Les résultats de nos tests, évaluations et enquêtes sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous créer un profil

En vous créant un profil, vous recevrez nos nouvelles, bulletins et offres via courriel.

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 06 avril 2016  |  Magazine : mai 2016

Dossier - Le pourboire: à qui devrait-on en laisser... ou pas? Shutterstock

Devrait-on donner du pourboire lorsqu'on va chez le coiffeur, l'esthéticienne et le massothérapeute? Avant de débarquer du taxi, devrait-on en laisser au chauffeur? Au resto, doit-on remercier en fonction du service ou de la qualité du repas? Voici combien donner, et à qui en donner.

Vous avez pris l’habitude de laisser un pourboire à votre coiffeur, votre massothérapeute, votre esthéticienne, au chauffeur de taxi, etc. Chaque fois, vous vous questionnez sur le montant à donner.

Peu importe la raison pour laquelle les gens choisissent d'en donner (ou pas!), le pourboire ne laisse personne indifférent. À preuve, notre article à ce sujet publié il y a cinq ans a été l'un des plus populaires et des plus commentés sur notre site!

Du côté des gens en faveur du pourboire, les commentaires mentionnaient notamment que le pourboire est non seulement un geste de remerciement qui va de soi, mais également un bon incitatif pour obtenir un meilleur service et une bonne façon de compenser le salaire peu élevé de certains travailleurs. À l'opposé, la majorité des gens ayant commenté l’article considéraient plutôt que le pourboire a pris des proportions démesurées, qu’ils n’ont pas à payer un supplément pour un tarif déjà établi et que les salaires devraient être équitables plutôt que d’être complétés par le bien-vouloir des clients.

Cela dit, sachez qu'il n’existe pas de règles officielles à propos du pourboire. Le fait d’en laisser relève du gros bon sens, des conventions, de la gratitude… ou de la peur d’avoir l’air d’un radin! Alors, à qui en laisser? Petit tour de la question.

Le pourboire au restaurant

Les serveurs s’attendent à recevoir en pourboire l’équivalent de 15 % du montant de l’addition avant taxes, notamment parce que leur salaire horaire minimum est de 9,20 $, tandis que celui des autres travailleurs s’élève à 10,75 $. En plus de leur salaire annuel, ils doivent déclarer au fisc des pourboires correspondant à au moins 8 % de leurs ventes, incluant le prix de l’alcool.

«De plus en plus de clients “remercient” en fonction de l’ensemble de l’expérience [comme l’ambiance et la qualité de la nourriture], ce qui ne devrait pas être le cas», affirme François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales à l’Association des restaurateurs du Québec. Selon lui, le pourboire devrait plutôt être laissé sur la base de la qualité du service reçu.

Celui-ci a été franchement mauvais? Vous pouvez donner moins que les 15 % attendus, ajoute Julie Blais Comeau, spécialiste de l’étiquette, auteure et conférencière. «Dans un tel cas, il est essentiel de mentionner votre mécontentement au gérant», précise-t-elle.

Pas de service aux tables? On laisse un pourboire moins élevé que 15 %. C’est l’avis de Ginette Salvas, présidente fondatrice de l’École internationale d’étiquette et de protocole. Dans un buffet, elle suggère de laisser de la monnaie ou de donner 10 % si le serveur apporte une soupe ou un dessert à votre table.

Vous avez prévu une sortie de groupe au restaurant? Ne soyez pas surpris si le restaurateur ajoute directement sur l’addition de chaque convive un pourboire obligatoire. Cette façon de faire est permise. Le serveur doit cependant vous en aviser, à moins que cela soit mentionné sur le menu. Le hic? Les taxes seront calculées en incluant le pourboire. En se basant sur un pourboire de 15 %, un repas de 45 $ coûtera au total un dollar de plus que si vous aviez laissé le pourboire librement.

Bon à savoir: De 25 à 29 $ / l'heure, c’est le revenu moyen des serveurs quand on additionne leur taux horaire et le pourboire (source: Association des restaurateurs du Québec).


