Par Protégez-Vous Mise en ligne : 20 juin 2016

Conseils pour un déménagement réussi avec votre chat ou votre chien Shutterstock

Votre animal de compagnie est attaché à sa maison. Être emmené dans un nouvel endroit lui causera donc un grand stress. Conseils pour faciliter la transition.

Si vous ne partez pas trop loin, amenez votre chien plusieurs fois dans son nouvel environnement pour le familiariser avec l’endroit. Laissez-lui le temps de l’explorer et de le sentir, puis promenez-vous avec lui dans les environs afin qu’il puisse prendre ses repères. Toutefois, ce qui vaut pour un chien ne marchera pas avec un chat, qui est beaucoup plus territorial. Ne le transportez pas quatre ou cinq fois dans la nouvelle maison avant de déménager, ça ne ferait qu’accroître son anxiété!

Pour perturber le moins possible l’animal

• Étalez vos préparatifs (boîtes, déplacements de meubles) sur plusieurs semaines.
• Ne changez rien à ses horaires ni à ses habitudes (repas, promenades) et consacrez-lui autant de temps qu’à l’accoutumée (câlins, jeux, brossage, etc.).
• Mettez-vous d’accord avec une personne de confiance pour qu’elle s’en occupe la veille et le jour même du déménagement. Si cela n’est pas possible, réservez-lui une place dans une pension.
• Vous ne pouvez le faire garder? Le jour J, pour éviter qu’il se sauve par une porte ouverte, enfermez-le dans une pièce vide avec de l’eau, de la nourriture, son bac à litière et ses jouets. Ou placez-le dans sa cage à l’écart du va-et-vient, en y déposant un linge avec votre odeur.

>>À lire aussi sur notre site: Qui prévenir lors d'un changement d'adresse?

Vous changez de ville? Assurez-vous auprès de la municipalité où vous emménagez que vous êtes en conformité avec la réglementation locale, notamment en ce qui concerne le nombre d’animaux tolérés. Sachez aussi que plusieurs villes ou provinces n’acceptent pas certaines races de chien, tels les pitbulls et les rottweilers, par exemple. 

L'arrivée et les premiers jours

Si vous emménagez dans une grande maison ou un grand appartement, laissez votre chat deux ou trois jours dans une pièce fermée avec ses affaires, le temps de vider vos boîtes et d’organiser les autres pièces – tout en continuant, bien sûr, à vous occuper de lui. Surtout, ne profitez pas du déménagement pour lui acheter un nouveau bac à litière ou un nouveau panier. Ce n’est pas le moment, il faut au contraire qu’il retrouve ses objets familiers et sa routine quotidienne.

Une fois les meubles installés et les travaux les plus bruyants ou salissants achevés, laissez-le explorer à sa guise son nouveau domaine. Veillez à ce qu’il boive et mange normalement. En effet, un chat trop stressé cesse parfois de s’alimenter, ce qui peut entraîner des problèmes de santé très sérieux.

À lire aussi sur notre site: Choisir un déménageur sans se tromper

Les deux ou trois premières semaines risquent d’être difficiles pour un chat. Pour favoriser son acclimatation et le mettre en confiance, prenez des bouts de tissu, frottez-les contre ses joues, puis déposez-les dans chaque pièce. Ou imprégnez-en le bas des murs et des portes afin qu’il retrouve son odeur partout dans la maison. Vous pouvez aussi utiliser des phéromones d’apaisement. Si vous prenez un vaporisateur, mettez-en sur les coussins et aux endroits où il aime se frotter; s’il s’agit d’un diffuseur, branchez-le dans la pièce où il passe le plus de temps.

Si votre chat a l’habitude de sortir, au début mieux vaut lui mettre un harnais pour qu’il découvre son nouveau territoire sous contrôle. Surtout, ne le laissez pas s’échapper, car il risquerait de se perdre ou de vouloir retrouver son ancien domicile. Après quelques semaines, vous pourrez lui redonner son entière liberté. Que vous ayez un chien ou un chat, veillez à conserver les mêmes horaires de repas, de jeux et de promenade qu’auparavant. La routine, il n’y a que ça de vrai!

Quoi faire s'il s'est perdu

• Commencez vos recherches le plus vite possible, surtout lorsqu’il fait froid.
• Préparez un avis de recherche avec une photo récente et de bonne qualité de l’animal, une courte description, la date et l’endroit où il a disparu, ainsi que les numéros de téléphone où vous pouvez être joint en tout temps.
• Affichez-le dans un rayon d’un ou deux kilomètres autour de chez vous, par exemple dans les commerces, édifices publics, écoles, églises et cliniques vétérinaires.
• Distribuez-en à vos voisins et à tous les gens du quartier prêts à vous aider.
• Alertez la SPCA, les cliniques vétérinaires, refuges, chenils et fourrières de votre région. Rappelez-les tous les jours, car certains de ces organismes euthanasient rapidement les animaux trouvés. À Montréal, communiquez avec le 311 pour obtenir les coordonnées de l’organisation chargée du contrôle animalier dans votre arrondissement.
• Placez une petite annonce dans les journaux et sur le Web.
• Promenez-vous dans les environs, de préférence tôt le matin ou tard le soir; lorsque les rues sont calmes, il est plus facile d’appeler l’animal.
• Laissez près de la porte extérieure ou dans la cour des objets auxquels il est habitué afin qu’il en reconnaisse l’odeur (coussin, jouet, etc.). Les chats qui ne sortent jamais sont parfois perdus tout près, mais ils n’arrivent pas à reconnaître leur domicile.
• Pour signaler un animal perdu ou trouvé sur l’île de Montréal, contactez Réseau Accès Montréal au 31; certains arrondissements mettent des renseignements en ligne. Vous pouvez aussi le signaler à petluck.ca (Montréal et environs).

Pour d'autres conseils utiles: Société protectrice des animaux de l'Estrie

Ce texte a été initialement publié dans notre guide pratique Animaux de compagnie écrit par Rémi Maillard.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.