Par Frédéric Berg Mise en ligne : 24 juillet 2014

Conduire l’été: air climatisé ou vitres baissées? Shutterstock

Les conducteurs qui veulent combattre la chaleur ont deux options: rouler cheveux au vent ou utiliser la climatisation. Un laboratoire a vérifié quelle option était la plus économique.

L’Oak Ridge National Laboratory, l’un des plus importants laboratoires publics américains, a mené une étude au cours de l’été 2013 pour répondre à cette question que nous nous sommes tous posée: pour économiser du carburant, vaut-il mieux rouler vitres baissées ou utiliser le climatiseur? Les résultats, publiés par la Society of Automotive Engineers (SAE), pourraient se résumer ainsi:

• À moins de 65 km/h, donc lorsqu’on conduit en ville, rouler vitres baissées est toujours plus économique, peu importe le type de véhicule.
• À plus de 97 km/h, donc à vitesse d’autoroute, l’option la plus avantageuse dépend du type de véhicule utilisé, mais la différence est infime.

Tout dépend de l’aérodynamisme

Si vous conduisez une voiture aérodynamique (sous-compacte, compacte ou intermédiaire) dotée d’un moteur pas trop gourmand, l’utilisation du climatiseur coûte moins cher à partir du moment où vous roulez à plus de 97 km/h. La raison en est simple: rouler à haute vitesse les fenêtres ouvertes nuit à l’aérodynamisme de la voiture en raison du vent qui s’engouffre à l’intérieur. 

En revanche, si vous conduisez un VUS ou une camionnette équipée d’un gros moteur, l’option vitres ouvertes sera toujours plus économique en essence, peu importe la vitesse. Toutefois, plus la vitesse est élevée, moins la différence de coût est significative.

Deux types de véhicules testés

Pour parvenir à ces résultats, le laboratoire américain a évalué deux véhicules à chaque extrémité de l’offre automobile nord-américaine:

• Une petite voiture aérodynamique dotée d’un moteur peu gourmand: la Toyota Corolla 2009 équipée d’un moteur 4 cyl. de 1,8 L. Le modèle était blanc avec un habitacle pâle: ces teintes absorbent moins le rayonnement du soleil.
• Un gros VUS peu aérodynamique doté d’un moteur puissant et gourmand en essence: le Ford Explorer 2009 équipé d’un V6 de 4 L. Ce véhicule était noir et son habitacle sombre.

Ni les constructeurs ni les agences nationales (comme Transports Canada) qui publient des cotes de consommation ne fournissent de données précises sur l’utilisation du climatiseur, car leur protocole n’en tient pas compte.

Le test effectué à 35 °C sur un dynamomètre en laboratoire confirme avec précision ce qui était auparavant une estimation plutôt approximative: l’utilisation de l’air climatisé coûte cher en carburant, mais est parfois avantageuse par rapport au fait de rouler fenêtres ouvertes.

Bref, peu importe l’option que vous choisirez pour éviter que votre voiture ne devienne un four pendant la canicule, vous devrez en assumer les frais!

Consommation d’essence: vitres baissées vs climatisation

Toyota Corolla 2009 (1,8 L-4 cyl.)
Hausse par rapport à la conso. standard*

Ford Explorer 2009 (4 L-V6)
Hausse par rapport à la conso. standard*

Vitesse

Vitres baissées

Climatisation

Vitres baissées

Climatisation

65 km/h

+ 5,2 %

+ 9,0 %

+ 3,9 %

+ 13,7 %

81 km/h

+ 4,5 %

+ 6,2 %

+ 3,8 %

+ 11,4 %

97 km/h

+ 5,3 %

+ 4,8 %

+ 5,2 %

+ 8,5 %

121 km/h

+ 7,0 %

+ 3,1 %

+ 6,3 %

+ 7,4 %

*La consommation standard sert de valeur de comparaison; elle a été calculée sans climatisation ni vitres baissées. Quant aux valeurs concernant la climatisation, elles ont été calculées alors que le climatiseur fonctionnait à 50 % de sa puissance, ce qui correspond à un bon niveau de confort.

À lire sur notre site: Conseils d'entretien du climatiseur dans l'auto

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.