Attention aux terminaux de paiement

Les machines servant à payer avec une carte de crédit ou de débit permettent d’indiquer le pourcentage de pourboire que vous désirez laisser. Or, elles calculent ce pourcentage en incluant les taxes. Si vous indiquez 15 %, vous laissez en réalité 17 % du prix de ce que vous avez commandé. Pour une facture de 50 $, cela représente environ 1 $ de plus.

«Nous ne sommes pas d’accord avec cette pratique, mais ces appareils sont conçus pour l’ensemble du marché nord-américain, où le pourboire est habituellement calculé en incluant les taxes», déplore François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales à l’Association des restaurateurs du Québec. «Plutôt que de sélectionner la fonction “pourcentage”, écrivez le montant en dollars», conseille-t-il. Un truc pour calculer rapidement et correctement un pourboire de 15 % ? Multipliez par trois le montant de la TPS!

L’origine du pourboire
 
Selon le magazine new-yorkais Harper’s Bazaar, la croyance populaire attribue l’origine du mot anglais «tip» à une pratique qui était en cours au restaurant britannique Samuel Johnson’s London au XVIIIe siècle. Cet établissement mettait à la disposition du client souhaitant obtenir un service plus rapide une boîte destinée à recueillir des pièces de monnaie. Cette boîte portait l’inscription «To Insure Promptness». Ne retenant que les trois premières lettres, les clients pressés la désignèrent bientôt sous le nom de «tip». Si, à l’origine, cette coutume était réservée aux «salariés à pourboire», la norme s’est étendue à diverses professions, comme les chauffeurs, les chauffeurs de taxi, les livreurs, etc. Source: Comment faire pour mieux faire?, Chantal Lacasse, Les Éditions Québecor, 2011.

Chez le massothérapeute

Doit-on laisser un «remerciement» lorsqu’un petit pot portant l’inscription «À votre discrétion» est placé près de la table de massage ? «C’est apprécié, mais ça demeure toujours à la discrétion du client», affirme Jean-François Bouchard, directeur général par intérim à la Fédération québécoise des massothérapeutes. Il précise que la notion de pourboire varie beaucoup d’un établissement à un autre. Les spécialistes de l'étiquette Ginette Salvas et Julie Blais Comeau s’entendent quant à elles pour dire que les clients devraient verser 10 % de la facture, mais seulement s’il s’agit d’un massage de détente, plutôt qu’un massage thérapeutique qui s’inscrit dans une série de traitements.

Chez le coiffeur

Même si les employés des salons de coiffure ne sont pas considérés comme des salariés à pourboire comme les serveurs, il existe une convention tacite voulant que les clients laissent environ 10 % de la facture. Si vous êtes mal à l’aise à l’idée de répartir l’argent entre votre coiffeur et votre coloriste, par exemple, laissez-le à la réceptionniste afin qu’elle le redistribue, recommande Gervais Bisson, président-directeur général de l’Association professionnelle des employeurs de la coiffure du Québec. Il précise toutefois que cette pratique ne fait pas l’unanimité.

Autrefois, la coutume voulait que les clients ne laissent pas de pourboire à un coiffeur propriétaire de son salon parce qu’il s’octroie lui-même un salaire. Les temps ont changé, dit Gervais Bisson. «Dans mon salon, tous les clients laissent un pourboire, même lorsque c’est moi qui coiffe», affirme-t-il.

Le président-directeur affirme que des clients-mystères envoyés dans de nombreux salons ont constaté que cette pratique était la norme presque partout. Pour éviter les malaises et lutter contre l’évasion fiscale liée aux pourboires non déclarés, Gervais Bisson croit qu’on devrait carrément les abolir et augmenter légèrement le prix des services. «Mais pour que ça fonctionne, tous les salons devraient emboîter le pas… et l’idée est loin de faire l’unanimité», dit-il.

