans un autre pays comme Rona "of America". Ce programme n'est en fait qu'une tentative de récupération par l'industrie d'une tendance forte chez les consommateurs, celle de l'achat local. Le Farm act américain définit un produit local « (I) s’il est mis en marché à moins de 400 milles de son point d’origine
    (II) ou s’il est mis en marché à l’intérieur de l’État où il est produit » (Farm Act, 2008, section 6015A, I et II). On voit bien que, même aux États-Unis, le programme "bien fait ici" ne pourrait pas présenter ses produits comme étant "d'ici".