Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achat local: des outils «bien faits ici»

Par Mise en ligne : 16 avril 2019  |  Magazine : avril 2019

Shutterstock.com

Shutterstock.com

Outils, peintures, matériaux de construction... Vous voulez privilégier les produits made in Canada à la quincaillerie? Le tout nouveau label «Bien fait ici» vous aidera à repérer les produits «locaux» et les centres de rénovation qui en font la promotion, comme Rona, Patrick Morin et BMR.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par NORMAND BOURGAULT | 09 mai 2019

    De biens bizarres "produits d'ici"! Ils peuvent être fabriqués à des milliers de kilomètres du Québec, comme en Nouvelle-Écosse ou en Colombie Britannique, avec des matériaux provenant de la Chine mais acquis via un "intermédiaire local" et vendus par une chaîne de détaillants dont le siège social est dans un autre pays comme Rona "of America". Ce programme n'est en fait qu'une tentative de récupération par l'industrie d'une tendance forte chez les consommateurs, celle de l'achat local. Le Farm act américain définit un produit local « (I) s’il est mis en marché à moins de 400 milles de son point d’origine
    (II) ou s’il est mis en marché à l’intérieur de l’État où il est produit » (Farm Act, 2008, section 6015A, I et II). On voit bien que, même aux États-Unis, le programme "bien fait ici" ne pourrait pas présenter ses produits comme étant "d'ici".