Au salon d’esthétique

Il est d’usage de remercier les esthéticiennes, manucures et autres pédicures en donnant un pourboire d’environ 10 %. Mais combien laisser si vous profitez d’une promotion de type « six séances d’une valeur de 1 000 $ payable en un seul versement de 300 $» ? Les spécialistes de l’étiquette interrogées par Protégez-Vous recommandent de donner, à chaque visite, 10 % de la valeur réelle d’une séance.

À l’hôtel

Même si elles ne sont pas payées en deçà du salaire minimum, comme les serveurs de restaurants, les femmes de chambre méritent un pourboire car elles exercent un métier aux conditions difficiles, estime Xavier Gret, directeur général de l’Association Hôtellerie Québec. «Il n’y a pas de règle sur le montant à laisser, c’est au bon vouloir du client», ajoute-t-il.

Pour chaque nuitée, nous devrions laisser au moins 2 $ par chambre, croit Julie Blais Comeau. Ginette Salvas suggère de donner 2 $ par occupant pour chaque nuitée. Il suffit toutefois de questionner Monsieur et Madame Tout-le-Monde pour constater que laisser du pourboire à une femme de chambre est une habitude peu courante.

Dans le taxi

«Un pourboire, ça se mérite, croit Raffi Artinian, directeur général adjoint de l’entreprise Taxi Diamond, à Montréal. Les attentions supplémentaires comme ouvrir la portière, c’est apprécié, mais je ne crois pas que ça nécessite un pourboire. Si le service est rapide et courtois et que la voiture est propre, c’est une bonne chose d’en donner un, mais ce n’est pas une obligation.» Les experts en étiquette recommandent de laisser un pourboire de 10 % pour de petites attentions, alors que Raffi Artinian suggère 15 %, voire 20 % pour un service exceptionnel.

Vous faites plutôt affaire avec le controversé service Uber, qui permet aux automobilistes de se transformer en chauffeurs de taxi le temps d’une course? «Notre plateforme ne laisse pas la possibilité de donner un pourboire, et nous souhaitons que les gens ne le fassent pas, dit Jean-Nicolas Guillemette, directeur général de l’entreprise pour le Québec. On ne veut pas qu’il y ait d’inconfort. Une fois la course terminée, le client sort, et la carte de crédit liée à son compte est automatiquement débitée par l’entremise de notre application.»

Et le service Nez rouge?

Plus de 75 % des utilisateurs remettent un don au conducteur de Nez rouge, et la moyenne nationale est de 20 $ par accompagnement. «C’est apprécié, mais les gens qui ont besoin d’être raccompagnés ne doivent jamais hésiter à faire appel à nous s’ils n’ont pas d’argent dans leurs poches!» dit David Letouche, directeur communications et marketing. Fait important: l’argent n’est pas donné aux bénévoles, car la totalité est distribuée à des organismes locaux dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.

IPAD - Pourboire - AIde mémoire Shutterstock


Aide-mémoire

Chauffeur de taxi, coiffeur, coloriste, massothérapeute, toiletteur canin, traiteur, serveur dans un resto, emballeur à l’épicerie... Pas facile de se rappeler à qui donner du pourboire! Même si le pourboire demeure toujours à votre discrétion, voici les recommandations de Julie Blais Comeau, spécialiste de l’étiquette, auteure et conférencière.

Restaurants et bars

• Serveur de restaurant: 15  % avant taxes, incluant le prix de l’alcool (montant calculé sur la valeur réelle de la facture si le service est payé avec un coupon, de Groupon ou Tuango par exemple)
• Serveur d’un buffet: 10 %
• Préposé d’un comptoir «pour em­por­ter» dans un restaurant: aucun pourboire
• Préposé d’un comptoir où on commande debout avec un cabaret: à votre discrétion
• Serveur dans un bar: de 1 à 2 $ par consommation
• Préposé au vestiaire: environ 2 $ (aucun pourboire si le vestiaire est gratuit)
• Vendeur de bière dans les estrades: de 1 à 2 $ par consommation

