Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir des chaussures de sport

Par Corinne Fréchette-Lessard

Chaussures de course, chaussures de marche en ville, chaussures de randonnée en plein air, chaussures pour sports de raquette, chaussures pour l'aérobie et chaussures pour basketball: voici ce qui distingue chacun de ces modèles.

Chaque sport a désormais sa chaussure assortie. Cet équipement adapté n’est pas réservé aux athlètes d’élite.«Avoir du matériel confortable et adapté, c’est la première nécessité pour tous. L’inverse peut être un frein à la pratique d’activité physique», assure François Prince, directeur du Département de kinésiologie de l’Un
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par blaise Dubois
    19 Mai 2014

    Des faussetés qui font ombrages à la crédibilité de votre revue. Les conceptes écrits dans votre articles sont dépassés et sans aucun fondement scientifique. J'espère que M Prince à mal été cité. Inacceptable de faire la promotion de tels conceptes... et de questionner un représentant de magasin de chaussures (???)
    Si vous voulez des informations crédibles, questionnez des expert!
    Blaise Dubois physiothérapeute

     46
  • Par germain ouellet
    05 Janvier 2012

    que conseillez-vous pour une facéite plantaire et épine de lenoir

     24
    Par marie-helene jutras
    05 Janvier 2012
    Il n'existe aucune chaussure pour régler votre épine. Seulement un médecin peux vous soulagez et peut être éliminer votre problème. Il n'existe aucun remède miracle pour ça. C'est certain qu'avoir une bonne chaussure avec une très bonne absortion au talon pourrai soulager un peut votre douleur mais [...]

    Je ne suis pas d'accord avec votre réponse. Un bon orthésiste pourra vous indiquer si oui ou non vous devriez avec besoin d'orthèses. D'un autre côté, il existe des podiatres qui recommendent systématiquement des orthèses dès que quelqu'un se présente avec des douleurs quelconques (que ce soit une fasciite plantaire ou une épine de Lenoir). Effectivement une bonne évaluation devrait être le point de départ, mais surtout la question à se poser est "pourquoi ais-je développé ces problèmes"?
    Marie-Hélène Jutras, physiothérapeute

     4
  • Par Benoit Dandurand
    15 Mai 2016

    peu de détail , j aurais aime que le sujet sois plus approfondie !

     9
  • Par Stéfan Parmentier
    19 Mai 2014

    Dommage! J'adore Protégez-vous mais cette fois, vous venez de trébucher, du moins en ce qui concerne la partie de l'article sur les chaussures de course à pied.
    Mousse, absorption, gel... tous des concepts qui originent d'un marketing fort habile de la part des manufacturiers et qui leur permettent de mousser leur ventes.
    En course à pied, il faut favoriser une pause du pied au sol plus dynamique, brève, au cours de laquelle le pied entrera en contact à plat avec le sol et même sur l'avant-pied. Ceci implique un plus grand travail des muscles du pied et de la jambe entière, ce sont eux qui absorbent la mise en charge sur la jambe, et non le talon, réduisant ainsi les chocs. L'idéal serait de courir pieds nus, tel que l'évolution nous a conçu, avec seulement une mince protection contre les coupures sur la plante des pieds. Et puisqu'on ne pose plus le talon au sol, les "problèmes" de pronation sont de beaucoup diminués également.
    En espérant avoir éclairé vos lecteurs d'une autre lumière.
    Bonne course!
    Stéfan Parmentier, coureur de fond

     9
    Par Audrey Plante
    11 Février 2016

    Je suis vraiment perdue... j'ai lu des études qui prônaient les vertus de la course avec des chaussures minimalistes et d'autres qui recommandaient au contraire de courir avec un soulier régulier. Le problème, c'est que les échantillons des ces dites études sont rarement assez grands pour pouvoir généraliser les résultats. Et les entraîneurs à qui j'ai parlé sont divisés sur le sujet... Auriez-vous des sources d'information fiables et nuancées? Je m'entraîne actuellement pour le demi marathon et je songe à modifier ma façon de courir. Je ne veux cependant pas me blesser! Merci!

     2
    Par Bertrand Morin
    13 Janvier 2013

    Pour répondre à Audrey, il faut savoir que le corps humain est fait pour se déplacer à pied de deux façons: en marchant et en courant. Comme le cheval qui adapte son pas à sa vitesse (trot, galop, etc.), l'humain doit changer naturellement sa technique lorsqu'il passe de la marche à la course. Malheureusement, les chaussures trop coussinées des années 80-90 et 2000 ont modifié la musculature, la proprioception et la démarche de course. Il y a toute l'industrie des orthèses qui est aussi coupable de situation.

    Ceci dit, passer à une technique minimaliste plus naturelle et efficace ne peut se faire en un clin d'oeil. Le corps doit s'adapter car il doit réapprendre à courir. Si vous passez à une technique dite de "cycle avant", il faut passer le plus de temps possible nus pieds et réduire ses distances de course, quitte à faire du vélo pour maintenir sa forme pendant la période d'adaptation. Il faut bien étirer mollets, tendons d'Achille et fascias plantaires qui se trouvent soudainement beaucoup plus sollicités.

    Moi, ça m'a pris un an et demi d'adaptation mais j'ai trouvé un malin plaisir à courir ainsi et du même coup régler tous mes problèmes de blessures.

     3
  • Par Bruno Bégin
    19 Mai 2014

    Cet article m'apparait incomplet et avance des généralités qui n'ont jamais été validées par des recherches. Ceci est applicable surtout sur les propriétés des matériaux "protecteurs" et le rôle de la pronation dans le mécanisme dans la préventions des blessures. Il faudrait d'abord s'assurer que les nouveaux coureurs aient une meilleure technique de course. Courir est naturel. Courir avec un soulier rembourré ne l'est plus. De plus, il faudrait éduquer les nouveaux coureurs et les anciens à entreprendre la course à pied en progressant lentement. Dernier point, le patron de course devrait être un appui au sol avec le pied plat et non avec le talon.

     9