Hôtel, loisirs et transport

• Femme de chambre: au moins 2 $ par chambre par jour (à laisser quo­ti­dien­ne­ment)
• Chasseur-bagagiste: de 1 à 2 $ par valise
• Serveur qui apporte le repas à la chambre: aucun pourboire, car les frais de service sont généralement ajoutés à la note
• En croisière: en fonction des normes du croisiériste (inclus dans le prix de la croisière, ajouté sur le compte, payé dans une enveloppe ou non attendu)
• Location de maison sur un site comme Airbnb: aucun pourboire (ou un cadeau d’hôte à votre discrétion)
• Un traiteur qui prépare le repas à domicile: aucun pourboire, car les frais de service sont généralement ajoutés à l’addition
• Chauffeur de taxi: 10 %, s’il offre de petites attentions
• Toiletteur canin: 10 %, ou plus si l’animal était très sale
• Guide dans une activité de plein air, par exemple un guide d'équitation: 5 $, mais cela peut dépendre, par exemple, de la qualité du service rendu. Aucun pourboire  si le guide est un travailleur autonome.
• Pompiste: pas d’obligation, car les clients payent un surplus pour recevoir le service (1 ou 2 $ s’il fait très froid ou qu’il y a des attentions additionnelles)

Soins corporels

• Coiffeur: 10 %
• Coloriste: 10 %
• La personne qui fait le shampoing: 2 $ (ou davantage si vous avez droit à un massage de la tête)
• Esthéticienne: 10  % (montant calculé sur la valeur réelle de la facture si le service est payé avec un coupon, de Groupon ou Tuango par exemple)
• Massothérapeute: 10 % (aucun pourboire si c’est un traitement médical)
• Service payé avec une carte-cadeau: 10 % de la valeur réelle

Livreurs

• Livreur d’épicerie: de 1 à 2 $ (5 $ s’il doit monter plusieurs étages)
• Livreur de restaurant: 10 % (même s’il y a des frais de livraison)
• Livreur de meubles: aucun pourboire (sauf s’il offre un service supplémentaire, comme reprendre votre ancien canapé alors qu’il n’y est pas obligé)
• Emballeur à l’épicerie: aucun pourboire (même s’il porte vos sacs jusqu’à la voiture)
• Déménageur: montant très variable selon la taille de la résidence, le nombre d’escaliers, etc.
• Camelot: cadeau annuel
• Livreur de pharmacie: de 1 à 2 $ (5 $ s’il doit monter plusieurs étages)

Quelques ressources utiles

Your Guide to Tipping in 50 Countries - Condé Nast Traveler
Europe: pourboire or not pourboire? - Liligo
Salarié au pourboire - Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail 
Questions de pourboire – Employés - Revenu Québec
Loi sur les impôts (Pourboires - articles 42.6 à 43.0.2)

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Loisirs et famille

Commentaires 70 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par CLAUDE BOUCHARD | 11 mai 2016

    Je me suis souvent posée la question. Pourquoi dans un restaurant le le pourboire devrait-il augmenter avec le prix de la facture,plus on mange ou boit quelque chose de dispendieux plus on doit laisser de pourboire alors que le service est exactement le même, qui en a décidé ainsi? Je sais que c'est la coutume mais je ne vois pourquoi c'est ainsi et sur quoi c'est fondé

    Par Gérard St-Germain | 21 février 2017
    Normalement, c'est que plus la facture est dispendieuse, plus le serveur se déplace, pour un simple repas, avec un verre d'eau, il y a pas autant de déplacements que pour un 4 ou 7 services, et s'il vous regarde et est toujours près pour un remplissage de café, qu'il est professionnel, que vous n'avez pas a ''courir'' après, le professionnalisme, ça se paie. s'il doit retourné a la table, refaire le service pour le vin, ou d'autre consommation, il fait plein de déplacements. VoilàÉcrit par JÉRÔME PERRON

    Le nombre de sorties aux restaurants est influencé par le sentiment de payer trop cher pour le produit obtenu.

    Par JÉRÔME PERRON | 19 février 2017

    Normalement, c'est que plus la facture est dispendieuse, plus le serveur se déplace, pour un simple repas, avec un verre d'eau, il y a pas autant de déplacements que pour un 4 ou 7 services, et s'il vous regarde et est toujours près pour un remplissage de café, qu'il est professionnel, que vous n'avez pas a ''courir'' après, le professionnalisme, ça se paie. s'il doit retourné a la table, refaire le service pour le vin, ou d'autre consommation, il fait plein de déplacements. Voilà

  • Par CLAUDE BEAUCHEMIN | 28 avril 2016

    Taxes, Taxes, pourboires!!!!
    Taxes sur le repas et sur le vin qui est déjà taxé, le double et même le triple du prix d’une bouteille de vin donc le montant du pourboire augmente à cause de ces taxes. Le resto pour moi devient très rare, c’est du luxe a taxes.

  • Par André Séguin | 29 avril 2016

    Je trouve exorbitant le pourboire signifié pour le livreur de restaurant. Quel que soit le montant de la commande, sa livraison demeure la même, ni plus, ni moins rapide. Dans tous les cas, je m'en tiens à 2 $ puisque les restaurants où il est possible de commande ne livrent que dans un périmètre donné. L'obligation de pourcentage de pourboire selon le montant de l'achat est un aberration.

    Par paul aucoin | 10 février 2017

    Souvent il y a déjà des frais de livraison aussi.

    Par Claire Richard | 29 juillet 2016
    prenez votre auto et votre petit $2.00 pour service rendu dépassera largement ce montant de plus qu'il faudra vous déplacer pour l'obtenir. N'oubliez pas qu'ils paient toutes leurs dépenses d'auto ceux qui fournissent bien sûr la leur. En général, plus le montant est élevé, plus la commande est lourde et souvent ce sont ceux qui demeure au 3è 4è étage sans ascenseur qui font livrer! Vous êtes probablement un fonctionnaire!!! Écrit par SYLVIE POITRAS

    Il n'y a aucun lien entre le montant d'une commande et l'étage où habitent les gens qui commandent. Aussi, no offence aux gens qui sont livreurs mais il est normal que cela ne soit pas un travail qui paye 20 $ de l'heure puisqu'il ne requiert aucune qualifications... les ados de 16 ans peuvent être livreurs !!!

    Par SYLVIE POITRAS | 20 avril 2016

    prenez votre auto et votre petit $2.00 pour service rendu dépassera largement ce montant de plus qu'il faudra vous déplacer pour l'obtenir. N'oubliez pas qu'ils paient toutes leurs dépenses d'auto ceux qui fournissent bien sûr la leur. En général, plus le montant est élevé, plus la commande est lourde et souvent ce sont ceux qui demeure au 3è 4è étage sans ascenseur qui font livrer! Vous êtes probablement un fonctionnaire!!!

  • Par Pierre Houde | 29 avril 2016

    Une autre façon d'éviter de payer un pourboire sur les taxes avec les machines à paiement, sans avoir à calculer, est d'indiquer le pourboire en % mais de 13% au lieu de 15%. Le montant du pourboire équivaudra, à quelques sous près, à 15% sur le montant avant taxes.

    Par RICHARD LACROIX | 28 avril 2016

    Une autre façon de calculer le pourboire au resto c'est d'additionner les 2 taxes tps et tvq de la facture, ce qui donne 15% du montant brut.

  • Par Paulette Gaudette | 29 avril 2016

    Pour les camelots, un pourboire de $2. par semaine devrait être donner car un cadeau annuel oublier cela, ça change trop souvent justement parce que c'est pas payant. N'oubliez pas que les camelot sont généralement en auto maintenant et juste la dépense du gaz mange les profits ... Essayé juste d'imaginé si demain les camelots disparaissaient vous seriez obligé de prendre votre auto pour aller chercher votre journal au dépanneur à tous les matins combien serait votre dépense en gaz??????? (non je n'est jamais été camelot)

    Par Ghislain Langlais | 07 mai 2016

    Je suis parfaitement en accord avec vous un journal livré tous les jours beau temps mauvais temps,entrée glacée,pleine de neige,chien,escalier,-25 degré,pluie